Sie sind hier

Parlamentarische Fragen Mobilität und Verkehr André Bauler Max Hahn

Identification des véhicules flashés par les radars fixes

Une entreprise vient de nous signaler que plusieurs de ses camionnettes viennent d’être flashées par des radars fixes alors qu’elles respectaient la vitesse prescrite. En effet, elles étaient identifiées comme camions, pour lesquels s’appliquent d’autres limites de vitesse que pour les camionnettes. En effet, alors que les camionnettes (moins de 3,5 t) tombent sous les dispositions des voitures particulières, les camions (de plus de 3,5 t : poids lourds) sont sousmis à des limitations de vitesse particulières (sur les voies non urbaines et les autoroutes/voies rapides).

Parlamentarische Fragen Mobilität und Verkehr André Bauler Gusty Graas

Statistiques des radars fixes et mobiles

Le 16 mars dernier, les radars fixes sont entrés en fonction, après une courte phase d’essais. Des radars mobiles ont également été activés.

Parlamentarische Fragen Bildung André Bauler Gusty Graas

Promotion d'une alimentation saine dans les écoles

Il existe deux programmes financés par l'Union européenne pour inciter les enfants à manger des produits sains et à adopter de bonnes habitudes alimentaires : le programme en faveur de la consommation de lait à l'école (lancé en 1977) et le programme en faveur de la consommation de fruits à l'école (datant de 2009).

Parlamentarische Fragen Gesellschaft Alexander Krieps Gusty Graas

Tiers payant social

Depuis le 1er janvier 2013, les personnes à revenu modeste ont la possibilité de demander le tiers payant social auprès de l’office social en charge. Ce dispositif a pour but de faciliter l'accès aux soins médicaux et dentaires des personnes en difficultés.

Parlamentarische Fragen Gesundheit und Pflege Edy Mertens Alexander Krieps

Examens d'imagerie médicale performante (CT-Scan, IRM)

Les listes d’attentes pour les examens d’imagerie médicale performante (CT-Scan, IRM) dans le secteur ambulatoire dépassent aujourd’hui facilement quatre mois. Il paraît même que certains patients se font hospitaliser afin d’avoir un accès plus rapide à ces examens et que de plus en plus de patients ont recours à ces installations dans la région frontalière.