Comment améliorer la chasse au Luxembourg?

Le Mouvement écologique a récemment critiqué le fait que les dégâts de gibier sont trop importants au Luxembourg et qu'il faut chasser davantage. Guy Arendt, député du DP, a quelques idées pour améliorer l'efficacité de la chasse et demande à la ministre de l'Environnement par quels autres moyens elle envisage d’augmenter l’efficacité de la chasse au Luxembourg ?

« Dans un récent reportage télévisé le Mouvement écologique s’inquiète de la santé de nos arbres. Ainsi, il estime que la présence d’une quantité élevée de gibier nuirait considérablement à l’écosystème forestier. Il conclut que les chasseurs devraient davantage tirer de gibier afin que la forêt ait la possibilité de se régénérer. Concernant le rôle des chasseurs, Madame la Ministre a récemment affirmé dans plusieurs réponses à des questions parlementaires que la « chasse loisir » actuelle n’est pas à même de réduire les dégâts de gibier (« Global gesi muss een nach dobäi soen, dass quasi néierens op der Welt wou d’Wëllschwäi virkënnt, d’Fräizäitjuegd et fäerdeg bréngt, déi immens upassungsfäheg Déierenaart an de Grëff ze kréien. D’Populatioune klammen, de Wëldschued klëmmt, och mat der Fräizäitjuegd. »).

Dans ce contexte il est à remarquer que les chasseurs n’ont pas les mêmes moyens pour chasser efficacement au Luxembourg que les chasseurs de nos pays voisins. Ainsi, les chasseurs allemands et belges peuvent utiliser des dispositifs de visée nocturne. Même si la chasse n’est autorisée au Luxembourg que pendant le jour, cette période est définie comme période comprise entre une heure avant le lever officiel et une heure après le coucher officiel du soleil. Ainsi, avec l’utilisation de tels dispositifs, la chasse pourrait être optimisée pendant l’heure avant le lever et l’heure après le coucher du soleil, période lors de laquelle le gibier est particulièrement actif.

De plus, les chasseurs allemands, belges et français utilisent des carabines semi-automatiques avec une capacité maximale de trois tirs. Ces armes présentent l’avantage en battue de pouvoir doubler, voire tripler rapidement un tir et augmentent ainsi la chance d’atteindre sa cible. Au Luxembourg plus de 600 détentions d’armes pour des armes semi-automatiques sont accordées sachant que les propriétaires ne peuvent que les utiliser lorsqu’ils chassent dans un pays voisin.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable :

  • Quelle est l’envergure des dégâts de gibier sur les arbres ? Est-il possible de chiffrer le montant des dégâts de gibier annuel durant les cinq dernières années ?
  • Quels arbres souffrent le plus des dégâts de gibier ?
  • L’Administration de la nature et des forêts réalise-t-elle des plantations dans les forêts publiques particulièrement endommagées par le gibier ? Dans l’affirmative, à quelle hauteur s’élèvent les coûts par an pendant les cinq dernières années pour cette mesure ?
  • Sans devoir changer les heures de chasse, ne serait-il pas opportun d’autoriser l’utilisation de dispositifs de visée nocturne afin d’optimiser la chasse pendant la période de la journée où il fait encore très sombre ?
  • Pour quelle raison les carabines semi-automatiques ne sont-elles pas autorisées pour chasser au Grand-Duché ?
  • Est-ce que les plans de tirs ne pourraient pas être plus facilement atteint si de telles armes de chasse et les dispositifs de visée nocturne étaient autorisés pour la chasse ?
  • Sachant que le Luxembourg dispose d’un plan d’action et de gestion pour le loup et le castor, pourquoi ne pas mettre en place des plans d’action et de gestion gibiers dans le but d’optimiser la régulation du gibier et les plans de tir ?
  • Par quels autres moyens Madame la Ministre envisage-t-elle d’augmenter l’efficacité de la chasse dans le but de réguler la quantité de gibier et de réduire les dégâts de gibier aux arbres? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Iwwerschwemmunge Hëllef Betriber

Dans quel délai les entreprises sinistrées par les inondations peuvent espérer recevoir une aide ?

De nombreux commerces, hôtels, restaurants, cafés et campings, qui ont déjà beaucoup souffert du confinement, ont maintenant subi d’énormes dégâts à cause des inondations. La députée DP Carole Hartmann a demandé au ministre des Classes moyennes Lex Delles si ces entreprises pouvaient toucher des avances et dans quel délai elles peuvent espérer recevoir l’aide demandée.

lire plus...

Echange d’informations entre les anciens et nouveaux syndicats de chasse

Il est revenu aux députés du DP André Bauler et Guy Arendt que les secrétaires des anciens syndicats de chasse ne sont pas autorisés à communiquer les numéros de compte des propriétaires de forêts, de prairies et de champs aux nouveaux secrétaires pour des raisons de protection des données. Par conséquent, ils ont demandé au ministre responsable comment ce problème pourrait être résolu.

lire plus...

Quelle est la situation actuelle en Birmanie ?

Après le coup d’État militaire de février de cette année, l’armée continue d’avancer avec une force croissante contre les manifestants en Birmanie. Une crise politique s’est transformée en crise des droits humains. Même les communications sont désormais surveillées et interceptées. Au Sénat français et à l’Assemblée générale, des résolutions ont appelé à la reconnaissance du résultat des élections de novembre et à la fin des violences. Que s’est-il passé jusqu’à présent, après que les États membres de l’UE ont clairement exprimé leur opposition au coup d’État ? Qu’ont apporté les sanctions ? Et comment la situation va-t-elle évoluer ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du Ministère des Affaires Étrangères.

lire plus...

Situation politique à Chypre

Les tensions géopolitiques à Chypre ont récemment pris une nouvelle dimension. La Turquie prévoit de faire revenir les habitants de Famagouste sous l’administration chypriote turque en les encourageant à réclamer leurs terres devant la Commission des biens, où leur propriété sera contestée.
Comme cette occupation viole les accords internationaux, y compris certaines décisions de l’UE, notre député Gusty Graas a posé quelques questions au ministre des Affaires étrangères.

lire plus...