Verkéierssécherheet beim Gefaangenentransport

D'Sécherheet vu Gefaangene beim Transport wier zu Lëtzebuerg net garantéiert, well dës net ugestréckt sinn, sou de Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) an engem Rapport vun 2015. Och déi lëtzebuergesch Associatioun "Eran, eraus… an elo?" reprochéiert der Regierung an deem Beräich déi international Normen nach ëmmer net ze respektéieren. D'DP-Deputéiert Gusty Graas a Claude Lamberty hu bei den zoustännege Ministeren nogefrot, firwat dass sech hei bis haut nach näischt gedoen huet a wéi et an Zukunft domadder ausgesäit.

«  Dans son rapport de 2015 relatif à sa visite effectuée au Luxembourg, le Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants (CPT) du Conseil d’Europe se montre préoccupé par le fait que les « box » dans les véhicules pour transporter plusieurs détenus « n’étaient pas équipés de ceintures de sécurité, ce qui représente un danger évident pour les personnes transportées en cas d’accident mais également si le véhicule venait à freiner inopinément. »

Le CPT revendique en effet que « tous les véhicules servant au transport de personnes en détention devraient être équipées de dispositifs de sécurité appropriées (tels que des ceintures de sécurité) » et que « lors d’un transport, l’application de menottes et/ou de ceintures de contention ne devrait être autorisée que lorsque l’évaluation du risque dans le cas individuel concerné le nécessite clairement. » (fiche thématique du CPT sur le transport des personnes en détention de 2018).

L’association luxembourgeoise « Eran, eraus… an elo ? », quant à elle, reproche au gouvernement luxembourgeois dans une publication datant de 2019, de ne toujours pas respecter les normes internationales relatives au transport de détenus.

Au vu de ce qui précède, nous aimerions poser les question suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure, à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics et à Madame la Ministre de la Justice :

– Madame et Monsieur les ministres peuvent-ils confirmer que les personnes détenues ne sont toujours pas sécurisées par une ceinture de sécurité lors d’un transport ?

– Dans l’affirmative, pour quelles raisons le Luxembourg n’a-t-il pas donné suite jusqu’à présent aux recommandations du CPT de 2015 ?

– Est-il prévu de remédier à cette situation dans le plus brefs délais ? »

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Gëtt d’Museldall Unesco Weltkulturierwen?

De « Weltkulturerbe Moseltal » -Veräin ass am Gaangen eng Kandidatur op d’Been ze stelle fir datt d’Museldall soll en Unesco-Weltkulturierwe ginn. D’Wënzer aus Däitschland sinn awer net begeeschtert, well geplangt ass, datt si hir Wéngerten an Terrasselag nëmmen nach dierfen nom der traditioneller « Einzelpfahlerziehung » ubauen. Den DP-Deputéierte Gusty Grass huet bei der zoustänneger Ministesch nogefrot wou d’Kandidatur drun ass an ob de Wäibauminister scho Kontakt mat de Lëtzebuerger Wënzer hat fir si ze froe wat si vun dëser neier Contrainte halen.

weiderliesen...
Covid Text

Asaz vu serologeschen Tester zu Lëtzebuerg

Serologesch Tester erlaben et engem erauszefannen, ob een an der Vergaangenheet mam Sars-CoV-2 infizéiert war an Antikierper géint d’Infektioun gebilt huet. Ma ee negativen serologeschen Test, e puer Méint no engem positiven PCR-Test, léisst d’Fro opkommen, ob de PCR-Test falsch-positiv war. Zu dësem Sujet, wollt den DP-Deputéierten Gusty Graas vun der Gesondheetsministesch ënnert Anerem wëssen, wéi vill serologesch Tester scho gemaach goufen an ob Informatiounen iwwer falsch-positiv PCR-Tester virleien.

weiderliesen...