Landesplanung

Aménagement du territoire

Planification durable de notre pays

Le DP luttera contre l’étalement urbain par un aménagement du territoire cohérent. Les quatre plans sectoriels pour la construction de logements, les paysages, les transports et les zones d’activités économiques sont des instruments de pilotage importants. Le gouvernement a résolu le blocage en matière d’aménagement du territoire du gouvernement antérieur et a initié les plans sectoriels. Le DP mettra en œuvre les projets planifiés aussi rapidement que possible et raccourcira les délais. Nous accorderons la priorité à la construction de routes de contournement, étant donné que l’augmentation du trafic réduit la qualité de vie dans les quartiers résidentiels dans de nombreuses localités. En outre, le DP élaborera un nouveau Programme directeur d’aménagement du territoire (PDAT), qui définit les grandes lignes de l’aménagement du territoire.

Mise en place de zones franches de l’autre côté de la frontière

Pour le DP, la Grande Région n’est pas un concept abstrait, maisla réalité vécue. La coopération avec nos voisins doit également être développée sur le plan économique. C’est pourquoi le DP s’engagera pour la création de zones franches dans les régions frontalières. Dans les régions frontalières en France, l’installation d’instituts de recherche français pourrait notamment donner lieu à des synergies avec le pôle de recherche d’Esch-Belval. Il est également envisageable que des entreprises luxembourgeoises délocalisent des parties de leurs activités dans ces zones. Pour ce faire, un statut légal doit être négocié. Des premiers entretiens à ce sujet ont déjà été menés avec nos voisins français. Un tel projet bénéficierait aussi bien au Luxembourg qu’à la France. Les entreprises luxembourgeoises auraient accès à des terrains à bâtir additionnels, tandis que la région frontalière française pourrait connaître une reprise économique. Le DP souhaite que le Fonds européen de développement rural (FEDER) cofinance ce projet transfrontalier.

Fusions de communes uniquement sur base volontaire

Avec le DP au gouvernement, il n’y aura pas de fusions de communes forcées. Nous laisserons aux habitants des communes le soin de décider si et avec qui ils veulent fusionner. Nous sommes opposés à un référendum national sur les fusions de communes, car il est antidémocratique de faire décider le sort des petites communes, sans les consulter, par les habitants des grandes communes. Le DP préfère miser sur des incitations financières supplémentaires pour promouvoir la collaboration entre les communes et encourager les projets de fusion.

Renforcement de l’autonomie des communes et meilleur financement des communes

Les communesjouent un rôle de plus en plusimportant dansla vie quotidienne et pour la qualité de vie de nombreux citoyens. Le DP redéfinira les compétences des communes et mettra à leur disposition les moyens financiers nécessaires pour qu’elles puissent accomplir leurs fonctions au service des citoyens. Le gouvernement dirigé par le DP a initié la réforme des finances des communes nécessaire et a veillé à une répartition plus équitable des moyens financiers. Le DP estime que l’État doit mettre des moyens financiers supplémentaires à disposition des communes pour que celles-ci puissent accomplir leurs obligations croissantes envers le citoyen. Par conséquent, nous accorderons une plus grande marge de manœuvre financière aussi bien aux communes urbaines qu’aux communes rurales. Il est en outre prévu de réformer la politique des subventions actuelle pour les projets communaux. Les infrastructures coûteuses ne doivent pas automatiquement entraîner des aides étatiques plus élevées, mais les subventions doivent être liées à la valeur ajoutée pour les citoyens.

Deelen:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp