Vous êtes ici

Enquête iwwert d’Wuelbefannen

Questions parlementaires Fonction publique Gusty Graas

D’FGFC, d’Gewerkschaft vum Gemengepersonal, fuerdert, dass d’Enquête iwwert d’Wuelbefannen and’Motivatioun vun de Beamten an der fonction publique och fir d’Mataarbechter vun de Gemengendéngschter opgemaach gëtt, fir dass d’Evaluatioun vu besotem Questionnaire vervollstännegt ka ginn. De Süd-Deputéierte Gusty Graas freet an dem Kontext beim zoustännege Minister no, ob hien de Standpunkt vun der FGFC deelt an d’Enquête och um Gemengeniveau well duerchféieren.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative:

« Depuis le 26 avril, chaque agent de la fonction publique a la possibilité de répondre à un questionnaire dans le cadre d’une enquête sur le bien-être et la motivation au travail. Selon la présentation du ministre liée à cette enquête, ce sondage servirait entre autre à dresser un état des lieux sur le ressenti des agents et à « élaborer des politiques dans le domaine de la gestion des ressources humaines qui sont davantage adaptées aux réalités. » Suite à l’annonce de cette enquête, la Fédération générale de la fonction communale (FGFC) a communiqué son souhait à ce que les fonctionnaires, agents et employés des communes et des syndicats intercommunaux soient également interrogés. Selon la FGFC, leur participation permettrait à obtenir un état des lieux complet. 

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à  Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative:

  • Est-ce que Monsieur le Ministre partage le point de vue de la FGFC ?
  • Monsieur le Ministre entend-il également soumettre ce questionnaire aux fonctionnaires, agents et employés des communes et des syndicats intercommunaux ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

Gusty Graas
Député

Réponse de Monsieur le Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative à la question parlementaire N° 2948 du 2 mai 2017 de Monsieur le Député Gusty Graas concernant le sondage dans la Fonction publique

L’objectif de l’enquête sur la qualité de vie et la motivation au travail est d’établir un état des lieux sur le ressenti actuel des agents par rapport à leur lieu et leur environnement de travail et dont les conclusions serviront de point de départ à l’élaboration d’un plan d’action promouvant les différents aspects de la qualité de vie au travail. La condition préalable à la mise en œuvre d’un tel plan d’action est, d’une part, d’avoir une vue complète et exhaustive sur l’ensemble des agents travaillant auprès d’une entité et, d’autre part, de disposer des moyens nécessaires à sa réalisation. Or, dans la mesure où l’organisation et la gestion du personnel des communes, tout comme d’ailleurs celles des établissements publics, sont différentes de celles de la fonction publique étatique au sens propre et ne relèvent pas du ressort du Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, le questionnaire n’a pas été adressé aux agents de ces entités.

Je tiens toutefois à préciser qu’en cas d’intérêt de la part de responsables communaux ou d’établissements publics, je suis tout à fait disposé à mettre à leur disposition le questionnaire que j’ai fait élaborer dans ce contexte par mes services avec la collaboration scientifique de l’Institute for Health and Behaviour de l’Université du Luxembourg et de TNS-Ilres.

 


Gusty Graas