Sie sind hier

En zweete PET-Scan fir Lëtzebuerg wier néideg!

Parlamentarische Fragen Gesundheit und Pflege Edy Mertens Alexander Krieps Gusty Graas

E PET-Scan („Positron Emission Tomography“) ass e Scanner, deen haaptsächlech gebraucht gëtt fir Metastasen ze detektéieren. Zu Lëtzebuerg gëtt et een esou en Apparat.

D’DP-Deputéiert Gusty Graas, Alexander Krieps an Edy Mertens ënnersträichen an enger parlamentarescher Fro un de Gesondheetsministère an un de Ministère vun der Sécurité Sociale, datt ëmmer méi Leit musse fir esou medezinesch Examen an d’Ausland goen.

Dofir froen d’Deputéiert elo, ob et net opportun wier, fir en zweete PET-Scan hei am Land unzeschafen. Dat wier net vu Muttwëll, well d’Populatioun zu Lëtzebuerg ëmmer méi alt gëtt an doduercher och Kriibskrankheeten zouhuelen, wat al nees dozou féiert, datt esou Examen ëmmer méi dacks néideg sinn.

Mat engem zweete PET-Scan kéint een och laang Waardezäiten aus de Féiss goen, wéi se den Ament bei den IRM-Exame bestinn.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale :

« Il nous revient que de plus en plus de patients sont obligés de se rendre hors frontières pour les examens de PET-scan (Positron Emission Tomography). Ceci risque de devenir de plus en plus fréquent vu notre population vieillissante, la progression des maladies cancéreuses et le recours de plus en plus fréquent et de plus en plus précoce à cette technique d'imagerie médicale.

Voilà pourquoi nous aimerions poser la question suivante à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale :

Est-ce que les Ministres ne jugent pas opportun d'envisager dès maintenant l'implantation d'un deuxième PET-scan, afin d'éviter la récurrence de délais d'accès démesurés, tel que c’est le cas actuellement pour les examens IRM ? »

Croyez, nous vous prions, Monsieur le Président, à l’assurance de notre très haute considération.

Gusty GRAAS, Alexander KRIEPS et Edy MERTENS
Députés

 


Gusty Graas

Edy Mertens

Alexander Krieps