Famill

Politique familiale : un meilleur équilibre entre travail et famille

Pendant la législature 2013-2018, le DP a initié une modernisation de la politique familiale. La politique ne correspondait plus aux exigences de la société actuelle et consolidait même dans certains cas des situations incertaines. Le risque de pauvreté – concernant surtout les familles monoparentales – a rendu nécessaire un changement de paradigme dans la politique familiale, qui permet aux parents de mieux concilier la vie professionnelle et la vie familiale. Ce sont surtout les enfants issus de familles menacées par la pauvreté qui risquent de subir des désavantages ou des échecs à l’école et donc des échecs dans leur vie professionnelle.

Un facteur fondamental du bien-être des enfants est le temps que leurs parents passent avec eux. Pour cette raison, le DP a pris des mesures concrètes pour permettre aux parents de passer plus de temps avec leurs enfants. La flexibilisation et les meilleures conditions financières du congé parental ont déjà fait en sorte que le nombre de parents qui profitent du nouveau congé parental ait augmenté de 70 %. Notamment la part des pères qui profitent du nouveau congé parental a considérablement augmenté. D’autres améliorations concernent les jours de congé extraordinaire : le congé de paternité pour la naissance d’un enfant a été augmenté de 2 à 10 jours, le congé de maternité postnatal a été prolongé de manière générale de 8 à 12 semaines et le congé pour raisons familiales pour les parents dont les enfants sont malades a été rendu plus flexible. Pour le DP, ces améliorations n’étaient que la première étape pour permettre aux parents de passer plus de temps avec leurs enfants.

Le DP s’engage pour une politique familiale durable et responsable, qui place les enfants au centre de ses préoccupations. L’un des objectifs prioritaires de notre politique est l’égalité des chances. Le DP ne se limite pas aux prestations financières pour les familles, mais il mise davantage sur des prestations en nature et des services publics de qualité, notamment en matière d’accueil des enfants. Pendant les années à venir, le DP mettra en œuvre des mesures additionnelles pour que les parents puissent mieux concilier leur vie privée et leur vie professionnelle.