Vous êtes ici

Wéi ass et aktuell ëm d'Fudderreserve an der Landwirtschaft bestallt?

Questions parlementaires Agriculture et viticulture André Bauler Gusty Graas

Déi aktuell Dréchent wierkt sech negativ op eis Landwirtschaft aus. D'DP-Deputéiert André Bauler a Gusty Graas hu beim Landwirtschaftsminister nogefrot, wéi et aktuell ëm d'Fudderreserve bestallt ass, ob d'Bauere scho mussen un hire Wanterstock goen oder ob se souguer Fudder zoukafe mussen? Well eis Nopeschlänner och vun der Dréchent geplot sinn, stellt sech och d'Fro ob genuch Fudder um Marché ze fanne wäert sinn.

Question:

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

« Après un mois de juillet extrêmement sec consécutif à un printemps très doux, la récente canicule a aggravé la sécheresse qui touche tout le pays. C’est le quatrième été consécutif qu’une sécheresse est constatée au Luxembourg. Cette situation devient alarmante pour nos agriculteurs car le manque de pluie persistent risque de diminuer fortement les rendements des exploitations céréalières et les élevages.

Il est fort probable que certains agriculteurs devront bientôt  commencer à entamer leurs stocks de fourrage prévus pour l’hiver. D’autres devront probablement acheter de la paille et du foin car leurs prairies, grillées par la sécheresse, ne permettent plus à leurs bêtes d'y pâturer normalement.

Pour certains experts, la sécheresse devient donc structurelle au Luxembourg et l'agriculture n'aura d'autre choix que de s'adapter.

Dans ce contexte nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural : 

  • La sécheresse actuelle est-elle comparable à celles de 2017, 2018 et 2019 ?
  • Quelles est la capacité fourragère actuelle de nos agriculteurs compte tenu des conditions climatiques ?
  • Est-ce que Monsieur le Ministre est au courant d’agriculteurs qui doivent d’ores et déjà utiliser leurs stocks de fourrage prévus pour l’hiver ? 
  • Monsieur le Ministre pense-t-il que nos agriculteurs devront racheter du fourrage pour passer l’hiver ?
  • Vu que nos pays voisins sont confrontés aux mêmes problèmes, n’existe-il pas un risque qu’il n’ait pas assez de fourrage disponible sur les marchés ?
  • Si les sécheresses estivales s’avère structurelles au Luxembourg, par quels moyens l’agriculture pourra s’adapter pour faire face à ce changement climatique ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre très haute considération.

                       

               André BAULER                      Gusty GRAAS

                       Député                                 Député


André Bauler

Gusty Graas