Paul Engel

Les fusions communales ne sont pas une fin en soi

Chers auditrices, chers auditeurs,

Dimanche 27 juin, une décision sera prise à Luxembourg sur la 13e fusion communale depuis 2004. Les habitants des communes de Grosbous et Wahl du canton de Rédange voteront un avenir commun au niveau communal.

La fusion de la Nordstad et la fusion de Bous et Waldbredimus sont également prévues actuellement.

Le projet Grosbous et Wahl a été préparé depuis environ 3 ans. Au début, il s’agissait plutôt de discussions intéressées avec les échevins, les conseils municipaux ainsi que le personnel administratif et technique jusqu’à des ateliers de préparation et l’étude SWOT, l’analyse dite des forces et des faiblesses. Au final, nous avons organisé 9 réunions d’information dans des conditions Covid, afin de répondre aux questions spécifiques des gens.

Le gouvernement soutient les fusions communales et c’est une bonne chose. L’objectif est de fournir à TOUS les habitants de ce pays les mêmes services. Quelle que soit la commune dans laquelle ils habitent. Une fusion n’est pas une fin en soi. Le but c’est de fournir aux gens une administration plus efficace et de meilleurs services. Et une plus grande marge de manœuvre financière, qui va au-delà de la dotation annuelle de l’Etat.

Grosbous et Wahl font partie des cinq communes les moins peuplées au Luxembourg. Si les citoyens disent OUI, nous atteindrions une population d’environ 2 200 personnes. Ce n’est toujours pas beaucoup, mais nous gagnerions en visibilité, en poids et en droit de parole.

Pas de fin en soi, aussi dans le sens où les services ne sont pas fusionnés à moins qu’il n’y ait des arguments sérieux pour le faire. Ce qui a bien fonctionné jusqu’à présent devrait continuer comme avant. Mais il y a des avantages évidents en termes de développement de croissance, de mobilité, de clubs, d’acquisition de matériel, de personnel ou d’infrastructures – pour n’en citer que ceux-ci.

Le fait d’impliquer les gens est la clé pour une fusion communale réussie. C’est pourquoi, tous les villages concernés conserveront leur identité, que la commune s’agrandisse et change de nom ou non. L’objectif est d’améliorer notre situation organisationnelle, humaine et financière à l’avenir. Pour le bien des citoyens.

Que nos citoyens reçoivent les mêmes services que dans le reste du pays. Que nous puissions répondre aux attentes d’une commune moderne et efficace.

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus d'actualités

Claude Lamberty

Un paquet de solidarité pour le pays et les gens

Dans sa Tribune Libre à la radio cette semaine, notre secrétaire général Claude Lamberty évoque le paquet de solidarité historique de 830 millions d’euros, sur lequel la Tripartite s’est mis d’accord afin d’apporter aux citoyens et aux entreprises le soutien nécessaire pour traverser la crise actuelle.

lire plus...

Tous unis contre la Russie

Dans sa tribune libre à la radio, notre député Gusty Graas parle des attaques russes contre l’Ukraine et des mesures dont disposent les pays qui veulent défendre la liberté contre le régime de Wladimir Poutine.

lire plus...
Yuriko Backes

Yuriko Backes – la nouvelle ministre des Finances

En tant que ministre des Finances, il est naturel de veiller à ce que nos finances publiques restent solides. En effet, nous voulons préparer notre pays à l’avenir en mettant l’accent sur le développement durable et en investissant dans le développement numérique.

lire plus...

Bureau du Citoyen

Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé à l’automne dernier la formation d’un Bureau du citoyen pour le climat. Tout a commencé fin janvier : lors de la première d’une quinzaine de réunions, les membres ont d’abord été informés de l’état actuel de la politique climatique.

lire plus...