Ein Shuttle-Bus zwischen dem Grenzparkplatz Stepernich und dem Bahnhof Kleinbettingen?

Um den Berufsverkehr zwischen Belgien und Luxemburg zu verbessern haben rezent zwei wallonische Abgeordnete vorgeschlagen einen Pendelbus zwischen dem Grenzparking zu Stepernich und dem Kleinbettinger Bahnhof zu organisieren. Der DP-Abgeordnete Gusty Graas hat beim zuständigen Minister nachgefragt, was er von dieser Idee hält.

Fro

« Au sujet de la situation difficile que vivent quotidiennement les navetteurs entre la Province de Luxembourg et le Luxembourg, les deux députés wallons Anne Laffut et Yves Evrard ont soumis récemment un projet concret pour fluidifier la mobilité transfrontalière entre Arlon et Luxembourg à hauteur de Sterpenich.

L’idée est de développer une solution de mobilité, peu couteuse et permettant d’optimiser la bande de covoiturage existante, sur l’aire de stationnement de Sterpenich, en reliant le parking autoroutier frontalier à la gare de Kleinbettingen au moyen d’une navette accessible gratuitement.

Dans ce contexte j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics :

  • Est-ce que Monsieur le Ministre a connaissance du projet de mobilité proposé par les deux députés wallons ?
  • Dans la négative, est-ce que Monsieur le Ministre a l’intention de se familiariser avec cette proposition ?
  • Dans l’affirmative, quelle est la position de Monsieur le Ministre quant à cette idée ?
  • Est-ce que, le cas échéant, le Luxembourg serait prêt à participer aux frais éventuels ?»

Äntfert

Dans sa question parlementaire, l’honorable Député reprend l’idée des deux députés wallons Anne Laffut et Yves Evrard qui consiste à aménager un P&R sur l’aire de stationnement de Sterpenich et de relier celui-ci avec une navette à la gare de Kleinbettingen.

Dans ce contexte, il est important de rappeler que les P&R constituent un maillon important de la stratégie de mobilité Modu 2.0 et que celle-ci prévoit une augmentation significative de l’offre dans les années à venir et ceci sur tous les corridors en direction de la capitale.

Au niveau de la ceinture frontalière du corridor de l’A6/E25, le gouvernement luxembourgeois soutient depuis 2014 l’idée d’aménager un P&R à Viville combiné à une desserte attractive par train. Or, ce projet a été reporté à 2027 par le précédent gouvernement fédéral avec l’argument que d’abord les travaux sur la ligne 162 devraient être terminés et qu’aux abords de la gare d’Arlon un nombre suffisant d’emplacements seraient encore disponibles actuellement. Le gouvernement luxembourgeois reste cependant d’avis que le P&R de Viville devra être réalisé pour faire face à la demande croissante et qu’il est idéalement situé pour inciter les frontaliers belges à changer sur les trains qui, grâce aux pôles d’échanges réalisés, les transportent notamment aux portes des centres d’activités du Kirchberg et de la Cloche d’or.

Le projet repris par les deux députés wallons nécessite deux changements de mode de transports en un laps de temps assez restreint, d’abord de la voiture individuelle vers une navette, puis de la navette vers les trains CFL. Le fait que des retards peuvent s’accumuler tant au niveau de la desserte de la navette qu’au niveau de l’exploitation des trains rend ce projet nettement moins attractif en termes de temps de trajet et de confort que l’utilisation du P&R de Viville. S’y ajoute que la navette devrait desservir, pendant toute la journée, chaque train s’arrêtant dans l’une ou l’autre direction à Kleinbettingen, ce qui entrainerait des coûts significatifs pour l’exploitant.

Aussi les surfaces près de la douane, situées intégralement sur le territoire belge, sont-elles nécessaires pour le stationnement de poids-lourds et ne se prêtent pas pour un P&R. Mais surtout, le parking IKEA sert actuellement de P&R pour une ligne de bus RGTR qui amène les navetteurs à la gare de Kleinbettingen, respectivement à Steinfort vers la ligne de bus « express » vers Luxembourg-Ville. Cette ligne RGTR et la co-utilisation du P&R de IKEA répondent donc exactement au besoin formulé par les deux députés wallons. Pour les raisons précitées, il n’est pas prévu de dédoubler cette offre.  

En ce qui concerne le projet de bande de covoiturage et de bus sur la bande d’arrêt d’urgence aménagée, il a été annoncé en 2018 et les pré-études y relatives ont été entamées par l’Administration des ponts et chaussées. Tant que ces priorisations pour bus ne seront pas en place sur l’A6 du côté du Grand-Duché, il n’est pas prévu d’y faire circuler des lignes RGTR.

Möchten Sie eine Übersetzung dieser parlamentarischen Anfrage auf Deutsch ?

Teilen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weitere parlamentarische Fragen

Warum wurde der Rückruf von Atemgeräten erst so spät bekannt?

Im Juli 2021 rief ein Unternehmen seine medizinischen Atemgeräte weltweit zurück. Dieser Rückruf wurde jedoch erst Ende Oktober in Luxemburg bekannt gegeben. Der DP-Abgeordnete Gusty Graas hat bei der Gesundheitsministerin nachgefragt, wer in einer solchen Situation für die Kommunikation mit den Betroffenen zuständig ist, warum die Information nicht rechtzeitig bekannt gegeben wurde und ob die Prozeduren unter Umständen angepasst werden müssten.

weiterlesen...

Werden zusätzliche Maßnahmen ergriffen, um die vielen Fälle von Bronchiolitis zu meistern?

Die hohen Zahlen von Bronchiolitis führen zu einer Überlastung der Pädiatrien. In Frankreich wurde auf nationaler Ebene der „Weiße Plan“ angekündigt, ein sanitärer Notfall- und Krisenplan, der die Funktionsfähigkeit von Krankenhäusern im Falle einer Epidemie verbessern soll.
Die DP-Abgeordneten Carole Hartmann und Gilles Baum wollten von der Gesundheitsministerin wissen, ob hierzulande zusätzliche Maßnahmen ergriffen werden, um die Gesundheitsversorgung unserer Kinder weiterhin zu gewährleisten und wie künftig eine Überlastung der Kinderstationen verhindert werden kann.

weiterlesen...

AMMD tritt aus dem Vorstand der Agentur eSanté aus

Die Mitglieder der AMMD sind aus dem Vorstand der Agentur eSanté ausgetreten. Die DP-Abgeordneten Carole Hartmann und Gusty Graas wollten von den zuständigen Ministern wissen, wie sie auf diesen Rücktritt reagieren, welche Auswirkungen dies auf die Arbeitsweise des Vorstandes haben wird und ob der Dialog mit der AMMD gesucht wird.

weiterlesen...