Vous êtes ici

Seul le texte allemand fait foi.

Notre analyse de la situation

La mondialisation transforme notre monde et approfondit les liens avec d'autres pays et continents. En principe, le DP salue cette évolution. Toutefois, elle ne repose pas partout sur les mêmes fondements et n'entraîne pas toujours les mêmes résultats. Par conséquent, nous nous engageons sur le plan international pour des règles et des normes claires, que ce soit dans les domaines financier et économique, dans le domaine social ou en matière de droits de l'homme.

Après l'éducation, la démocratie, le libre-échange, le soutien  de la propriété privée et de l'économie de marché sont les facteurs les plus importants du développement économique et social de beaucoup de pays. Malgré quelques bonnes nouvelles, comme la baisse du pourcentage de personnes vivant en pauvreté extrême, nous sommes loin d'atteindre nos objectifs : l'absence de liberté politique, l'oppression des femmes, des filles ou des minorités, la faim et la malnutrition, les maladies infectieuses, l'éducation insuffisante, le manque de prévention sanitaire ou d'accès à l'eau incitent à agir.

Les pays libres sont responsables du développement  de la démocratie, de l'économie de marché, des droits de l'homme, du progrès social et du maniement prudent et durable de notre environnement et de ses ressources. Le DP s'engage pour que le Luxembourg défende fermement ces valeurs dans la communauté des États.

La collaboration au sein de l'Union européenne rend notre pays plus fort et notre économie plus sûre en nous permettant d'aborder les problèmes et de profiter de nouvelles chances de manière commune et transfrontalière. Notre petite économie tournée vers les exportations a besoin de l'accès libre et équitable au marché unique européen pour continuer de garantir la croissance, l'emploi et le progrès social. L'assurance de la paix, de la démocratie et des droits de l'homme, la politique de sécurité transfrontalière, le renforcement de l'économie, le commerce et le développement durable ne sont que quelques-unes des questions que les pays européens doivent traiter ensemble. Le DP veut que notre pays reste pleinement intégré dans la collaboration européenne et que nous tirions un bénéfice maximal des possibilités qui en résultent pour notre site économique.

L'UE est une communauté ouverte et démocratique. Le nationalisme, le protectionnisme et les contrôles aux frontières internes appartiennent au passé. Il s'ensuit que l'UE est ouverte à tous les pays européens ayant un ordre de base démocratique et une économie de marché qui fonctionne, en tenant compte de leur capacité d'intégration.

Que fera le DP dans les années à venir?

Une collaboration forte au sein de l'Europe

Sur la base  du principe de subsidiarité, le DP veut une Europe qui nous permet de relever ensemble les défis qui sont mieux abordés en commun. Il s'ensuit que les compétences entre l'Union et les États membres doivent être réglées de manière claire. Le DP veillera à ce que l'influence des parlements nationaux soit renforcée dans tous les domaines de la collaboration européenne.

Tous les pays membres de l'UE doivent être égaux

Le progrès de l'intégration européenne repose sur la participation entière de tous les États membres. Une collaboration renforcée entre un groupe de pays doit rester l'exception et doit être conçue de sorte à permettre que des partenaires supplémentaires puissent s'y joindre à tout moment. Le DP se prononce formellement contre toute tentative de mettre en place un directoire des grands pays, quelle que soit sa forme. Nous nous engageons pour une prise de décision commune dans le cadre des comités et mécanismes communs prévus à cette fin. C'est la seule façon de garantir l'influence de notre pays sur le processus de décision européen à l'avenir. Vu l'importance que les décisions de l'Union européenne ont pour notre pays et nos concitoyens, le DP veillera à ce que nos intérêts soient défendus résolument.

Préparer la présidence du Conseil de l'UE

Nous voulons préparer la présidence luxembourgeoise du Conseil de l'UE ensemble avec tous les acteurs concernés et établir un ordre du jour qui tient aussi compte des intérêts luxembourgeois dans l'UE. Nous voulons concerter cet ordre du jour avec le Parlement européen, la Commission et le président du conseil européen et en discuter avec la société civile et la Chambre des députés.

Une politique extérieure active au service de l'économie

Une politique extérieure active est au service de l'économie de notre pays. Le DP veut faire en sorte que nosambassades et représentations à l'étranger soient impliquées davantage dans la promotion active de l'économie et les tâches de prospection. La collaboration avec une nouvelle agence de promotion nationale unique, les associations économiques et la chambre de commerce doit être renforcée.

Approfondir la collaboration au sein du Benelux et de la Grande Région

Nous voulons poursuivre la collaboration économique et politique réussie avec la Belgique et les Pays-Bas et approfondir la collaboration avec nos partenaires dans la région frontalière. Nous voulons aussi analyser comment il peut être mis fin rapidement à la dépendance des entreprises luxembourgeoise des agents généraux belges pour les importations de pays tiers.

Fournir une aide au développement efficace

Le renforcement de la démocratie et de la liberté individuelle fait partie des objectifs supérieurs de notre politique active d'aide au développement. Nous voulons renforcer considérablement les programmes et les actions qui soutiennent la création d'institutions démocratiques, de structures d'État de droit, et l'égalité des sexes. La politique de développement qui améliore directement les perspectives d'avenir des personnes concernées est une contribution concrète à un monde plus stable et plus sûr. L'objectif à long terme de nos efforts est la construction d'un monde qui n'a plus besoin d'aide au développement. Voilà pourquoi,  , à l'avenir aussi, un pour cent de notre PIB doit être consacré à des projets concrets en matière de développement. Dans ce contexte, nous voulons examiner l'efficacité de la politique d'aide au développement existante. 

Le DP continuera d'accorder une importance particulière aux projets concrets dans le domaine des structures scolaires et sanitaires dans les pays partenaires de l'aide au développement luxembourgeoise. Il veillera aussi à ce que les entreprises luxembourgeoises participent davantage à la réalisation des projets de la coopération au développement luxembourgeoise. En outre, le DP continuera à promouvoir la microfinance et les microcréditscomme des outils précieux pour combattre la pauvreté.

Le DP s'engagera aussi pour le renforcement du transfert de technologies environnementales dans les pays en voie de développement et émergents, dans le cadre de la collaboration au développement.

Politique de sécurité et de défense

Le fondement de notre politique de sécurité est la collaboration avec d'autres démocraties. L'OTAN est la première instance, la plus importante, et le pilier de la collaboration transatlantique entre l'Europe et l'Amérique du Nord. L'Union européenne est également un forum important pour la politique extérieure et de sécurité luxembourgeoise. Il existe un grand besoin en interventions internationales pour surmonter les crises et les conflits. Le DP veut qu'en tant que membre à part entière de la communauté des peuples, le Luxembourg participe davantage aux opérations pour la paix des Nations Unies, de l'OTAN et de l'UE.

Renforcer les FORCES démocratiques en Europe et dans le monde

Le renforcement des puissances démocratiques en Europe et dans le  monde entier est un facteur décisif pour un développement paisible durable. La démocratie n'est pas un luxe pour les pays qui ont atteint un certain degré de développement. Toute personne a le droit de vivre en liberté. Les formes de gouvernement démocratiques ont le potentiel de réduire les conflits internes et entre les pays. L'échange d'informations et de contacts avec le monde extérieur ont une importance particulière pour toutes les puissances démocratiques. Le libre accès aux sources d'information doit être défendu. Le DP s'engagera pour que l'accès non-altéré  à Internet et à des sources d'information sûres soit reconnu au monde entier comme un droit de fondamental.

Dans le cadre de l'UE et du Conseil de l'UE, nous nous engagerons pour que les mêmes exigences en matière de droits de l'homme et de démocratie soient posées à nos voisins à l'Est et au Sud dans le domaine de la politique de voisinage européenne. Le DP veut clairement lier les préférences commerciales et d'autres allègements aux réformes en matière de droits de l'homme et au progrès social.

Renforcer le rôle des Nations Unies

Les Nations Unies ont une tâche particulière en tant qu'acteur global le plus important pour la paix et la sécurité, la résolution de conflits et la collaboration internationale. Nous voulons renforcer le rôle de l'organisation et de son organe le plus important, le Conseil de sécurité, en nous engageant pour une réforme de l'organisation, dans le but de permettre à un plus grand nombre de pays d'assumer plus de responsabilité.

La traduction a été effectuée par Christine Schmit (www.christineschmit.com)