Pollution de la Syr par l’aéroport du Findel

Surtout en hiver, il y a des pollutions régulières de la Syr, qui sont dûes au dégivrage des avions au Findel. Le député du DP, Gusty Graas, a voulu savoir s'il y avait une analyse de combien le Syrien est touché par cela et quelles mesures sont prises pour améliorer la situation.

« Régulièrement des pollutions de la Syr sont constatées. En particulier pendant les mois d’hiver, le dégivrage des avions au Findel à l’aide de fluides composées de glycol est à la source de pollutions non-négligeables de ce cours d’eau.

Dans le rapport de l’Administration de la gestion de l’eau sur l’état des lieux des parties luxembourgeoises des districts hydrographiques du Rhin et de la Meuse de 2014, cette source de pollution est par ailleurs abordée et des mesures visant à limiter la pollution de la Syr sont proposées, telles qu’une meilleure séparation des eaux usées à l’aéroport.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics :

  • Est-ce que des analyses régulières de la Syr sont faites par l’Administration de la gestion de l’eau concernant l’envergure de polluants venant de l’aéroport, tels que les liquides de dégivrage ?
  • Dans l’affirmative, quels sont les résultats de ces analyses pendant les cinq dernières années ?
  • Quelles mesures ont été mises en œuvre pendant les cinq dernières années afin de réduire la pollution de la Syr par les activités aéroportuaires ?
  • Est-ce que d’autres mesures sont prévues à l’avenir ?
  • Dans l’affirmative, Monsieur le Ministre peut-il fournir des informations supplémentaires sur les futures mesures ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Frachtschëff Transportschëff

La construction du chenal d’Istanbul

Le projet de création d’un nouveau chenal de navigation reliant la Méditerranée et la Mer Noire suscite de vives critiques nationales et internationales. Selon une récente lettre ouverte signée par 104 anciens amiraux turcs, la réalisation de ce chenal violerait la Convention de Montreux. Dans ce contexte, notre député, Gusty Graas, a posé un certain nombre de questions aux ministres compétents. Il voulait savoir, entre autres, si cette construction violerait effectivement les dispositions de la Convention de Montreux et quelles en seraient les conséquences internationales.

lire plus...

Qu’en est-il de notre capacité d’élimination des déchets ?

La population ne cesse de croître, tout comme la quantité de déchets que les autorités locales doivent éliminer. Dans ce contexte, nos députés Carole Hartmann et Gilles Baum ont demandé à la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, si on projette déjà d’augmenter les capacités de l’incinérateur de Leudelange et de la décharge de Muertendall.

lire plus...

Des administrations publiques à la ‘Nordstad’

Lors d’un entretien, le ministre de l’Aménagement du Territoire a exprimé le souhait qu’un certain nombre d’administrations s’installent dans la «Nordstad». En tant que ville sur le fleuve et dans la nature, la «Nordstad» possède un immense capital que le gouvernement souhaite développer en coopération et en dialogue avec les communes. De quel type d’administrations s’agit-il et où seront-elles installées? Le député André Bauler a posé les questions aux ministères responsables.

lire plus...