Vous êtes ici

Kommen nach nei Hëllefen fir d'Landwirtschaft?

Questions parlementaires Agriculture et viticulture André Bauler Gusty Graas

D'Landwirtschaft, ënner anerem de Secteur vun de Schwéngsziichter, leit ënner den Auswierkunge vum Coronavirus. D'DP-Deputéiert Gusty Graas an André Bauler hu beim Landwirtschaftsminister nogefrot, wéi hinne ka gehollef ginn an ob nach nei Hëllefe wäerte kommen, wéi dëst d'Europäesch Kommissioun kierzlech virgeschloen huet.

Question:

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

«  Comme tout le secteur agricole, la filière porcine souffre également des effets de la crise du coronavirus. En effet, la demande mondiale de viande de porc étant en baisse forte, les prix sur les marchés de la viande porcine ont chuté considérablement pendant les dernières semaines. De plus, vu la fermeture actuelle des restaurants et des cantines scolaires, les producteurs luxembourgeois de viande de porc n’arrivent plus à écouler leur stock.

La Commission européenne a publié le 4 mai dernier un nouveau train de mesures exceptionnelles visant à soutenir davantage les marchés agricoles et alimentaires les plus touchés par la crise du coronavirus.

Ces mesures portent notamment sur l'aide au stockage privé pour les secteurs des produits laitiers et de la viande, sur l'autorisation temporaire d'adopter des mesures d'auto-organisation du marché par les opérateurs dans les secteurs durement touchés et sur la flexibilité dans la mise en œuvre des programmes de soutien du marché. Outre ces mesures, la Commission européenne a proposé d'autoriser les États membres à utiliser les fonds destinés au développement rural pour indemniser les agriculteurs et les petites entreprises agroalimentaires, à concurrence de 5.000 EUR pour les premiers et de 50.000 EUR pour les secondes. 

Or, cette proposition de la Commission doit encore être soumise au Conseil et au Parlement européen pour approbation.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

  • Monsieur le Ministre partage-t-il cette vue inquiétante du secteur agricole, notamment celle de la branche de viande porcine locale? 
  • Dans l’affirmative, quelles solutions d’aide peut-il proposer à ce secteur?
  • Concernant les mesures proposées par la Commission européenne, le Luxembourg compte-t-il profiter de la possibilité d’indemniser les agriculteurs à hauteur de 5.000 EUR et les petites entreprises agroalimentaires à hauteur de 50.000 EUR ?  Combien de producteurs de porc luxembourgeois pourraient bénéficier de cette aide supplémentaire ? 
  • Dans l’affirmative, quel montant du fonds luxembourgeois destiné au développement rural serait disponible pour ces aides ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre très haute considération.                 

                Gusty GRAAS                      André BAULER

                     Député                                   Député


André Bauler

Gusty Graas