Sie sind hier

UV-Luucht amplaz Chemikalien bei der Waasserbehandlung?

Parlamentarische Fragen Nachhaltigkeit, Natur- und Umweltschutz Gusty Graas

Am Ausland ginn et scho Projete bei deenen ultraviolett Luucht geholl gëtt, fir d'Waasser a Kläranlagen oder an Anlage fir Drénkwaasser propper ze maachen. Den DP-Deputéierte Gusty Graas huet bei der zoustänneger Ministesch nogefrot, ob dës Technologie och zu Lëtzebuerg benotzt gëtt, a wann net, ob et virgesi wier, se als nohalteg Alternativ zu Chemikalien ze fërderen.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :

« D’après des articles de presse, le traitement par rayonnement ultraviolet tant de l’eau potable que des eaux usées dans les stations d’épuration constituerait une alternative avantageuse par rapport à l’utilisation de substances chimiques, tel que le chlor. À noter dans ce contexte par exemple le projet de recherche de l’UE « Light4CleanWater », ainsi que l’adoption de cette technologie dans différentes stations d’épuration et de traitement d’eau, notamment en Allemagne.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :

  • Des dispositifs à rayonnement UV sont-ils utilisés dans des stations d’épuration respectivement dans des installations de traitement d’eau potable au Luxembourg ? Dans l’affirmative, Madame la Ministre peut-elle fournir des précisions à ce sujet ?
  • Madame la Ministre est-elle d’avis que le traitement d’eau par rayonnement UV présente un avantage par rapport à un traitement chimique ? Dans la négative, quelles en seraient les raisons ?
  • Dans l’affirmative, est-il prévu d’encourager l’installation de dispositifs à rayonnement UV dans les différentes stations d’épuration et de traitement d’eau potable ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Gusty GRAAS

Député


Gusty Graas