Vous êtes ici

Wat geschitt mat den Terrainen déi EDF zu Cattenom kaf huet?

Questions parlementaires Protection du climat et politique énergétique Développement durable, nature et environnement Max Hahn

Wéi an der franséischer Press viru kuerzem ze liese war, huet déi ëffentlech Stroumgesellschaft EDF nei Terrainen zu Cattenom kaf. Den DP-Deputéierte Max Hahn wollt aus deem Grond vun der zoustänneger Ministesch wëssen, ob si wéisst, wat mat dësen Terraine geschéie soll a wéi ee Projet do geplangt wier. Doriwwer eraus wollt hie wëssen, ob si mat de franséischen Autoritéiten am Gespréich wier, fir en nohaltege Projet vun erneierbaren Energien op deem Site z'encouragéieren grad ewéi d'Zoumaache vun der Nuklearzentral zu Cattenom?

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Madame la Ministre de l’Environnement :

« Comme l’a relayé récemment la presse internationale, l’entreprise publique française EDF aurait acheté de nouveaux terrains aux alentours de la centrale nucléaire à Cattenom.

Dans ce contexte j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement :

  • Madame la Ministre a-t-elle été informée de cette acquisition de nouveaux terrains d’EDF par le gouvernement français ?
  • Madame la Ministre est-elle au courant des intentions d’EDF concernant l’utilisation prévue de ces terrains ?
  • Dans l’affirmative, Madame la Ministre peut-elle fournir des précisions quant à la nature du projet d’EDF ?
  • Madame la Ministre est-elle en contact avec les autorités françaises afin d’encourager l’implantation d’installations dédiées à la production d’énergies renouvelables, notamment dans le but d’accélérer la fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom ?
  • Quel est l’état d’avancement actuel des discussions avec le gouvernement français concernant la fermeture de la centrale nucléaire à Cattenom ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Max HAHN

Député


Max Hahn