Mobilitéit

Mobilité

Mobilité : infrastructures de transport modernes pour aujourd’hui et demain

Le Luxembourg a besoin d’une infrastructure de transport moderne, permettant aux citoyens de se rendre aussi confortablement et rapidement que possible de A à B. Chaque citoyen a besoin d’environ une heure et demie en moyenne par jour pour se déplacer. Le DP veut réduire considérablement ce temps.

Au cours de la législature actuelle, le gouvernement dirigé par le DP a commencé à rattraper le retard chronique dans le domaine des infrastructures de transport. La loi sur le tramway a été votée et la construction du réseau de tramway progresse comme prévu. La nouvelle gare au Pfaffenthal avec la liaison par téléphérique au Kirchberg a été terminée, ce qui représente un gain de temps considérable pour les voyageurs qui se déplacent en train au Kirchberg. L’agrandissement urgent de la gare centrale à Luxembourg-Ville a commencé et des capacités ferroviaires supplémentaires seront créées. L’élargissement de l’autoroute A3 de deux à trois voies en direction du sud commercera bientôt et déchargera cette route très fréquentée à moyen terme. La loi sur l’extension du réseau cyclable national a également été adoptée pour combler les lacunes dans le réseau et garantir la sécurité des cyclistes.

Malgré des investissements records dans les infrastructures de transport au cours des cinq dernières années, le Luxembourg a toujours un retard chronique en matière d’infrastructures de transport. Étant donné que la planification de la mobilité doit suivre le développement du pays, le DP augmentera considérablement les investissements dans la mobilité.

Le DP veut que chaque citoyen puisse décider lui-même du moyen de transport qu’il souhaite utiliser. Le transport public doit être renforcé de sorte à offrir une alternative équivalente au transport individuel, voire meilleure. Actuellement, trop de trains sont encore annulés, ont des retards ou sont trop pleins aux heures de pointe. Environ deux pour cent des usagers de la route sont des cyclistes. Sur les courtes distances, le vélo est une véritable alternative. C’est pourquoi nous investirons massivement dans l’offre et dans la sécurité des pistes cyclables. Le DP fera avancer systématiquement les projets de construction de routes, notamment la construction de routes de contournement, qui réduiront la circulation dans les localités très fréquentées et amélioreront considérablement la qualité de vie des habitants.

Le DP abordera les défis de la mobilité de manière holistique : de l’évitement général du trafic non nécessaire – par exemple par des lieux de travail décentralisés et le télétravail – aux investissements massifs dans le transport public et l’infrastructure de transport. Nous mettrons en œuvre le concept de mobilité MoDU 2.0. élaboré par le gouvernement dirigé par le DP et le plan sectoriel « Transports ». Le DP veillera également à ce que les mesures prévues soient dotées de nettement plus de ressources financières et puissent donc être réalisées beaucoup plus rapidement. Il révisera également la liste des priorités des grands projets d’infrastructure de transport et donnera la priorité aux projets importants. Cette approche concentrée dans le sens d’un plan de mobilité national permettra aux citoyens de profiter de l’expansion de l’infrastructure de transport considérablement plus tôt que prévu.

Deelen:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp