Sie sind hier

D’Entwécklung vu Start-Upen encouragéieren

Parlamentarische Fragen Arbeit Wirtschaft André Bauler Carole Hartmann

Am Kader vu senger ekonomescher Diversifikatiounspolitik wëll de Wirtschaftsministère jo d’Entwécklung vu Start-Upen encouragéieren. Fir Lëtzebuerg als „Start-Up Nation“ z’ënnerstëtzen, wëll d'Regierung den Image vum Land an déi Richtung entwéckelen an domadder d’Visibilitéit op nationalem an internationalem Niveau stäerken. Ë.a. mat enger  Marketing- a Kommunikatiounsstrategie, déi soll méi Investisseuren an deene verschiddenen Domänen unzéien. An dësem Kontext hunn eis Deputéiert Carole Hartmann an André Bauler e puer Froen un de Wirtschaftsminister gestallt.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de l’Économie :

«  Dans le cadre de sa politique de diversification économique, le gouvernement continuera à promouvoir l’éclosion de start-up, notamment dans les secteurs technologiques clés comme l’ICT, les technologies de la santé, les technologies durables, le secteur spatial, la logistique ou l’industrie 4.0. Dans ce contexte, il poursuivra sa stratégie qui consiste à soutenir des projets-phare, d’encourager l’implantation de start-up et de créer de nouvelles infrastructures d’accueil (incubateurs).

Dans le cadre de l’accord de coalition, le gouvernement annonce également que « Les efforts seront poursuivis afin de faire connaître et de promouvoir le Luxembourg en tant que « Start-up Nation ». Afin d’accélérer le développement de l’écosystème des start-up au Luxembourg, il est nécessaire d’accroître sa visibilité au niveau national et international et de mettre en exergue ses succès. Une stratégie de communication et de marketing en ligne avec les éléments définis par le « Nation Branding » et conçue en collaboration avec Luxinnovation sera établie afin de structurer un message commun et d’attirer des entrepreneurs, des investisseurs et des start-up technologiques. »

Dans ce contexte, nous aimerions poser les question suivantes à Monsieur le Ministre de l’Économie :

  • Monsieur le Ministre dispose-t-il de statistiques concernant l’évolution du nombre de start-up au Luxembourg depuis 2015 dans les domaines les plus divers ?
  • Monsieur le Ministre est-il en mesure de fournir, à l’heure qu’il est, des précisions concernant la stratégie de communication et de marketing en faveur de la création de start-up ?
  • Quels sont d’éventuels projets-phare accompagnés et soutenus financièrement par le ministère de l’Économie en ce domaine ?
  • A côté de Esch/Belval et de Luxembourg, une telle promotion est-elle également visée pour la région Nord du pays, en particulier pour la « Nordstad » et le canton de Clervaux (cf. « Makerfest » du nouveau Lycée Edward Steichen) ?
  • Dans ce contexte, le ministère de l’Économie est-il en contact avec les communes de la « Nordstad » et du SICLER afin de favoriser la création de lieux permettant d’encourager la créativité et l’esprit d’entreprise ?
  • Est-ce que d’éventuels projets sont développés dans des régions à caractère plutôt rural, telles le canton de Redange ou les cantons de l’Est ?
  • Face au manque d’immeubles permettant d’héberger de telles firmes, est-il également prévu de créer une sorte de plate-forme qui encouragerait et faciliterait la rencontre d’initiateurs de start-up, d’une part, et de propriétaires d’anciens commerce ou d’ateliers, d’autre part, afin de mettre ces locaux au service de la création et de l’innovation ?»

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre très haute considération.

Carole HARTMANN et André BAULER
Députés

 


Carole Hartmann

André Bauler