Vous êtes ici

Gëtt op fräischaffend Dokteren zréckgegraff wann de Samu besat ass?

Questions parlementaires Santé et soins Edy Mertens

Am Norden vum Land kann et mol méi laang dauere bis de Samu op der Plaz ass. An deem Kontext freet den DP-Nord Deputéierten Edy Mertens bei den zoustännege Ministeren no, ob den 112 net kéint op déi fräischaffend Dokteren aus der Regioun zréckgräifen am Fall wou de Samu besat wier. Dëst wier eng  Tëscheléisung bis den neie CGDIS an d'Liewe geruff géif ginn.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à   Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de l’Intérieur:

« En réponse à la question parlementaire n°2274, les ministres ont annoncé vouloir améliorer la couverture du Grand-Duché en services d’aide médicale urgente (SAMU). En effet, le projet de loi n°6861 portant organisation de la sécurité civile et création d’un corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS) devrait garantir des délais d’intervention plus courts, notamment par la possibilité du futur CGDIS de prévoir l’installation de services SAMU au-delà des établissements hospitaliers.

Ceci serait d’autant plus important pour les personnes habitant dans les régions rurales, plus particulièrement dans le nord du pays. En effet, l’unique antenne mobile du « SAMU Nord » est souvent occupée ou le recours à l’hélicoptère n’est pas possible lors d’une intervention de secours nocturne.

Dans ce contexte et en attendant que la base légale pour la création du futur CGDIS soit créée, je voudrais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de l’Intérieur :

  • En cas d’urgence médicale, les ministres peuvent-ils m’informer quelles sont les démarches suivies par le central des secours d’urgence si l’unique antenne mobile du « SAMU Nord » est occupée ? Dans ces situations, est-ce que des médecins en exercice libéral de la région sont alertés pour intervenir ?
  • Les ministres ne jugent-ils pas opportun de mettre en place un système qui recourt, dans ces situations précises, systématiquement aux médecins habitant à proximité du lieu d’urgence, sous condition que ceux-ci aient préalablement manifesté leur volonté de participer à de telles interventions de secours? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

Edy MERTENS
Député

Réponse de Madame la Ministre de la Santé et de Monsieur le Ministre de l‘Intérieur à la question parlementaire n° 2709 du 30 janvier 2017 de Monsieur le Député Edy Mertens concernant " Service d'aide médicale urgente au nord du pays (SAMU)".

Actuellement, le Grand-Duché de Luxembourg dispose de trois antennes mobiles du SAMU, stationnées respectivement à Luxembourg-Ville, à Esch-Alzette et à Ettelbruck. De façon générale, en cas d’indisponibilité d’une de ces antennes, le Central des secours d’urgence CSU-112 alerte une des deux autres antennes. Ainsi, à titre d’exemple, lorsque l’antenne mobile du SAMU Nord est occupée, le CSU-112 a la possibilité d’alerter l’antenne mobile du SAMU Luxembourg, qui pourra par la suite intervenir sur une deuxième intervention dans le Nord du pays. Le moyen de transport est soit par la voie aérienne soit par la voie terrestre, et ceci en relation avec la décision du médecin et selon les conditions météorologiques.

A ce stade, il n’est pas prévu que les médecins en activité libérale de la région respective participent aux interventions du type SAMU. Cependant, certains médecins concourent au service « First Responder », organisé au niveau d’une cinquantaine de corps de sapeurs-pompiers communaux. Le service « First Responder » est alerté en complément du service ambulancier de la Protection civile et du SAMU.

 


Edy Mertens