Université, recherche et innovation

Fuerschung an Innovatioun

Université et recherche : développer le pôle d’innovation luxembourgeois

Le Luxembourg est un pays de talents, de soif d’apprentissage et d’innovation. Ce potentiel doit être exploité davantage à l’avenir. Le progrès des connaissances et la transmission du savoir ne contribueront pas seulement de manière considérable à la compétitivité économique de notre pays dans les années à venir, mais seront aussi indispensables pour consolider notre prospérité sociale. Le DP promouvra de manière plus ciblée l’énorme potentiel de nos étudiants, professeurs et chercheurs, pour relever ces défis futurs et mieux positionner notre pays comme un pôle universitaire et de recherche de premier ordre.

La loi sur l’université, qui a été adoptée récemment, ouvrira cette voie. Une plus grande liberté de décision financière et organisationnelle a été accordée à l’Université du Luxembourg, lui permettant ainsi de se développer de façon encore plus autonome et ciblée. De plus, la direction et les processus décisionnels de l’administration ont été rendus plus participatifs. Depuis la réforme, les présidents des représentations des étudiants et du personnel disposent d’un droit de vote au Conseil de gouvernance, l’organe suprême de l’université.

Depuis que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est sous la direction du DP, les investissements de l’État dans la recherche et le développement ont considérablement augmenté. Des moyens financiers élevés sont également prévus pour les années à venir. L’année dernière, le gouvernement s’est engagé à investir 1,5 milliard d’euros – soit environ 205 millions d’euros de plus – dans l’université et la recherche jusqu’en 2021. Le pôle d’innovation du Luxembourg sera donc considérablement renforcé et la promotion de l’innovation profitera d’un nouvel élan. Grâce à l’engagement du DP, le campus Belval a enfin pu être inauguré. Nous continuerons à nous engager pour que les instituts universitaires et de recherche disposent des infrastructures et des ressources nécessaires.

Le DP développera le pôle d’innovation du Luxembourg. Nous créerons les conditions-cadres pour promouvoir davantage le travail scientifique et améliorer la traduction des résultats en produits innovants. En outre, nous continuons à nous engager pour une offre de formations de qualité à l’Université du Luxembourg et nous mettrons à disposition les moyens financiers et organisationnels nécessaires. Le DP reste attaché à la loi sur les bourses d’études qu’il juge cohérente, différenciée et socialement équitable.

Le DP continuera à soutenir la mobilité des étudiants et permettra à tous les jeunes de faire des études. À nos yeux, le logement et une vie étudiante bien remplie hors de l’amphi font également partie des études. Le DP créera davantage de logements pour étudiants, promouvra une vie estudiantine active sur le campus et soutiendra des offres culturelles et de loisirs additionnelles pour les étudiants.

L’Université du Luxembourg a des objectifs ambitieux et d’excellentes perspectives. Au cours des dernières années, elle s’est forgé une réputation bien au-delà de nos frontières et n’a pas à craindre la comparaison internationale dans plusieurs domaines de recherche. La récente réforme de l’université a accordé une plus grande autonomie à l’Université du Luxembourg pour qu’elle puisse développer son potentiel de manière optimale et consolider sa place. Le DP continuera à soutenir cette évolution par les moyens financiers et organisationnels nécessaires. La qualité et l’excellence doivent être les leitmotivs de la transmission du savoir et de la recherche. Le DP est également en faveur à ce que l’université examine davantage de thèmes de recherche pertinents sur le plan national, par exemple dans le domaine de la recherche sur notre système éducatif ou de la formation des enseignants. À l’avenir, la priorité pourrait notamment être donnée aux domaines des sciences des matériaux, de la biomédecine, des finances, des technologies numériques et de l’histoire contemporaine.

L’université et les centres de recherche de l’État doivent rester soumis à des contrôles externes. Une évaluation régulière ne crée non seulement de la transparence, mais garantit également l’assurance qualité et le développement de la qualité.

La société et l’économie sont en mutation constante. Le DP estime que l’université et les instituts de recherche devraient s’adapter à cet environnement dynamique et se concentrer davantage sur les domaines de recherche de l’avenir. Cette approche apportera une plus-value socioéconomique directe et augmentera la compétitivité de notre économie. Cette promotion ciblée ne doit toutefois pas affecter l’autonomie de l’université.

Le financement de l’Université du Luxembourg et des instituts de recherche doit rester majoritairement public. Les promesses budgétaires sur plusieurs années procurent de la sécurité à la planification et permettent de viser des objectifs à long terme. De plus, nous nous engageons pour un système de financement lié à la performance et aux résultats, qui attribue les fonds publics selon des critères de qualité clairs. De tels contrats de performance entre l’État et les instituts permettent de promouvoir la qualité de manière plus ciblée et d’adapter la recherche et l’université aux besoins de l’économie luxembourgeoise.

Le DP s’engagera pour que les résultats de recherche de qualité élevée des instituts et équipes de recherche reçoivent des récompenses financières sur la base de critères transparents et reposant sur la performance. Ces récompenses sont censées être des incitations additionnelles afin de réaliser des recherches de qualité tournées vers les résultats. De plus, il est prévu que l’État subventionne davantage les projets de recherche bénéficiant d’un soutien au niveau européen et international.

Dans le paysage luxembourgeois de la recherche, il y a encore du potentiel pour des synergies judicieuses. Nous continuerons de promouvoir l’échange de savoirs et d’informations entre les différents instituts de le milieu de la recherche luxembourgeois. Un tel échange ne permet pas seulement d’utiliser les fonds publics de manière plus efficiente, mais accroît également la qualité et l’échange des savoirs.

Le DP donnera aux entreprises la possibilité d’élaborer des solutions rapides et efficaces, par exemple en matière de développement de produits ou de commandes de clients qui nécessitent des recherches intensives, par le biais de partenariats public-privé avec l’université et les instituts de recherche publics. Cette collaboration doit être réglée de manière transparente.

Le DP introduira le principe du « Matching Fund ». Lors de dons privés à l’université ou à des instituts de recherche publics à partir d’un certain montant, l’État versera une contribution additionnelle. L’objectif est de soutenir le financement complémentaire provenant de sources privées.

voir le chapitre Éducation : chances d’avenir équitables pour nos enfants

voir le chapitre Éducation : chances d’avenir équitables pour nos enfants

La formation des médecins au Luxembourg sera élargie. Dans les années à venir, l’Université du Luxembourg proposera un bachelor en médecine, de sorte que les étudiants puissent étudier au Luxembourg pendant trois ans au lieu d’un seul comme actuellement. Il est également prévu de créer des formations pour médecins spécialisés. Le DP voit cet élargissement d’un œil positif. Le cas échéant, les prochaines étapes doivent être élaborées en collaboration avec tous les acteurs concernés et leur utilité doit ensuite être évaluée.

voir le chapitre Politique fiscale : décharge équitable des citoyens et promotion de l’entrepreneuriat

Dans les années à venir, le DP investira massivement dans l’infrastructure des pôles de développement et de recherche Luxembourg-Ville et Belval, afin de créer des conditions de développement optimales pour l’université et les centres de recherche.

Le DP estime que les découvertes, les publications et les résultats de recherches provenant de projets financés par l’État doivent être mis à disposition gratuitement en ligne au public, en tenant compte du droit de première utilisation (politique de libre accès). Cela permettra au grand public d’avoir accès aux résultats de recherche enrichissants les plus récents.

Le DP s’engagera pour que les cours magistraux soient mis à disposition en ligne. Nous estimons que les étudiants doivent pouvoir utiliser les moyens techniques du XXIe siècle pour accéder aux contenus des cours de manière flexible et autonome.

Au fur et à mesure que le nombre d’étudiants s’accroît, la demande de logements abordables pour étudiants augmente également. Le DP est conscient de cette situation et augmentera l’offre de logements pour étudiants à des prix abordables et à proximité des campus. Il encouragera également les initiatives privées de construction de logements pour étudiants.