Mobilitéit

Mobilité : infrastructures de transport modernes pour aujourd’hui et demain

Le Luxembourg a besoin d’une infrastructure de transport moderne, permettant aux citoyens de se rendre aussi confortablement et rapidement que possible de A à B. Chaque citoyen a besoin d’environ une heure et demie en moyenne par jour pour se déplacer. Le DP veut réduire considérablement ce temps.

Au cours de la législature actuelle, le gouvernement dirigé par le DP a commencé à rattraper le retard chronique dans le domaine des infrastructures de transport. La loi sur le tramway a été votée et la construction du réseau de tramway progresse comme prévu. La nouvelle gare au Pfaffenthal avec la liaison par téléphérique au Kirchberg a été terminée, ce qui représente un gain de temps considérable pour les voyageurs qui se déplacent en train au Kirchberg. L’agrandissement urgent de la gare centrale à Luxembourg-Ville a commencé et des capacités ferroviaires supplémentaires seront créées. L’élargissement de l’autoroute A3 de deux à trois voies en direction du sud commercera bientôt et déchargera cette route très fréquentée à moyen terme. La loi sur l’extension du réseau cyclable national a également été adoptée pour combler les lacunes dans le réseau et garantir la sécurité des cyclistes.

Malgré des investissements records dans les infrastructures de transport au cours des cinq dernières années, le Luxembourg a toujours un retard chronique en matière d’infrastructures de transport. Étant donné que la planification de la mobilité doit suivre le développement du pays, le DP augmentera considérablement les investissements dans la mobilité.

Le DP veut que chaque citoyen puisse décider lui-même du moyen de transport qu’il souhaite utiliser. Le transport public doit être renforcé de sorte à offrir une alternative équivalente au transport individuel, voire meilleure. Actuellement, trop de trains sont encore annulés, ont des retards ou sont trop pleins aux heures de pointe. Environ deux pour cent des usagers de la route sont des cyclistes. Sur les courtes distances, le vélo est une véritable alternative. C’est pourquoi nous investirons massivement dans l’offre et dans la sécurité des pistes cyclables. Le DP fera avancer systématiquement les projets de construction de routes, notamment la construction de routes de contournement, qui réduiront la circulation dans les localités très fréquentées et amélioreront considérablement la qualité de vie des habitants.

Le DP abordera les défis de la mobilité de manière holistique : de l’évitement général du trafic non nécessaire – par exemple par des lieux de travail décentralisés et le télétravail – aux investissements massifs dans le transport public et l’infrastructure de transport. Nous mettrons en œuvre le concept de mobilité MoDU 2.0. élaboré par le gouvernement dirigé par le DP et le plan sectoriel « Transports ». Le DP veillera également à ce que les mesures prévues soient dotées de nettement plus de ressources financières et puissent donc être réalisées beaucoup plus rapidement. Il révisera également la liste des priorités des grands projets d’infrastructure de transport et donnera la priorité aux projets importants. Cette approche concentrée dans le sens d’un plan de mobilité national permettra aux citoyens de profiter de l’expansion de l’infrastructure de transport considérablement plus tôt que prévu.

Mise en œuvre plus rapide des projets d’infrastructure de transport et augmentation considérable des investissements

Le DP mettra en œuvre le concept de mobilité et le plan sectoriel « Transports » plusrapidement et plus rigoureusement que prévu. Nous réviserons également la liste des priorités des projets d’infrastructure de transport. Les projets importants, tels que les plateformes multimodales, une connexion de tramway vers Esch-Belval et l’agrandissement de la gare de la capitale, ont la priorité absolue. Les projets de construction de routes et de contournements seront contrôlés individuellement et leur priorité sera adaptée si nécessaire. Au cours des années à venir, le DP augmentera considérablement les dépenses d’infrastructure par rapport à la période précédente. Il contrôlera tous les investissements dans le réseau routier, ferroviaire et cyclable et augmentera les investissements annuels pour réaliser les projets plus rapidement.

Ouverture de nouveaux modèles financiers pour les infrastructures de transport

Le besoin en nouvellesinfrastructures de transport reste énorme. Le DP réalisera un programme d’investissement ambitionné et mettra en œuvre les projets d’infrastructure plus rapidement qu’initialement prévu, afin d’assurer une meilleure mobilité. Afin de financer ces projets de manière plussolide et plus efficace, nous envisagerons – en plus des moyens budgétaires prévus – des modèles de financement alternatifs en coopération avec la Banque européenne d’investissement et des partenaires privés.

Introduction de conseillers en mobilité pour les communes

Souvent, les petites communes n’ont pas le savoir-faire nécessaire pour élaborer leur propre concept de mobilité. Le DP fournira aux communes un conseiller en mobilité dans le cadre du pacte climatique, pour qu’ils élaborent un concept de mobilité communal ensemble avec la commune.

Promotion des concepts de mobilité des entreprises

Les entreprises ont une grande responsabilité pour la gestion de la mobilité de leurs collaborateurs. Le DP soutiendra les entreprises qui mettent en œuvre des concepts de mobilité pour leurs collaborateurs. Les « Mobility Manager » aideront les entreprises à élaborer et à mettre en œuvre ces concepts de mobilité.

Étude de nouveaux moyens de transports innovants

Une bonne organisation efficace de la mobilité n’est passeulement importante pour l’économie, mais est également un facteur significatif pour la qualité de vie des personnes. Eu égard aux grands défis de la mobilité, le DP est ouvert aux nouveaux moyens de transport innovants.

Amélioration de la qualité du réseau routier et de la qualité de vie des habitants

Le DP améliorera la qualité du réseau routier et accélérera systématiquement la construction des routes de contournement déjà prévues. Le DP réalisera rapidement les projets de contournement liés, comme notamment Bascharage et Dippach ou Ettelbrück et Feulen, afin de garantir que la réduction du trafic dans une localité ne se fait pas aux dépens des citoyens d’une autre localité.

Élargissement de la capacité des routes par l’utilisation flexible des voies et de la bandearrêt

Le DP souhaite utiliser des systèmes intelligents, qui augmentent le nombre de voies dans une direction et la réduisent dans l’autre, en fonction du trafic. Il serait notamment concevable que plus de voies soient disponibles le matin en direction de Luxembourg-Ville et le soir pour sortir de la ville. Le DP examinera la faisabilité d’un système mobile de glissières de sécurité sur les autoroutes luxembourgeoises et les routes nationales, pour augmenter ainsi la capacité de la route dans une direction aux heures de pointe.

 

Il examinera également la possibilité d’utiliser la bande d’arrêt d’urgence comme voie additionnelle aux heures de pointe. La bande d’arrêt d’urgence pourrait donc être déclarée une voie additionnelle en cas de trafic important. Ce principe fonctionne déjà aux Pays-Bas et en Bavière.

Introduction de systèmes de guidage du trafic intelligents et numériques

Le DP aura recours à des systèmes d’information et de guidage du trafic intelligents sur les autoroutes et les routes nationales très fréquentées. Cette technologie augmentera la capacité de la route en ayant recours à une technologie de systèmes intelligente et à la gestion du trafic. Elle permet de collecter en temps réel des données sur la fréquentation des routes et d’assurer une gestion efficace du trafic en combinaison avec les données des usagers de la route.

 

En outre, le DP utilisera davantage le contrôle intelligent des feux de circulation, en fonction du trafic, et élargira dans la mesure du possible le principe des « vagues vertes ».

Gratuité des transports publics

Afin d’encourager plus de personnes à utiliser les transports publics, le DP rendra les transports publics gratuits dans tout le pays. Les transports publics sont déjà largement subventionnés par l’État. En 2018, les dépenses publiques consacrées aux transports publics s’élevaient à près de 900 millions d’euros. Actuellement, la vente de billets et d’abonnements ne couvre qu’une petite partie des dépenses, à savoir environ 30 millions d’euros. Si les transports publics sont gratuits, une partie de ces recettes peut être compensée par la disparition des contrôles et des ventes de billets. Le DP augmentera également le personnel de sécurité dans les transports publics.

Conception de la mobilité de manière transfrontalière

Le DP intégrera la Grande Région à la planification de la mobilité. Il ne suffit pas d’installer des parkings P+R uniquement au Luxembourg, ils doivent également être élargis dans la Grande Région. Des efforts supplémentaires doivent être entrepris pour rapprocher la tarification des transports publics dans la Grande Région à la tarification au Luxembourg. Le DP veut proposer un MPass pour la Grande Région et s’engage également pour l’amélioration des liaisons ferroviaires à l’étranger (par exemple en direction de Bruxelles).

Extension du tram

Le DP fera avancer rapidement lesliaisons de tramway déjà annoncées, notamment en direction d’Esch, de Leudelange, de Strassen et de Mamer. Il estime que la liaison ferroviaire par tramway rapide doit également être prolongée jusqu’à Echternach, en passant par Waldhaff et Junglinster. En ce qui concerne l’extension du réseau du tramway, le DP veut réaliser les nouvelles routes nettement plus vite et en y consacrant plus de moyens financiers, pour que les citoyens ne doivent pas attendre dix ans pour profiter des liaisons supplémentaires.

Renforcement des lignes de bus express et des connexions entre localités

Le DP mettra en place des lignes express supplémentaires sur les routes principales, qui ne desservent que quelques arrêts centraux. Des lignes de bus régionales et municipales relieront les petites localités aux lignes express. Nous prévoyons que cette réorganisation des lignes de bus augmentera considérablement leur efficacité et fera gagner du temps aux utilisateurs.

Remplacement systématique des vieux trains

Le DP lancera une offensive en ce qui concerne le matériel utilisé dans le transport ferroviaire. Il n’est pas acceptable que, surtout en direction du nord, des trains quasiment inutilisables pour les fauteuils roulants, les poussettes et les bicyclettes soient toujours utilisés. Le DP introduira des trains modernes et bien accessibles équipés de wifi sur tout le réseau ferroviaire.

Meilleure coordination des horaires des bus et des trains

Le DP révisera les horaires des transports publics pour mieux coordonner les bus et les trains. La connexion des bus régionaux aux gares sera notamment améliorée.

Promotion de la mobilité douce

À vélo, en scooter ou à pied : la mobilité douce n’est pas seulement respectueuse de l’environnement, elle décharge aussi le réseau routier. C’est pourquoi nous voulons promouvoir systématiquement cette mobilité et investir dansles chemins piétons et les pistes cyclables, dans le but de rendre ces moyens de locomotion plus séduisants par rapport à la voiture et au bus.

Amélioration de la sécurité routière et des piétons

Le DP investira davantage dans la sécurité routière, pour réduire les accidents à un minimum. Nous poursuivrons la stratégie « Vision 0 », qui a pour objectif ambitieux de réduire le nombre de décès sur la route à zéro. Une attention particulière sera accordée à la sécurité des piétons, qui sont les usagers de la route les plus vulnérables. Nous voulons élaborer un concept global, qui garantira la sécurité et la visibilité des piétons, particulièrement pendant les mois d’hiver. Cela implique par exemple un éclairage cohérent et efficace des passages pour piétons et des trottoirs très utilisés.

Garantir le libre accès dans l’espace public

Les personnes à mobilité réduite et les citoyens âgés doivent pouvoir participer à la vie sociale. Pour cette raison, le DP s’engagera systématiquement pour le libre accès dans l’espace public et dans le réseau des transports.

Introduction de pistes cyclables rapides et élargissement systématique du réseau des pistes cyclables

Le DP construira une piste cyclable rapide entre Luxembourg-Ville et Esch. Une telle piste assurerait une connexion sûre, rapide et aussi plate que possible entre les deux villes pour les cyclistes et les conducteurs de vélos électriques. D’autres trajets appropriés seront évalués.

 

Le DP mettra systématiquement en œuvre la loi sur le réseau cyclable national, votée au cours de cette législature, et réalisera rapidement l’expansion du réseau de pistes cyclables et des places de stationnement pour vélos. Les ressources nécessaires à cette fin seront mises à disposition.

Promotion de la mobilité électrique

Une infrastructure de recharge pour les voitures électriques qui couvre tout le pays est une condition essentielle pour le succès de l’électromobilité. Le DP promouvra l’expansion des bornes de recharge dans le pays entier. En outre, le DP introduira un taux de TVA super-réduit de 3 % pour les véhicules électriques (voitures électriques, vélos électriques, scooters électriques, etc.), dès que le cadre européen le permet.

Promotion du covoiturage

Beaucoup de conducteurs sont seuls dans leur voiture aux heures de pointe. Le covoiturage réduirait considérablement le trafic. Le DP veut permettre aux covoiturages d’utiliser des voies de bus sélectionnées. Le gouvernement dirigé par le DP a lancé une application de covoiturage pour connecter facilement les utilisateurs. Le DP continuera à promouvoir la mise en réseau pour former des covoiturages.

Mise en réseau des offres de partage de voitures

Il existe actuellement plusieurs systèmes de partage de voitures dans le pays, qui permettent aux personnes de louer une voiture pour une durée limitée. Pour rendre le partage de voitures encore plus séduisant au Luxembourg, le DP encouragera les opérateurs à coopérer. Il serait notamment envisageable de réunir tous les services dans une application de partage de voitures ou de partager des places de stationnement spécifiques.

Diminution du prix des trajets en taxi par l’ouverture complète du marché

La réforme des taxis décidée en 2016 n’a pas atteint son objectif de réduire les prix des trajets en taxi. À cette époque, le DP exigeait déjà à la Chambre des Députés d’ouvrir complètement le secteur et de ne plus limiter les licences de taxi. Pour ce motif, nous adapterons la réforme sur ce point et nous délivrerons une licence à tous les candidats qui remplissent les critères prévus par la loi. En outre, le DP supprimera la division en régions, de sorte que chaque chauffeur de taxi puisse servir des clients dans tout le pays. Nous prévoyons que cette ouverture augmente l’offre et exerce une plus grande pression sur les tarifs.

Création d’un cadre légal pour les véhicules autonomes

Les voitures autonomes semblent encore utopiques, mais elles sont déjà en phase de test à plusieurs endroits. Le DP créera le cadre juridique nécessaire pour réglementer la conduite autonome sur nos routes et être prêt quand le développement technologique permet l’utilisation de ces véhicules. L’utilisation de drones, par exemple en relation avec des missions de sauvetage, doit également être réglementée.