Sie sind hier

Zuchstreck Lëtzebuerg-Waasserbëlleg: Firwat bleift den Zuch bei sou vill Arrêten net méi stoen?

Parlamentarische Fragen Mobilität und Verkehr Gilles Baum

Den DP-Deputéierte Gilles Baum wollt vum zoustännege Minister wëssen, firwat an deem neien Horaire vun der CFL sou vill Arrêten op der Stréck Lëtzebuerg-Waasserbëlleg net méi ugefuer ginn.

 

Question

 

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures :

 

« Dans le cadre des nouveaux horaires des CFL, qui entreront en vigueur le 10 décembre 2017, il y a lieu de constater que pour la ligne 30 de Luxembourg à Trèves un bon nombre d’arrêts sont supprimés. Il en résulte que même pour les heures de pointe les passagers n’ont à leur disposition qu’un seul train par heure.

Dans les cas où il y en a deux par heure, l’écart entre les deux trains est si inopportun que le temps d’attente est également de presque 60 minutes. Ainsi p.ex. si l’on ratait un premier train partant à 17.05, on serait obligé d’attendre jusqu’à 17.57 pour prendre le suivant.

 

Dans ce contexte, je voudrais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures :

 

- Quelles sont les raisons pour la suppression d’un si grand nombre d’arrêts entre Luxembourg et Wasserbillig ? Ces suppressions ont-t-elles été justifiées par des comptages ?

- Sont éventuellement d’autres moyens de transport mis à disposition pour les passagers concernés par les suppressions mentionnées ?

- Monsieur le Ministre, juge-t-il acceptable un écart pareil entre deux trains ? Dans la négative, serait-il incliné de revoir l’horaire avec les CFL ?

 

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Gilles BAUM

Député

 

 

Réponse de Monsieur François Bausch, Ministre du Développement durable et des Infrastructures à la question parlementaire n° 3488 du 29 novembre 2017 de Monsieur le Député Gilles Baum

 

 

Par la question parlementaire n°3488 du 29 novembre 2017, l’honorable Député Gilles Baum souhaite s’informer au sujet de la desserte de la ligne de Luxembourg à Wasserbillig.

Afin de réduire les retards sur les différentes lignes du réseau ferré national, les CFL ont effectué une étude avec un bureau spécialisé dont une des conclusions était de laisser circuler les trains RE de la relation Luxembourg – Trèves – Coblence sans arrêt entre Sandweiler-Contern et Wasserbillig.

Ces trains doivent traverser une série de goulots d’étranglement et doivent arriver à l’heure à Coblence où les clients ont des correspondances intéressantes vers Cologne et la région de la Ruhr, d’une part, et le Sud de l’Allemagne comme Stuttgart ou Munich, d’autre part.

Le premier goulot d’étranglement constitue la gare de Luxembourg. Au courant des derniers mois, les anciens ateliers situés du côté de la Rocade de Bonnevoie ont été détruits pour libérer une surface suffisante permettant l’aménagement de deux quais supplémentaires. Les travaux sont en cours en vue de la mise à double voie de la ligne jusqu’à Sandweiler-Contern. Ensuite vient le tronçon de ligne à voie unique entre Sandweiler-Contern et Oetrange. Sur le réseau ferré allemand, la ligne est à voie unique jusqu’à Karthaus situé au Sud de Trèves. Afin de réduire la distance à voie unique sur le réseau ferré allemand, l’Etat luxembourgeois a investi un montant de 8 millions d’euros dans la mise à double voie du tronçon de ligne situé entre Igel et Igel-Ouest.

Dans une première étape, les mesures mises en œuvre depuis le 10 décembre 2017 seront analysées quant à leur efficacité et des adaptations éventuelles peuvent être réalisées, le cas échéant, par la suite.

 


Gilles Baum

AnhangGröße
PDF icon QP horaire CFL.pdf1.04 MB
PDF icon réponse QP horaire CFL.pdf691.88 KB