Vous êtes ici

Manner Retarden op der Buslinn 215 fir an d'Stad?

Questions parlementaires Mobilité et trafic Max Hahn

Fir Verspéidungen ze verhënnere fiert d'Buslinn 215 vu Käerjeng an Stad ab dem Februar net méi bis op de Kierchbierg, mä huet säi leschte Stopp op der Charlys Gare. Den DP-Deputéierte Max Hahn freet dofir beim Transportminister no op d'Retarden elo zréckgaange sinn.

Question

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures:

« La ligne de bus 215 (Luxembourg – Bascharage) a été raccourcie au mois de février afin de minimiser les retards observés auparavant. Désormais cette ligne termine son parcours à l’arrêt « Centre, Charlys Gare » et ne dessert plus le Kirchberg.

Dans ce contexte, je souhaiterais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures:

  • Existe-t-il des statistiques quant aux retards accumulés avant et après la refonte du tracé ?
  • Le cas échéant, un recul significatif des retards encourus est-il observable ?
  • Quand est-ce que Monsieur le Ministre compte-t-il faire installer, sur les arrêts de ce tracé, des panneaux d’information en temps réel ?
  • Est-il prévu d’aménager de couloirs réservés aux bus additionnels sur ce tracé ?
  • Comme l’ont demandé les autorités communales de la commune de Dippach, serait-il possible de transformer la voie de dépassement au niveau du « Dippecherbierg » en couloir réservé aux bus ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma très haute considération.

Max HAHN
Député

Réponse de Monsieur François Bausch, Ministre du Développement durable et des Infrastructures, à la question parlementaire n° 3042 du 31 mai 2017 de Monsieur le Député Max Hahn

L’honorable député Max Hahn souhaite recevoir des détails sur la ligne de bus RGTR 215 en direction de Luxembourg. Tout d’abord, je me permets de renvoyer d’une part à ma réponse à la question parlementaire n° 2788 de l’honorable Monsieur le Député Yves Chruchten tout en ajoutant, d’autre part, les informations suivantes.

Avant le changement d’horaire, les retards des courses d’autobus en particulier aux heures de pointe matinale s’accumulaient jusqu’à 50 minutes de retard au terminus.

Depuis le nouvel horaire établi par mes services, les courses fonctionnent avec deux profils différents dans la mesure où la durée de la course prévue à l’horaire est plus longue pour les heures de pointe que pour les heures creuses. Nos statistiques, disponibles individuellement et donc retraçables en détail depuis le fonctionnement du système de télématique « en temps réel », montrent une situation améliorée. Ainsi, pendant une semaine entière au cours du mois de juin 2017, les bus affichaient un retard moyen de 3’57’’ (les minimum et maximum étant de respectivement 04’’ et 7’41’’) dans une direction et un retard moyen de 1’54’’ (minimum et maximum 09’’ et 6’05’’) dans l’autre direction. 

En ce qui concerne l’installation de panneaux d’information sur ce tracé, le Verkéierverbond prévoit de placer un tel affichage reprenant le temps réel des lignes de bus RGTR au niveau de la Place Schuman à Bascharage.

L’opportunité de l’aménagement d’un couloir réservé aux bus sur la route nationale N5 au niveau du « Dippecherbierg » est actuellement traitée au sein du groupe de travail «Couloirs bus» en analysant les avantages ainsi que les gains de temps d’un tel aménagement pour les bus de ligne par une étude spécifique.

 


Max Hahn