Inclusioun

Inklusioun

Pour le DP, l’inclusion est un droit humain. Il est fondamental que les personnes ayant des besoins particuliers puissent participer à la vie sociale. Chaque citoyen doit pouvoir mener une vie aussi autodéterminée que possible. Le ministère de la Famille sous la direction du DP a fait avancer l’inclusion pendant la dernière législature et a systématiquement mis en œuvre la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée en 2011. Le bilan de la mise en œuvre du plan d’action pour les personnes handicapées a été tiré avec les différentsreprésentants de la société civile et les départements ministériels compétents. Afin de permettre aux personnes handicapées et aux seniors de participer sans restriction à la vie sociale, le DP a fait avancer la mise en œuvre de nouvelles mesures d’accessibilité des lieux ouverts au public. En outre, un projet de loi sur la création d’une assistance à l’inclusion sur le lieu du travail a été initié. Des experts reconnus seront mis à disposition des entreprises pour les aider à intégrer le monde professionnel les personnes ayant le statut d’handicapé ou les personnes en procédure de réinsertion. Finalement, le DP a initié la reconnaissance de la langue des signes allemande comme langue officielle au Luxembourg. En tant que parti, le DP fait figure d’exemple : chaque congrès du parti est traduit en langue des signes, la version courte du programme électoral est également publié en langage facile et le programme électoral est disponible en version audio.

Promotion de l’accès sans barrières

Pendant la législature en cours, le DP a déjà effectué des adaptations en faveur du « Design for all ». Le DP continuera de promouvoir l’accès sans barrières dans tous les domaines, notamment dans les transports publics, pour les offres culturelles et de loisirs, ainsi que dans le domaine des médias et de la communication. L’accès sans barrières joue aussi un rôle fondamental dans l’espace virtuel. Le DP veillera à ce que tous les sites web de l’État soient accessibles sans barrières et proposera des contenus en langage facile.

Soutien actif de la vie autonome

Le DP estime que chacun doit, dans la mesure du possible, pouvoir décider librement de sa vie. L’autonomie individuelle doit être respectée dans l’encadrement des personnes handicapées. Au cours de la prochaine législature, le DP tirera le bilan de l’accompagnement sociopédagogique (ASP) et effectuera, si nécessaire, des adaptations dans l’intérêt de l’autonomie des personnes accompagnées.

 

Le DP mise sur l’autonomie maximale des personnes handicapées et s’engagera pour la création de plus de logements autonomes et semi-autonomes.

Poursuivre dans la voie de l’inclusion dans l’enseignement fondamental

Avec la réforme de l’Éducation Différenciée, le DP a transposé un réel changement de paradigme dans le domaine de l’inclusion, ce qui constitue pour le Luxembourg une avancée de plusieurs décennies. Dans l’enseignement fondamental, les efforts de soutien seront poursuivis afin de permettre d’employer au moins un enseignant spécialisé par école, dédié aux enfants à besoins spécifiques (I-EBS). Les effectifs des Équipes de Soutien pour Enfants à Besoin (ESEB) seront renforcés si besoin en est, tout comme le soutien ambulant presté par les centres de compétences nationaux.

Permettre et encourager une éducation inclusive – aussi au niveau de l’enseignement secondaire

Ce n’est qu’en atteignant, sur le long terme, des normes en matière de personnel qui sont reconnues au niveau international, que nous nous approchons d’un système scolaire inclusif. C’est pourquoi, le DP élaborera un concept d’inclusion cohérent pour les écoles du secondaire, suivant le modèle de l’enseignement fondamental, qui intégrera les centres de compétences nationaux, à savoir CAR (Commission des Aménagements Raisonnables), CEPAS et SEPAS (Service psycho-social et d’accompagnement scolaire). Le DP mettra de même un nombre plus important d’enseignants formés à la pédagogie spécialisée à la disposition des écoles secondaires, afin de permettre et de garantir l’inclusion de tous les élèves. Au-delà, le nombre des centres de compétences en psycho-pédagogie spécialisée, nouvellement créés en faveur de l’inclusion scolaire des élèves à besoins spécifiques (élèves présentant des troubles d’apprentissage, élèves précoces et à haut potentiel, développement socio-émotionnel), sera augmenté afin de garantir le meilleur appui de toutes les écoles dans leur gestion des élèves à besoins éducatifs particuliers.

Promotion de l’inclusion au travail

La Convention relative aux droits des personnes handicapées prévoit : « le droit au travail, notamment à la possibilité de gagner leur vie en accomplissant un travail librement choisi ou accepté sur un marché du travail et dans un milieu de travail ouvert, favorisant l’inclusion et accessibles aux personnes handicapées ». Plusieurs mesures ont déjà été mises en œuvre dans ce domaine. Début 2017, le Centre d’orientation socio-professionnelle – Handicap et Reclassement (COSP-HR) a été fondé, entre autres pour améliorer l’inclusion des personnes handicapées. Un projet de loi sur la création d’une assistance à l’inclusion au lieu de travail a déjà été initié. En conséquence, le DP réformera la Commission d’orientation et de reclassement professionnel pour assurer une meilleure orientation professionnelle. De plus, le DP sensibilisera davantage le monde du travail aux besoins des personnes handicapées.

Élargissement des capacités des centres de propédeutique

Le DP créera davantage de postes d’apprentissage pour les personnes handicapées dans les centres de propédeutique. Cela permet de préparer les personnes handicapées au marché du travail ou à un emploi dans un atelier protégé.

La langue des signes comme langue officielle : garantir la mise en œuvre pratique

Sur initiative du DP, le gouvernement a officiellement reconnu la langue des signes allemande. À titre d’exemple, cela signifie concrètement que les enfants sourds et malentendants ont le droit d’être enseigné en langue des signes dans l’école fondamentale et dans l’école secondaire. Le DP veillera à ce que suffisamment de personnel qualifié sera formé et embauché. Des interprètes spécialisés sont également nécessaires dans les hôpitaux, dans les services de secours ou encore au sein de la police.

Communication sans barrières à l’aide du langage facile

Les citoyens doivent avoir le droit de comprendre les informations importantes qui leur sont communiquées par les administrations. Par conséquent, le DP œuvrera pour que ces communications ne soient pas seulement faites en plusieurs langues, mais qu’elles puissent également être fournies en langage facile sur demande.