Wie viele neue Studentenwohnungen sind für die nächsten Jahre geplant?

Der einfache Zugang zu Studentenwohnungen spielt eine wichtige Rolle für die Attraktivitäit einer Hochschule. Unsere Abgeordneten André Bauler und Gilles Baum haben sich bei den zuständigen Ministern über das aktuelle und zukünftige Angebot an Studentenwohnraum in Luxemburg erkundigt.

« L’accès au logement n’est certes pas chose facile pour les étudiant(e)s fréquentant l’Université du Luxembourg. En effet, la capacité des logements situés à Esch/Belval, à Luxembourg et ailleurs semble être largement dépassée. Il n’est donc pas surprenant que maint(e)s étudiant(e)s éprouvent de sérieuses difficultés à trouver un hébergement adéquat.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Logement et à Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche :

  1. Quel est actuellement le nombre de logements gérés par l’Université du Luxembourg ? L’Université projette-elle, ensemble avec l’État et/ou le Fonds Belval, d’agrandir son parc de logements ? Comment ce parc a-t-il évolué ces dernières années ? Dans l’affirmative, Monsieur le Ministre pourrait-il présenter succinctement d’éventuels projets en cours ?
  1. Dans quelle mesure le Ministère du Logement a-t-il créé et crée-t-il des logements pour jeunes qui poursuivent des études supérieures et/ou universitaires ? Quelle a été leur évolution ces dernières années ?
  1. Monsieur le Ministre du Logement pourrait-il nous informer sur les échanges qu’il aurait eu et avec le rectorat de l’Université et avec les milieux estudiantins afin d’augmenter l’offre de logements en ce domaine ?»

Antwort

Pour répondre aux questions soulevées par les honorables députés André Bauler et Gilles Baum au sujet du logement étudiant à l’Université du Luxembourg, nous nous permettons de renvoyer à notre réponse à la question parlementaire n°6094.

Nous tenons néanmoins à apporter les précisions suivantes.

L’Université propose actuellement 990 logements en 31 résidences ce qui permet de loger environ 1/6 des étudiants. Avec cette capacité, l’Université du Luxembourg se situe dans une bonne moyenne internationale. Tous les logements sont pris à l’heure actuelle et il y a chaque année une liste d’attente.

Le nombre d’unités dans le parc de logements pour étudiants géré par l’Université est passé de 1 091 en l’année académique 2018/2019 à 985 en 2021/2022, avec un taux d’occupation qui varie entre 96,4 % et 99,7 %.

Le nombre de chambres disponibles à l’Université par rapport au nombre total d’étudiants (Bachelor, Master et PhD) se situait entre 19,9 % en 2018/2019 et 16,2 % en 2021/2022. Ce pourcentage reste très proche de la moyenne européenne de 18 %.

La raison de la baisse du nombre de logements est notamment la fermeture temporaire de la grande résidence « Les Dominicaines » à Luxembourg-Ville pour des raisons sanitaires nécessitant des travaux de rénovation. Les appels d’offre sont en préparation et une réouverture est envisagée en 2024.

D’autres résidences plus petites gérées par l’Université ont été fermées temporairement ou définitivement pour raison de sécurité ou parce que leurs propriétaires souhaitent les utiliser à d’autres fins.

Actuellement, 575 chambres bénéficient d’Aides à la pierre via le Fonds spécial de soutien au développement du Logement mis en place pour le ministère du Logement et font l’objet d’une convention à cet égard. De ces chambres, 482 ont été réalisées sur initiative de promoteurs privés. Les subventions pour ces projets sont versées annuellement, de telle façon que ces projets resteront à l’inventaire du Fonds spécial pour la totalité de la période prévue dans la convention.

Ces logements ont été conventionnés comme suit :

  • 30 logements en 2010 ;
  • 442 logements en 2014 ;
  • 55 logements en 2016 ;
  • 9 logements en 2017 ;
  • 38 logements en 2019.

De nouveaux projets de construction sont en cours de préparation : 

  • le projet « Porte de France » à Belval, avec 140 unités de logement, devrait ouvrir en 2027 ; 
  • des discussions sont en cours avec les CFL pour la construction d’une résidence d’environ 124 unités au centre-ville d’Esch-sur-Alzette ; 
  • un nombre limité d’unités est en discussion à proximité du campus de Kirchberg ; 
  • la reprise de 20 logements actuellement gérés par le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) à Belval est également prévue.

En plus de la future résidence « Porte de France » planifiée à Esch-Belval, d’autres projets sont en cours d’être étudiés, mais n’ont toutefois pas encore été validés.

Certains de ces projets feront également l’objet d’un conventionnement par le Fonds spécial de soutien au développement du Logement.

Möchten Sie eine Übersetzung dieser parlamentarischen Anfrage auf Deutsch ?

Teilen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weitere parlamentarische Fragen

Waldbrände in Luxemburg

Die Zahl der Waldbrände hat in den letzten Jahren aufgrund des Klimawandels stark zugenommen. Die DP-Abgeordneten André Bauler und Luc Emering haben den Minister für Umwelt, Klima und Biodiversität und den Minister für innere Angelegenheiten gefragt, wie sich die Zahl der Waldbrände in den letzten 10 Jahren entwickelt hat, welche Gebiete am stärksten betroffen sind, wie oft der CGDIS eingreifen musste und welche Präventivmaßnahmen ergriffen wurden, um das Bewusstsein für diese Problematik zu schärfen.

weiterlesen...

Squatterproblem in Ettelbrück?

In Ettelbrück scheint sich ein Squatter-Hotspot gebildet zu haben, der ein gesundheitliches Risiko darstellen könnte. Die DP-Abgeordneten André Bauler und Gusty Graas haben bei der Gesundheitsministerin und dem Innenminister nachgefragt, ob die Sanitärinspektion bereits eingeschaltet wurde, über welche Instrumenten die Inspektion verfügt, um in solchen Fällen agieren zu können und ob der Drogenkonsum am Ettelbrücker Bahnhof seit Januar 2024 zugenommen hat.

weiterlesen...

Wie viele Patienten leiden an Schilddrüsenkrebs?

Immer mehr junge Menschen erkranken offenbar an Schilddrüsenkrebs. Die DP-Abgeordneten André Bauler und Carole Hartmann haben bei der Gesundheitsministerin nachgefragt, wie sich die Zahlen in den letzten 10 Jahren entwickelt haben und welche Unterschiede es je nach Alter und Geschlecht gibt.

weiterlesen...

Müssten die Notaufnahmen für Kinder im Norden ausgebaut werden?

Auch Kinder mit leichten Verletzungen werden oft aus dem Norden in die Kinderklinik der Hauptstadt geschickt. Die DP-Abgeordneten Corinne Cahen und Carole Hartmann wollten von der Gesundheitsministerin wissen, warum die pädiatrischen Notaufnahmen des CHdN nicht 24 Stunden am Tag und 7 Tage die Woche gewährleistet werden können und wie viele Kinder aus dem Norden in die Kinderklinik geschickt werden.

weiterlesen...