Kann das Schweizer Lex Koller-Gesetz auch in Luxemburg angewendet werden?

Ist dieses Gesetz mit der luxemburgischen Verfassung und mit dem Grundsatz des freien Kapitalverkehrs im europäischen Binnenmarkt vereinbar? Diese und weitere Fragen stellt der DP-Abgeordnete André Bauler an Justizministerin Sam Tanson.

« Afin de lutter contre la pénurie de logements, certaines gens proposent de créer un cadre légal limitant l’accès des étrangers, qui ne sont pas ressortissants de l’Union européenne, au marché immobilier. En effet, un cadre similaire existe déjà en Suisse. La loi fédérale sur l’acquisition d’immeubles par des « personnes à l’étranger » (dite « Lex Koller ») a été adoptée le 16 décembre 1983. La loi limite l’acquisition d’immeubles par des personnes venant de l’étranger dans le but de prévenir l’emprise étrangère sur le sol suisse. L’acquisition d’immeubles par des « personnes à l’étranger » est subordonnée, sauf exception, à une autorisation de l’autorité cantonale compétente. Par « personnes à l’étranger », l’on entend en principe les personnes qui n’ont pas leur domicile légalement constitué et effectif en Suisse ou dont la qualité est précisée par la loi.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Justice :

1. Madame la Ministre aurait-elle déjà fait étudier l’opportunité d‘une éventuelle mise en œuvre d‘un tel cadre légal au Luxembourg ? Dans l’affirmative, quelles seraient les conclusions qu’elle tirerait de cette analyse ? 

2. Dans quelle mesure un tel cadre juridique pourrait-il être conforme à la Constitution luxembourgeoise ? 

3. De même, une législation du type „Lex Koller“ serait-elle pleinement respectueuse des principes du marché unique et des traités de l‘Union européenne ?

4. Au cas où un tel cadre pourrait être mis en place au Luxembourg, ne serait-il dès lors pas possible de le contourner en créant par exemple des sociétés de personnes ou de capitaux de droit luxembourgeois – appartenant en tout ou en partie à des ressortissants extra-UE – qui investiraient dans des biens immobiliers situés sur notre territoire national ? »

Antwort

En réponse aux points soulevés par l’honorable député André BAULER, je tiens à préciser que le Ministère de la Justice n’a pas étudié l’opportunité et a fortiori la faisabilité de mettre en œuvre un cadre légal interdisant l’acquisition d’immeubles par des étrangers, à l’instar de la loi suisse, dite « Lex Koller ».

Möchten Sie eine Übersetzung dieser parlamentarischen Anfrage auf Deutsch ?

Teilen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weitere parlamentarische Fragen

Wann wird die Brücke in Ell erneuert?

Aufgrund des schlechten Zustands der Brücke in Ell ist seit langem geplant, diese Brücke zu sanieren oder komplett zu erneuern. Da die Arbeiten offenbar nicht richtig vorankommen, hat der DP-Abgeordnete André Bauler nachgefragt, was der Stand der Dinge ist.

weiterlesen...

Wie kann der Patientenservice bei Mammographien zukünftig verbessert werden?

Die Europäische Kommission hat eine Empfehlung zur Mammographie für Frauen zwischen 45 und 74 Jahren herausgegeben. Derzeit wird in Luxemburg der obligatorische Test nur bei Frauen über 50 durchgeführt. Es dauert auch oft zu lange, einen Termin für eine Untersuchung zu bekommen. Unsere Abgeordnete Carole Hartmann hat beim Gesundheitsministerium nachgefragt, ob sich das in Zukunft ändern wird.

weiterlesen...