Vous êtes ici

Firwat rullt et op der Zuchstreck tëscht Rëmeleng an Näerzeng net méi?

Questions parlementaires Mobilité et trafic Max Hahn Gusty Graas

Ab dem 10. Januar fuere keng Zich méi tëscht Rëmeleng an Näerzeng, well, wéi d'CFL soen, net genuch Zich disponibel sinn. D'Leit mussen dowéinst de Bus huele fir an d'Stad, e Bus, deen dack schonn zu Rëmeleng iwwerfëllt ass, an och wéinst dem Stau vill méi laang brauch. D'DP-Deputéiert Max Hahn a Gusty Graas hunn aus deem Grond vum Transportminister wollte wëssen, wéi et méiglech ass, dass net genuch Zich disponibel sinn, an ob d'Leit och mat Zäiten iwwert dësen Ausfall informéiert gi sinn.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics :

« Depuis le 10 janvier 2019 les trains de la ligne 60b entre Rumelange et Noertzange ont été supprimés en raison d’une « indisponibilité de matériel roulant ». Les voyageurs sont désormais obligés de se rabattre sur la ligne de bus RGTR 197 comme unique moyen de transport public disponible.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics :

  • Pour quelles raisons des indisponibilités de matériel roulant ont-elles lieu généralement ? Quelles sont les raisons dans le cas présent ?
  • Les CFL ne disposent-ils pas de trains de remplacement pour des situations pareilles ? Dans la négative, Monsieur le Ministre envisage-t-il de remédier à cette situation par l’achat de matériel roulant supplémentaire ?
  • En cas de défaillance de matériel roulant est-il usuel de supprimer des lignes entièrement ? Dans le cas présent n’aurait-il pas été possible de seulement réduire la fréquence des connexions, respectivement de réduire la fréquence d’autres lignes afin de libérer des trains pour garantir une desserte minimale de la ligne 60b ?
  • Des bus supplémentaires sont-ils prévus pour la ligne RGTR 197 afin de pouvoir amortir le nombre de passagers additionnels probables ?
  • À combien de minutes se chiffre la perte de temps pour les voyageurs obligés à emprunter le bus au lieu du train ?
  • Quand les passagers ont-ils été informés de la suppression de la ligne en question ?
  • Sachant que les communes du « Käldall » représentent une population d’environ 15.000 personnes et au vu des infrastructures ferroviaires existantes, Monsieur le Ministre est-il d’avis qu’il serait opportun d’augmenter tant la fréquence des trains que le nombre d’arrêts sur la ligne 60b, dans le but d’encourager le recours aux transports publics dans la mobilité locale et régionale ? »

Croyez, nous vous prions, Monsieur le Président, à l’assurance de notre très haute considération.

Max HAHN et Gusty GRAAS
Députés

Réponse de Monsieur François Bausch, Ministre de la Mobilité et des Travaux publics, à la question parlementaire n° 190 du 11 janvier 2019 de Messieurs les Députés Gusty Graas et Max Hahn

Par leur question parlementaire n° 190 du 11 janvier 2019, les honorables Députés Monsieur Gusty Graas et Monsieur Max Hahn souhaitent s’informer au sujet de la suppression de la ligne ferroviaire 60b entre Rumelange et Noertzange.

En effet, des indisponibilités de matériel roulant peuvent être causées par un nombre élevé et inhabituel de pannes techniques au parc de matériel roulant, ou par une immobilisation d’une partie de la flotte pour cause de transformations techniques, comme c'était le cas lors de l’équipement en ETCS du matériel roulant des CFL.

En l’occurrence, une panne du tour en fosse de l'atelier central des CFL est à l'origine de l’indisponibilité de matériel roulant. Le tour en fosse est une machine spéciale destinée au reprofilage des roues du matériel roulant. Le reprofilage à des intervalles réguliers est obligatoire pour des raisons de sécurité et de confort. Si le profil d'une roue sort des limites autorisées, l'immobilisation de l'engin devient obligatoire, en attendant son passage sur le tour en fosse.

Depuis le mois d’octobre 2018, le tour en fosse des CFL était en panne, en attendant la livraison des pièces de rechange nécessaires et l'intervention de réparation par les équipes du fournisseur espagnol de la machine. Pendant cette période, les CFL ont été obligés de recourir à des ateliers à l’étranger (p.ex. Düsseldorf, Ludwigshafen, Trèves, Thionville et Kinkempois) pour le reprofilage des roues. Comme ces installations spécialisées sont souvent saturées et le transfert des engins doit aussi être pris en compte, il en résulte que le taux des engins non disponibles est beaucoup plus important que d'habitude.

Les CFL ont un taux de réserve de matériel roulant d'environ 20%, ce qui est en principe suffisant pour couvrir l'entretien préventif ainsi qu'un niveau normal de pannes techniques. Les immobilisations suite à la non-disponibilité du tour en fosse s'ajoutent à ces immobilisations normales et font que le niveau de réserve n'était exceptionnellement pas suffisant pour pouvoir assurer l'entièreté de la desserte prévue.

Pour éviter des situations similaires dans le futur, les CFL sont en train d’analyser plusieurs options pour améliorer la fiabilité et la disponibilité du tour en fosse, qui ne sont actuellement pas satisfaisantes. En décembre 2018, les CFL ont passé une commande pour 34 automotrices supplémentaires, qui seront livrées entre fin 2021 et fin 2024.

La non-disponibilité prévisible de matériel roulant en nombre suffisant sur une période prolongée a contraint les CFL à adapter temporairement leur offre. Outre la suppression du trafic sur les antennes de Noertzange - Rumelange et Esch-sur-Alzette - Audun-le-Tiche, des trains sur d'autres lignes ont circulé en composition réduite.

Le choix des mesures à prendre se fait sur base de plusieurs considérations et en particulier le nombre de clients impactés et la faisabilité d'offrir des alternatives acceptables. A titre d'information la ligne 60b (Rumelange - Noertzange) est utilisée en moyenne par 24 clients par jour dans le sens Rumelange - Noertzange, et par 48 clients dans le sens Noertzange – Rumelange.

  1. our pouvoir combler les besoins en capacité sur la ligne d’autobus RGTR 197 Ottange (F) – Rumelange – Luxembourg, la mise en service d’un autobus à deux étages est prévue pour le mois de mai 2019 sur cette ligne d’autobus.

Selon les horaires publiés, le temps de parcours du bus 197 entre Rumelange Gare et Luxemburg Gare est de 34 minutes. Le même parcours en train prend 36 minutes, changement de train à Noertzange compris. II n'y a donc pas de perte de temps pour les voyageurs.

Sur base de l'évolution de la disponibilité de matériel roulant, la décision a dû être prise à court terme. Les passagers ont été informés la veille de la mise en œuvre, notamment par des annonces dans les trains concernés, par des affiches sur les quais, par le site internet et l'application mobile des CFL, ainsi que via les médias.

Actuellement, l'offre prévoit des trains à cadence semi-horaire entre Noertzange et Rumelange aux heures de pointe du matin et du soir. A. cause de la nature des infrastructures (il s'agit d'une ligne à voie unique), il n'est techniquement pas possible d'augmenter la fréquence.

La seule possibilité pour élargir l'offre serait d'ajouter des trains en dehors des heures de pointe. Or, les chiffres du nombre de clients montrent qu'actuellement, la relation de bus par la ligue 197 est de loin préférée à la relation par train par la majorité des clients. Pour cette raison, il n’est pas jugé opportun d'augmenter l’offre de trains à ce stade.

 


Max Hahn

Gusty Graas