Vous êtes ici

Seul le texte allemand fait foi.

Notre analyse de la situation

Les électeurs du DP soutiennent une politique favorable aux PME. C'est dans les PME que la plupart des emplois sont créés. Pour nous, les PME restent le pilier de l'économie. Elles font néanmoins face à une grande concurrence et souffrent de la crise actuelle. Des problèmes structurels, comme la politique ratée en matière d'aménagement du territoire qui rend l'agrandissement ou la transformation des entreprises difficile, des démarches administratives chères et compliquées et les problèmes pour trouver du personnel bien formé et motivé sur le marché du travail, s'ajoutent encore à la crise.

Les dernières années n'ont pas apporté d’amélioration pour les PME, parce que le gouvernement n'avait pas de vision globale. En l'absence d'un effort coordonné, les PME ont tout au plus été mentionnées dans les discours du dimanche comme un pilier important pour l'économie. De plus, la gestion de crise insuffisante du gouvernement a fait en sorte que les consommateurs ont fait preuve de circonspection et de prudence en matière d'investissement, ce qui est un véritable problème pour les PME. Cette situation illustre d'autant mieux que nous avons besoin d'un plan de consolidation systématique et d'un plan pour l'avenir, tel que le propose le DP. Nous avons besoin de confiance en l'avenir, confiance en nos propres forces et potentiels. Ce n'est que si nous sommes confiants que nous pouvons motiver les consommateurs et les PME à faire des investissements dans leur propre avenir et des emplois sûrs.

Que fera le DP dans les années à venir?

Élaboration d'un programme d'action

Nous voulons élaborer un programme d'action avec les PME, sur la base des travaux préparatoires déjà effectués, dans lequel nous tiendrons compte des besoins spécifiques des PME.

Mise en œuvre d'un programme d'investissement public

Les investissements dans les infrastructures économiques ont une double importance pour les PME. Des axes de communication performants, l'accès à des zones industrielles bien aménagées, des flux de produits et de services qui fonctionnent bien et une bonne infrastructure de communication sont des conditions importantes pour le site économique. Nous voulons donc accorder la priorité absolue et mettre en œuvre de manière résolue les programmes d'investissement publics de l'État et des communes dans ce domaine.

Ajustement des procédures d'appel d'offres

Nous voulons créer les conditions pour que les PME luxembourgeoises reçoivent les meilleures chances de profiter elles-mêmes de ces investissements. Ensemble avec les représentants des PME, nous examinerons comment nous pouvons réajuster les procédures d'appel d'offres dans le cadre de la législation européenne, pour que les entreprises établies au Luxembourg bénéficient des mêmes conditions équitables que leurs concurrents étrangers. De plus, il est important pour nous que les objectifs d'un appel d'offres soient formulés plus clairement, et non seulement les moyens précis. Cette méthode permet une plus grande flexibilité dans l'appel d'offres, garantit une plus forte concurrence entre les entreprises, de meilleurs prix et le choix de la meilleure technologie disponible.

Mise en œuvre du programme d'assainissement des bâtiments anciens grâce à la banque climatique

Nous initierons un programme d'investissement dans le cadre du programme d'assainissement des bâtiments anciens proposé par le DP à l'aide d'une banque climatique à créer, qui profite particulièrement aux PME du secteur de la construction et assure des milliers d'emplois. Nous sommes convaincus que les subventions existantes sont inefficaces. Elles promeuvent les mauvais objectifs, elles sont trop hésitantes et s'adressent en premier lieu aux ménages ayant un revenu élevé.

Améliorer la formation professionnelle, la formation continue et l'activation

Beaucoup de PME se plaignent de bon droit d'un retard considérable en matière de politique d'enseignement. Laréforme de la formation professionnelle n'a pas encore porté de fruits et a causé de nombreuses frustrations chez les entreprises et chez les élèves concernés. Nous ne voulons pas accepter cette situation. Ensemble avec toutes les personnes concernées, nous sonderons les causes de l'échec de la formation professionnelle et prendrons les mesures nécessaires qui en découlent. Les électeurs du DP veulent un enseignement de meilleure qualité et exigent plus des adolescents. Le chômage ne doit pas se transformer en absence de perspectives. Nous nous engageons pour une formation de qualité et une politique de formation continue et d'activation au sein de l'ADEM.

Soutenir activement les personnes qui commencent une activité à titre indépendant

En temps de crise, il devient encore plus difficile de franchir le pas pour devenir indépendant. Il n'a guère de sens de lancer de grandes campagnes d'information si ceux qui osent franchir le pas pour devenir indépendant doivent constater que les programmes de soutien ne sont pas coordonnés ou ont le sentiment de se heurter à de nombreux obstacles sur leur chemin au lieu de bénéficier d'aides. Ensemble avec les représentants des PME, nous nous engagerons à assurer un bon conseil, une bonne coordination et une bonne mise en réseau entre les entreprises et les administrations et à simplifier davantage les procédures pour créer une entreprise.

Aider à décrocher de nouveaux marchés

Les produits de qualité sont recherchés au monde entier, mais, souvent, le courage et le savoir-faire font défaut pour décrocher de nouveaux marchés. Nous voulons mieux relier entre elles la formation, l'orientation scolaire et la recherche et aider les PME intéressées à accéder aux marchés régionaux ou internationaux dans le cadre des pôles économiques existants ou à créer. De plus, à l'aide d'instruments de « partenariat public-privé », nous voulons permettre aux PME d'élaborer, en collaboration avec les instituts de recherche publics, des solutions rapides et efficaces, notamment pour le développement de produits ou les commandes spécifiques de leurs clients, nécessitant une recherche intensive.

Positionner le commerce luxembourgeois dans la Grande Région

Le commerce luxembourgeois fait face à une forte concurrence dans la Grande Région. Nous voulons l’aider à dégager activement des avantages concurrentiels, à assurer durablement les emplois et à en créer de nouveaux. Pour le commerce, il est extrêmement important que les clients aient une expérience positive lors de l'achat. C'est pourquoi nous harmoniserons les politiques en matière de tourisme, de culture et de commerce et les fusionnerons en unconcept de promotion national.  Nous voulons libéraliser les horaires d'ouverture dans le commerce, parce que nous prenons au sérieux la demande croissante des clients pour des heures d'ouverture plus flexibles et que nous y voyons une chance pour le commerce et donc pour des emplois sûrs dans la Grande Région. Le DP libéralisera doncles heures d'ouverture des magasins en conformité avec le droit du travail en vigueur. Dans le cadre de l'informatisation de l'État (voir le chapitre sur l'État), nous promouvrons et élargirons davantage les moyens de communication électroniques entre les entreprises, les clients et les pouvoirs publics. Pour nous, la hausse de la TVA ne peut être envisagée qu'en dernier recours (voir le chapitre sur la politique de consolidation).

Réforme du droit de la faillite

Nous visons une réforme du droit de la faillite. Les faillites n'ont rien d'extraordinaire et font partie d'un marché qui fonctionne. Chaque entrepreneur sérieux a droit à une deuxième chance. Notre objectif en matière de réforme du droit de la faillite est entre autres de mieux protéger les entrepreneurs et les salariés des faillites et d'élaborer rapidement, ensemble avec les entreprises, des solutions efficaces pour l'entreprise et les salariés, à l'aide d'unsystème d'alerte efficace. Nous examinerons la possibilité de créer un concept de « sauvetage des entreprises » dont le but est de sauver et d'accompagner les entreprises en difficulté financière. Il faut empêcher ousanctionner lourdement les sociétés fictives ou les faillites provoquées intentionnellement et tenter d'éradiquer ce problème à la racine. Le DP s'engage aussi pour une réforme du rang des créanciers privilégiés et pour une formation spécifique des curateurs ou une professionnalisation sous forme de « liquidateurs judiciaires ».

Faire enfin les devoirs à domicile en matière d'aménagement du territoire

Dans le domaine de l'aménagement du territoire, le Luxembourg est à l'arrêt depuis de nombreuses années. Les plans sectoriels qui décideront de ce qui pourra être fait à l'avenir sur un mètre carré de terrain déterminé ne sont toujours pas prêts. Jusqu'à maintenant, cette situation a empêché de nombreux investissements et a même détruit des emplois. Cette situation est intenable. Nous accorderons donc la priorité absolue à cette question et présenterons les plans sectoriels aussi rapidement que possible, pour procurer aux citoyens et aux entreprises de la sécurité dans leur planification. Nous visons une codification des textes législatifs et des règlements en matière de droit de la construction, ce qui donnera une plus grande sécurité juridique aux acteurs et peut accélérer les procédures.  Nous voulons rendre publiquement accessibles les instruments de l'aménagement du territoire (PAG, règlements de construction...) de manière claire. Le DP salue expressément l'élaboration du Géoportail et souhaite développer davantage cette plate-forme, pour mettre à disposition des citoyens et des entreprises, dès le stade de la planification, des informations transparentes sur ce qui est permis sur un mètre carré de terrain déterminé. Il contribuera à son tour à accélérer les procédures. De manière générale, nous voulons continuer à collaborer avec tous les acteurs concernés, pour accélérer les procédures, les simplifier ou raccourcir si possible, en accordant une importance particulière à une plus grande transparence des procédures administratives et une meilleure connexion entre les acteurs publics aux attributions de compétences claires.

Considérer le tourisme comme un facteur économique

Avec près de 6 pour cent du PIB et 17 500 emplois directs et indirects, le tourisme constitue un secteur économique important. Le secteur du tourisme luxembourgeois fait toutefois face à un défi fondamental : tandis que le tourisme urbain a une évolution positive, surtout dans la capitale, les visiteurs et les nuitées reculent depuis longtemps dans les régions rurales. Nous voulons y remédier de manière ciblée.

Professionnaliser les structures touristiques

Le DP veut faire avancer la professionnalisation des promoteurs du tourisme régionaux initiée au cours des dernières années, revoir leurs rôles et domaines d'activité et les réorienter si nécessaire. Notre objectif est une meilleure collaboration de tous les acteurs régionaux. Dans ce contexte, le DP veut également s'engager pour établir le Luxembourg comme un site de formation continue et de formation complémentaire dans le domaine du tourisme.

Élaborer un concept de promotion

Sur la base d'un concept global, le DP veut réunir toutes les activités (culture, commerce, tourisme) pour que tous les acteurs puissent bénéficier de leur promotion. Nous voulons de plus réaliser un concept dit « go to market » qui vise un public cible défini à l'étranger proche et lointain et contribue à positionner le Luxembourg comme destination de voyage. Le cas échéant, les offres existantes dans les diverses catégories du tourisme doivent être étendues et combinées entre elles de manière efficace. Cela vaut particulièrement pour l'offre existante en matière de culture, sport, commerce et services, où nous visons une promotion intégrée à l'étranger. Dans le cadre de ce concept de promotion, il doit être misé davantage sur les labels reconnus au niveau international, comme p. ex. UNESCO, European Destination of Excellence et parc naturel. Nous estimons que des horaires plus flexibles pour l'ouverture des magasins sont importants dans ce contexte.

Réétudier les programmes d'investissement dans les infrastructures touristiques

Le DP veut maintenir l'instrument des programmes d'investissement quinquennaux dans le domaine du tourisme. Nous voulons cependant le faire le bilan des programmes d'investissement antérieurs, fixer des objectifs clairs pour l'avenir, introduire des critères vérifiables et rechercher plus de synergies avec les investisseurs privés. Étant donné que le secteur du tourisme luxembourgeois dépend fortement du climat, nous saluons les projets d'investissement privés dans des infrastructures de loisirs régionales couvertes, mais ce toujours dans le cadre d'un concept global avec les prestataires touristiques régionaux existants. Le DP veut promouvoir davantage le tourisme des jeunes et le tourisme en camping-car.

Nouvelles impulsions pour le secteur hôtelier

Le secteur hôtelier luxembourgeois est constitué en grande partie d'entreprises familiales, avant tout dans les régions rurales. Souvent, ces entreprises n'ont pas le savoir-faire nécessaire pour faire des investissements dans le développement futur de l'entreprise. Le DP veut proposer à ces entreprises un conseil en investissement professionnel, pour qu'elles puissent exploiter mieux et de manière plus ciblée le potentiel d'innovation existant et l'intégrer dans les concepts touristiques globaux. Par ailleurs, nous voulons enfin faire en sorte que le Luxembourg obtienne une classification moderne, correspondant aux critères internationaux.

Utilisation touristique du réseau des pistes cyclables

Les paysages de notre pays conviennent parfaitement au cyclotourisme. Le réseau existant des pistes cyclables est très séduisant en raison de sa géographie, notamment pour les groupes cibles les plus importants (familles avec enfants en bas âge, seniors) pour ce type de tourisme. Nous poursuivrons donc activement la mise en réseau des pistes cyclables et leur promotion.

Exploiter les potentiels du tourisme lié aux congrès

Ces dernières années, le tourisme lié aux congrès a acquis une importance croissante. Pour que ce secteur touristique continue à attirer des visiteurs à l'avenir, le DP élaborera des forfaits séduisants pour les clients potentiels avec tous les acteurs concernés.

La traduction a été effectuée par Christine Schmit (www.christineschmit.com)