Wéi kann ee garantéieren, datt d’EU-Agrargelder net mëssbraucht ginn?

D’Budgetskontrollkommissioun vum Europaparlament warnt an enger Resolutioun iwwert de Mëssbrauch vun EU-Agrargelder. Den DP-Deputéierte Gusty Graas huet de Landwirtschaftsminister gefrot, wat hie vun där Warnung hält a wat ee ka maache fir dëse Mëssbrauch ze ënnerbannen.

« La commission du contrôle budgétaire du Parlement européen met en garde concernant une protection insuffisante contre l’utilisation abusive des fonds agricoles de l’Union européenne. Dans un projet de résolution adopté, les membres de la commission critiquent la propagation des structures oligarchiques dans certains pays de l’UE « à une échelle sans précédent ». Sont notamment mises en cause la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, la Roumanie et la Bulgarie.

La raison de ces utilisations abusives serait due principalement à un manque de coopération entre les autorités nationales et à un signalement non homogène. Ainsi, selon les membres de la commission, il existe actuellement 292 systèmes de signalement pour les fonds agricoles et de cohésion de l’UE. Ce grand nombre rend difficile d’avoir une vue d’ensemble des bénéficiaires et du montant des fonds de l’UE qui leur sont versés.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

  1. Quelle est la réaction de Monsieur le Ministre face à cette mise en garde ?
  2. Quelles mesures devraient être prises au niveau européen afin de mettre fin à l’utilisation abusive des fonds agraires de l’Union européenne ?
  3. Quels mécanismes sont en place au Luxembourg pour garantir que de telles malversations ne puissent se faire au Grand-Duché ? »

Äntwert

1. Quelle est la réaction de Monsieur le Ministre face à cette mise en garde ?

Il ne revient pas au Gouvernement d’un Etat membre de commenter la politique agricole respectivement la gestion et le contrôle des mesures d’aide d’un autre Etat membre.

2.  Quelles mesures devraient être prises au niveau européen afin de mettre fin à l’utilisation abusive des fonds agraires de l’Union européenne ?

Comme chaque Etat membre dispose de ses propres particularités en la matière, il incombe donc aux Etats membres de s’assurer de la bonne utilisation des fonds agraires. Les mesures à prendre devraient être discutées dans un groupe d’expert regroupant des représentants de chaque Etat membre.

3.  Quels mécanismes sont en place au Luxembourg pour garantir que de telles malversations ne puissent se faire au Grand-Duché?

Au Luxembourg nous ne disposons que d’un seul Organisme Payeur agréé (qui est le Ministère de l’Agriculture) ce qui nous permet d’avoir une très bonne vue globale des montants effectivement versés aux exploitations. D’autre part, chaque exploitation doit obligatoirement être affilée au Centre Commun de la Sécurité Sociale et payer des cotisations sur base de son revenu d’exploitation. Afin de se conformer aux obligations réglementaires de l’Union européenne en matière de prévention de fraude dans le domaine agricole et pour garantir une protection efficace des intérêts financiers de l’UE, le Ministère de l’Agriculture a mis en place des mesures antifraudes efficaces et proportionnées. Ainsi un service spécialement dédié à la lutte contre la fraude a été créé. Des procédures internes visant à vérifier la véracité et la légalité de la demande et de l’ayant droit sont en place. Ce service s’occupe aussi bien du contrôle des conflits d’intérêts que des contrôles de la gestion des mesures d’aide ceci ensemble avec le service de l’audit interne.

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Wéini gëtt d’Eller Bréck renovéiert?

Opgrond vum schlechten Zoustand vun der Bréck zu Ell ass zënter laangem geplangt, dës Bréck ze renovéieren respektiv komplett ze erneieren. Wëll deen Dossier awer net richteg virunzegoe schéngt, huet den DP-Deputéierten André Bauler nogefrot, wou d’Aarbechten dru sinn.

weiderliesen...

Wéi kann de Service um Patient an Zukunft bei Mammographie verbessert ginn?

D’Europäesch Kommissioun huet d’Recommandatioun eraus ginn, Mammographie fir Fraen am Alter tëschent 45 a 74 Joer ze maachen. Den Ament gëtt hei am Land den Depistage bei Fraen eréischt ab 50 Joer gemaach. Oft dauert et och vill ze laang, bis een e Rendezvous-vous fir e Kontroll ka kréien. Eis Deputéiert Carole Hartmann huet beim Gesondheetsministère nogefrot, ob dat sech an Zukunft wäert änneren.

weiderliesen...

Wéini kënnt eng eenheetlech digital Léisung am Lëtzebuerger Gesondheetswiesen?

Mat der GesondheetsApp huet den Digital Health Network a Kooperatioun mat der AMMD eng Applikatioun entwéckelt, déi dem Patient et géif erlaben, op digitalem Wee, all seng medezinesch Demarchen ze erleedegen. Trotz engem politeschen Accord, géif dës App awer nëmme bedéngt, an op limitéiert Aart a Weis benotzt ginn? Wisou kënnt des App net zum Asaz, a wéini kommen eenheetlech Léisungen an dësem Dossier? Eis Deputéiert Carole Hartmann, Gilles Baum a Gusty Graas hunn sech renseignéiert.

weiderliesen...