Search
Generic filters
Staat an ëffentlechen Déngscht

État et fonction publique

État et fonction publique : moderne et efficace

L’administration publique moderne et efficace aux chemins courts est un élément fondamental du succès du Luxembourg et contribue à la compétitivité et à l’attrait de notre pays. Au cours de la législature actuelle, la fonction publique a été renforcée par la création de nombreux nouveaux postes, afin de contrer le manque de personnel parfois chronique de certaines administrations. L’introduction récente des comptes épargne-temps a renforcé le rôle pionnier de la fonction publique.

Pour le DP, il est d’importance nationale que le Luxembourg puisse continuer à faire appel à des fonctionnaires compétents, bien formés et motivés dans la fonction publique. Le DP accélérera la modernisation et la numérisation de l’État. Il considère que le dialogue avec les citoyens, la transparence et l’efficacité sont des piliersimportants d’un État moderne. L’objectif du DP est que le Luxembourg dispose de l’administration la plus moderne, la plus proche des citoyens et la plus numérique en Europe.

Lancement d’une offensive dans la fonction publique

Le DP s’est donné comme objectif de rendre la carrière professionnelle dans le secteur public plus séduisante et diversifiée. La réforme du gouvernement CSV-LSAP précédent s’est avérée être partiellement contreproductive, notamment dans le domaine de la formation et de la durée du stage. Pour ce motif, le gouvernement dirigé par le DP a réduit la durée du stage des futurs fonctionnaires de trois à deux ans. Le DP estime que le stage raccourci doit être utilisé pour une formation personnelle, adaptée au candidat. Les compétences acquises dans la formation de base doivent être mieux prises en compte. Le DP considère que cela rend nécessaire une réforme de l’Institut national d’administration publique (INAP), afin d’élargir et d’approfondir l’offre éducative. Le DP s’engage également pour la création d’une « École d’Administration », une école supérieure qui proposera, en étroite collaboration avec les établissements de formation existants, une formation avec à la clé un diplôme pour préparer les candidats fonctionnaires à leur carrière dans la fonction publique.

Exonération des heures supplémentaires des cotisations sociales

Actuellement, les employés doivent verser des cotisations à la caisse de santé et à l’assurance dépendance pour les heures de travail effectuées. Le DP introduira une exonération totale des cotisations sociales pour les heures supplémentaires dans le secteur privé et dans la fonction publique pour que les travailleurs reçoivent une part plus élevée du revenu brut. De plus, à l’image du régime tel qu’il existe dans le secteur privé, le DP veut introduire également l’exonération fiscale des heures supplémentaires dans la fonction publique.

Entretien du dialogue social dans la fonction publique

Le DP négociera toutes les mesures qui ont une grande influence sur le statut des fonctionnaires et sur l’organisation de l’administration avec l’organisation professionnelle nationale représentative compétente. Le DP estime qu’une administration qui fonctionne bien ne peut reposer que sur le dialogue permanent avec les fonctionnaires.

Rendre le passage du secteur privé au service public plus séduisant

Le DP considère que, pour lesfonctionnaires qui passent du secteur privé à la fonction publique, les années de travail chez un patron privé doivent être prises en compte intégralement pour la carrière de fonctionnaire.

Création de plus de postes pour apprentis dans le service public

L’État embauche de nombreux collaborateurs qui ont suivi une formation professionnelle. Le DP considère qu’en tant qu’employeur, les pouvoirs publics ont la responsabilité de contribuer à la formation professionnelle des jeunes. Pour cette raison, il veillera à ce que le nombre de places d’apprentissage dans la fonction publique corresponde au besoin réel de travailleurs qualifiés.

Simplification des procédures administratives

Le DP développera l’initiative « Einfach Lëtzebuerg » pour rapprocher les procédures administratives des citoyens. Personne ne peut mieux juger de l’efficacité des procédures que les citoyens concernés eux-mêmes. Par un processus de participation des citoyens de grande envergure, le DP soumettra les procédures administratives à un examen approfondi et les adaptera dans l’intérêt des citoyens. Toutes les procédures administratives seront examinées quant à leur efficacité et leur complexité et seront simplifiées le cas échéant. Il sera notamment examiné dans quelle mesure le principe « le silence de l’administration vaut accord » peut être introduit. En outre, il est prévu de réduire les redondances et d’introduire le principe du « tell us once », c’est-à-dire que, dans la mesure du possible, toutes les informations ne doivent être demandées qu’une seule fois, même si plusieurs administrations sont impliquées.

Mise en œuvre de l’administration numérique

Le DP informatisera toutes les étapes de travail des administrations publiques aussi bien entre elles qu’en contact avec les citoyens et les entreprises jusqu’en 2023. Tout contact entre l’État et les tiers doit pouvoir être effectué par internet. Afin d’éviter les démarches administratives inutiles, le DP veillera au bon fonctionnement de l’échange de documents déjà présentés. Les démarches administratives pour les créateurs d’entreprise doivent être réduites de sorte qu’il soit possible d’effectuer la création en un seul jour ouvrable et par internet. Les citoyens et les entreprises seront informés par un système de suivi du progrès de leur demande et du responsable du traitement.

 

Le ministère de la Protection des consommateurs dirigé par le DP a également lancé un projet pilote pour répondre aux questions relatives à la protection des données par internet, en ayant recours à des « chatbots ». Le DP élargira le champ d’application en collaboration avec Guichet.lu pour faciliter l’accès aux informations aux citoyens.

Communication sans barrières à l’aide du langage facile

Les citoyens doivent avoir le droit de comprendre les informations importantes qui leur sont communiquées par les administrations. Par conséquent, le DP œuvrera pour que ces communications ne soient pas seulement faites en plusieurs langues, mais qu’elles puissent également être fournies en langage facile sur demande.

Deelen:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp