Charles Goerens: « J’aurais préféré que les Britanniques restent dans l’UE »

Le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, a été largement salué pour son travail compétent lors des négociations sur le Brexit. Le député européen libéral Charles Goerens partage cet avis : Sans les vastes connaissances de Michel Barnier et sa sérénité, un accord avec la Grande-Bretagne n’aurait pas été possible. Il ne s’est jamais laissé emporter. Selon Goerens, il ne pouvait de toute façon pas y avoir de gagnant dans ces négociations. L’objectif était plutôt de limiter les dégâts des deux côtés. Mieux vaut un accord raisonnable que pas d’accord du tout !

Il n’en reste pas moins que le séisme du Brexit aura des répercussions, affirme l’ancien ministre du DP. Il souligne par exemple les tensions croissantes concernant l’indépendance de l’Écosse et les nombreux Britanniques, en particulier les jeunes, qui sont descendus dans la rue depuis le référendum du Brexit lors de manifestations en faveur de l’UE.

La possibilité pour les deux parties de revoir certains points de l’accord dans quelques années – par exemple les quotas de pêche, qui se prêtent particulièrement bien aux actions populistes -, Charles Goerens voit cela de manière plutôt pragmatique. C’était l’une des clauses nécessaires pour pouvoir parvenir à un compromis. C’est ainsi que fonctionne la politique, et c’est le prix à payer pour un accord.

Quant aux implications pratiques pour les non-Britanniques au Royaume-Uni, le député européen libéral insiste sur le fait que ceux qui sont légalement au Royaume-Uni conserveront leurs droits. Pour les personnes sans permis de séjour, cependant, il serait plus difficile d’en obtenir un. Il regrette donc que sa proposition de citoyenneté européenne n’ait pas été retenue.

Pour Charles Goerens, il est très clair que le Brexit ne conduira pas à une augmentation de l’influence de la Grande-Bretagne dans le monde. Toutefois, cela s’applique également à l’UE. En dehors de cela, il aurait préféré que les Britanniques restent dans l’UE…

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus d'actualités