Wéi gesäit déi finanziell Ënnerstëtzung vum ländleche Raum aus ?

De Staat kann de d’Entwécklung vum ländlech Raum iwwert verschidde Weeër ënnerstëtzen. Engersäits gëtt et de Fonds d’orientation économique et sociale pour l’agriculture (FOESA), anersäits ginn et d’LEADER-Projeten. Den DP-Deputéierten André Bauler huet festgestallt, datt wéineg Projeten iwwert de Fonds ënnerstëtzt gi, woubäi d’LEADER-Projete méi finanziell Ënnerstëtzung an Usproch huelen. Den Nord-Deputéierten huet beim zoustännege Minister nogefrot firwat dat esou ass a wéi hien an Zukunft wëll sécherstellen, datt déi disponibel Moyen fir de ländleche Raum ze ënnerstëtzen och an Usproch geholl ginn.

« 76 communes luxembourgeoises sont qualifiées de « communes en milieu rural ». Elles représentent quelque 82% du territoire national. Des aides étatiques et communautaires contribuent à accompagner le développement de ces communes campagnardes dans le but d’accroître la qualité de vie de leurs habitants et la diversité de leur tissu économique.

Ainsi, le Fonds d’orientation économique et sociale pour l’agriculture (FOESA) disposait d’une enveloppe budgétaire d’aide nationale de 16.120.000 € pour la période 2014 – 2020. A côté de ce régime d’aide, le programme LEADER disposait d’un budget public de 11.410.000 € pour cette même période. Tandis que 1.093.682,26 € ont été dépensés en date du 1er mars 2019  dans le cadre du régime d’aide FOESA, l’engagement financier pour des projets LEADER s’élevait le 31 décembre 2018 à 8.576.998,25€.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

  1. Quel est le total des dépenses dans le cadre du FOESA effectués jusqu’à cette date ?
  2. Quelles sont, selon Monsieur le Ministre, les raisons pour lesquelles le budget du FOESA n’a pas été sollicité davantage lors de la période 2014-2020 ?
  3. Par quels moyens les concernés sont-ils informés sur la possibilité d’un cofinancement par le FOESA ? Vu que presque 15 millions d’euros, destinés à améliorer la qualité de vie en milieu rural et à diversifier l’économie rurale, n’ont pas été utilisés, ne devrait-on pas sensibiliser davantage le public cible aux moyens disponibles pour des projets poursuivant les objectifs visés ?
  4. Est-ce que le ministère de l’Intérieur, les communes ou le Syvicol pourraient tout particulièrement aider à sensibiliser davantage en ce qui concerne le recours aux moyens proposés par le FOESA ?
  5. Les points de contact des entreprises (guichet PME, House of Entrepreneurship) sont-ils au courant des possibilités du FOESA et promeuvent-ils leur utilisation ?
  6. Le FOESA existera-t-il sous sa forme actuelle durant la période suivante ?
  7. Dans l’affirmative, par quels moyens Monsieur le Ministre veillera-t-il à assurer que davantage de moyens financiers de ce Fonds soient utilisés ?
  8. Dans la négative, par quel nouveau régime d’aide le milieu rural domestique sera-t-il soutenu ?
  9. Quel est l’engagement financier étatique relatif au programme LEADER réalisé jusqu’à ce jour ?
  10. Vu que 77% du budget disponible pour des projets LEADER avaient été alloués jusqu’à la fin de l’année 2018, comment Monsieur le Ministre s’explique-t-il que l’intérêt pour des projets LEADER soit considérablement plus grand que pour les projets pouvant être cofinancés grâce au FOESA ?
  11. Quels sont les projets qui seront encore cofinancés avant la fin de la législature actuelle ?
  12. Quelle est la position de Monsieur le Ministre concernant la création d’un Observatoire du Développement rural tel que celui instauré en France ? »

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Gëtt et d’marmoréiert Bamwanz schonn zu Lëtzebuerg? 

D’marmoréiert Bamwanz ass en invasiivt Insekt aus Asien wat de Wënzer, Uebst- a Geméisgäertner vill Kappzerbrieches mécht. Dës Käffere kënnen effektiv ganz grouss Schied an de Wéngerten, Bongerten oder Geméisgäert uriichten. D’DP-Deputéiert André Bauler a Gusty Graas hu bei den zoustänneg Ministeren nogefrot, ob dës Käfferen sech och schonn zu Lëtzebuerg breet gemaach hunn an ob scho Schied an de Kulture constatéiert goufen.

weiderliesen...

Aktuell Rechter vum Bannhidder

De Bannhidder ass nierft dem Agent Municipal ënnert anerem dofir zoustänneg fir d’Anhale vun de jeeweilege Policereglementer an de Gemengen ze kontrolléieren. D’DP Deputéiert Claude Lamberty a Max Hahn hu bei den zoustänneg Ministeren déi aktuell Rechter vun de Bannhidder nogefrot.

weiderliesen...

Wéi eng Ënnerstëtzung fir déi verfollegt Hazara Minoritéit an Afghanistan?

Laut enger Enquête vum BBC gëtt d’Hazara Minoritéit erëm vun den Taliban am Afghanistan verfollegt. Honnerte vu Leit ginn aus hiren Haiser verdriwwen ënner dem Virwand datt se illegal do wunnen. Eisen Deputéierten Gusty Graas huet den Ausseministère gefrot ob hei Interventiounen geplangt sinn fir dëser Gemeinschaft ze hëllefen a wat d’Positioun vun der Taliban Regierung bannent de Vereenten Natioune wäert sinn.

weiderliesen...

Brauch déi nei Akerbauschoul méi Parkplazen?

Dem DP-Deputéierten André Bauler ass zu Ouere komm, dass wéinst dem Manktem u Parkplaze bei der neier Akerbauschoul vill Leit sech musse laanscht N14 stellen, wat ëmmer nees zu geféierleche Situatioune féiert. Den André Bauler huet dowéinst beim Minister nogefrot, ob net geplangt wier, de Parking beim LTA ze vergréisseren.

weiderliesen...