Vous êtes ici

Max Hahn

Max Hahn est né le 30 avril1981 à Luxembourg et a grandi à Bettange/Mess où il réside encore aujourd’hui. Très jeune, Max Hahn s’engage  en tant que membre du parti démocratique dans la politique communale et est élu d’emblée membre du conseil communal de Dippach en 2005. Depuis  sa réélection en 2011 il est premier échevin dans sa commune et reste fidèle à sa devise : « La politique de demain se fait aujourd’hui ! »

Son engagement politique est motivé par l’ambition de non seulement critiquer, mais de faire bouger les choses en apportant de nouveaux points de vue et de nouvelles idées. Une des raisons d’ailleurs pour lesquelles Max Hahn s’engagea également dans la jeunesse démocrate et libérale dont il fut le président de 2010 à 2014.

Son intérêt particulier pour tout ce qui touche à la technologie lui a été transmis dès le plus jeune âge par son père. Il était donc à portée de main que Max Hahn, après des études secondaires au Lycée technique des Arts et Métiers entame des études d’ingénieurs pour sortir premier élève de la faculté des sciences de l’Université du Luxembourg. Sa spécialité étant l’énergie verte, il a travaillé pendant plusieurs années en tant qu’ingénieur industriel dans un bureau d’études avant de se lancer dans un nouveau défi. En effet, en 2010 il s’engage en tant que officier de formation auprès du Service Incendie de la Ville de Luxembourg, un poste qu’il a été contrait d’abandonner suite à son élection à la Chambre des Députés en octobre 2013.

Max Hahn qui est notamment président du Club de tennis de Dippach est un grand sportif et réputé pour son esprit d’équipe ainsi que pour sa persévérance, des valeurs qui le caractérisent aussi en tant qu’homme politique.

A la Chambre des Députés, ses priorités sont la politique du logement  et l’énergie dans tous ses aspects. Il est président de la Commission  du Logement et vice-président de la Commission de l'Environnement. En  outre, il est membre de la Commission de la Famille et de  l'Intégration, de la Commission de l’Economie (pour le volet énergie), de la Commission du Développement durable, de la Commission des Affaires intérieures ainsi que de la Commission de la Force publique.