Vous êtes ici

Zweespureg Strooss hannert dem Centre douanier?

Questions parlementaires Aménagement du territoire et logement Gusty Graas

Op de Pläng zu den Aarbechten um "Ban de Gasperich" gesäit et esou aus, wéi wann eng zweespureg Strooss hannert de Centre douanier komme sollt. Den DP-Deputéierte Gusty Graas freet dofir beim Transportminister no op de Parking fir d'Déngschtautoen och no dësen Aarbechte weiderhin accessibel bleift.

Question

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures :

« La presse nationale s’est fait l’écho des plans des infrastructures à construire dans la zone du « Ban de Gasperich » (voir édition du Journal du 25 juillet). Selon les plans graphiques, une route à deux voies est prévue de passer derrière le Centre douanier Luxembourg-Howald.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Développement durable et des Infrastructures :

  • Monsieur le Ministre est-il en mesure de donner des précisions concernant la nature de cette route (connection, dimensions, traffic estimé) ?
  • Il semble que cette route est destinée à passer sur le parking actuellement utilisé par le personnel du Centre douanier. Est-ce qu'un tel tracé est prévu ou passera-t-elle le cas échéant par un pont de sorte que le parking actuel soit utilisable dans le futur ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma très haute considération.

Gusty GRAAS
Député

Réponse de Monsieur François BAUSCH, Ministre du Développement durable et des Infrastructures à la question parlementaire n° 3164 du 26 juillet 2017 de Monsieur le Député Gusty GRAAS

En réponse à la question parlementaire de l’honorable député, il m’échoit d’apporter les informations suivantes concernant les infrastructures à construire dans la zone du « Ban de Gasperich ».

La route à deux voies, en grisé sur les plans reproduits dans la presse, à laquelle se réfère Monsieur le Député ne fait pas partie des infrastructures à construire dans la zone du « Ban de Gasperich ».

Il s’agit d’une nouvelle voirie planifiée dans le cadre du projet « Prolongement du boulevard Raiffeisen / CR231 vers la Z.A. Howald, modification des échangeurs „Hesperange (B3/CR231)“ et „Croix de Gasperich“, aménagement des infrastructures de transport routières du nouveau quartier Midfield ».

Cette voirie représente deux nouvelles bretelles de sortie, l’une de l’autoroute A1 en provenance d’Allemagne, l’autre des autoroutes A3 et A6 en provenance de France et de Belgique respectivement.

Le papier de discussion du débat d’orientation sur le financement des grands projets d’infrastructure réalisés par l’Etat (24.10.2012) No. 6452 du 13 novembre 2012 a présenté ces projets, d’ailleurs toujours à l’état d’étude de faisabilité, de la manière suivante :

« (…)

Le prolongement du boulevard Raiffeisen/CR231 vers la Z.A. Howald devra assurer le raccordement autoroutier ainsi qu’un croisement performant avec la nouvelle N3 (carrefour avec feux tricolores priorisant les bus). Il permettra également la mise en place d’un triangle performant constitué par le boulevard Raiffeisen, la rue des Scillas et le boulevard Kockelscheuer constituant l’épine dorsale de desserte interne des nouveaux quartiers Midfield, Ban de Gasperich et Z.A. Howald. Le projet comprend par ailleurs la modification des échangeurs de Hesperange et de la Croix de Gasperich ainsi que l’aménagement des infrastructures de transport routières du nouveau quartier „Midfield“.

L’estimation très sommaire des coûts s’élève à un total de 94.400.000 Euros.

Suite à la présentation concomitante des deux projets sous rubrique, il a été précisé qu’ils ne sont en aucun cas définitifs et que le tracé des routes tel que projeté actuellement n’est qu’une ébauche et pourra, le cas échéant, se révéler très différent lors de sa concrétisation.

Suite à une question afférente, il est encore précisé qu’en dehors du quartier Midfield où il sera évidemment et par la force des choses construit une nouvelle voirie, aucune capacité supplémentaire pour le trafic individuel n’a été prévue: l’élargissement des voies est uniquement engendré par les besoins du futur tram. »

Je fais remarquer que l’estimation très sommaire des coûts concerne l’ensemble des mesures décrites dans le papier de discussion du 13.11.2012 et que 40 700 000 euros concerne la seule modification de l’échangeur n° 1 « Hesperange » et de la « Croix de Gasperich ».

Ce projet s’inscrit dans le long terme et la réalisation concrète dépend d’éléments inconnus tels l’utilisation future du parking relais P+R Sud ou encore du Centre douanier.

 


Gusty Graas