Sie sind hier

Firwat koum et awer zu Enkpäss bei den Impfstoffer?

Parlamentarische Fragen Gesundheit und Pflege Max Hahn

Schonn am September haten d'DP-Deputéiert Max Hahn, Claude Lamberty an Edy Mertens bei der deemoleger Gesondheetsministesch nogefrot, ob et net eventuell zu Enkpäss bei den Impfstoffer géint d'Gripp kéint kommen, besonnesch well ee grousse Produzent decidéiert huet, Lëtzebuerg net méi ze beliwweren. An hirer Äntwert sot d'Ministesch deemools, dass genuch Impfstoffer fir dëse Wanter op Lager wieren. Well et elo awer zu enger Rupture de stock koum, huet de Max Hahn beim aktuelle Gesondheetsminister nogefrot, wou d'Grënn dofir leien, a wat ënnerholl gëtt, fir de Problem ze léisen, respektiv fir dass e sech net méi widderhëlt.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Santé :

« Dans sa réponse à la question parlementaire n°4064 du 28 septembre 2018, ayant soulevé la possibilité d’une rupture de stock de vaccins antigrippaux suite à la décision des laboratoires Mylan de ne plus fournir le marché luxembourgeois cette saison pour des raisons pécuniaires, Madame la Ministre de la Santé a assuré qu’« actuellement, suivant les informations obtenues auprès des grossistes, ces derniers déclarent avoir suffisamment de vaccins contre la grippe saisonnière en stock pour répondre à la demande au niveau national », pour conclure que « les quantités requises sont disponibles pour répondre aux besoins de la population ».

Or, d’après les informations relayées par la presse, il s’avère que les pharmacies ont été confrontées à des impasses dès début novembre. Entretemps les stocks se sont épuisés complétement, avec la conséquence que notamment les patients à risque n’ont plus accès à ces vaccins.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Santé :

  • Pour quelles raisons le Luxembourg est-il confronté à une rupture de stock, malgré l’assurance contraire des grossistes ?
  • Quelles mesures Monsieur le Ministre entend-il prendre afin de résoudre la problématique au plus vite ?
  • Quelles mesures Monsieur le Ministre entend-il prendre pour éviter qu’une rupture de stock pareille ne se répète à l’avenir ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Max HAHN

Député


Max Hahn