Den Austrëtt vun der Tierkei aus der Istanbul Konventioun – e Réckschlag fir d’Fraen an d’Fraerechter

An der Nuecht op den 20 Mäerz huet d’Tierkei d’Istanbul Konventioun verlooss. Wat bedeit dëst fir d’Meedercher an d’Fraen am Land? Wéi steet d‘lëtzebuerger Regierung heizou? Wat wäert d’Euopäesch Unioun an dëser Situatioun ënnerhuelen? Kënnen d’Vereente Natiounen hei Afloss üben fir dës Decisioun réckgängeg ze maachen? Den Deputéierten Gusty Graas huet beim Ausseminister a bei der Ministesch fir d’Gläichstellung nogefrot.

« Ce 19 mars 2021, la Turquie a quitté la Convention d’Istanbul, premier instrument au monde pour prévenir et combattre la violence contre les femmes. Désormais, le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan, n’est plus dans l’obligation d’adopter une législation réprimant les violences domestiques et d’autres abus y compris le viol conjugal et la mutilation génitale féminine.

La prévention de la violence, la protection des victimes et la répression des auteurs ne sont donc plus assurées. Les femmes se retrouvent proies abandonnées par leur gouvernement, dans une société où, pour une grande partie, la culture, la tradition et le concept de l’’honneur’ promeuvent une misogynie qui continue à peser lourd sur leurs libertés individuelles.

Alarmé par ce développement, le groupe ‘UN Women’ a fait part de ses soucis et préoccupations dans une prise de position à la suite du retrait de la Turquie de la charte. Outre l’existence alarmante de violences contre les femmes, le groupe a évoqué l’augmentation des violences depuis la crise sanitaire, et urge la Turquie de reconsidérer la décision du retrait. Des articles de presse évoquent une augmentation inquiétante de meurtres chaque année, le chiffre noir étant encore plus élevé si les assassinats officiellement déclarés comme suicides sont également pris en compte.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes et à Madame la Ministre de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes:

  • Quels sont les conséquences immédiates pour les filles et femmes en Turquie ?
  • Quelle est la position du Luxembourg envers cette décision et quelles conséquences en tirera le Grand-Duché ?
  • Est-ce que l’Union européenne cherchera le dialogue avec le gouvernement turc à ce sujet ? Est-ce que l’Union européenne a prévu des sanctions contre la Turquie pour cause de la décision du retrait de la Convention d’Istanbul ?
  • La résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité des Nations Unies fixe au niveau national et international entre autres les objectifs de prévenir les violences sexuelles contre les femmes et les violences basées sur le genre et exige des membres un renforcement des mécanismes de protection dans ce contexte. Quelle sera la réaction des Nations Unies, dans le cadre de la décision turque d’ôter les femmes de leur droit de mener une vie en toute sécurité ? »

Äntwert

Den Austrëtt vun der Tierkei aus der Istanbuler Konventioun kënnt zu enger Zäit wou d’COVID-19 Pandemie zu enger weiderer Eskalatioun vu Gewalt géint Fraen a Meedercher ronderëm d’Welt gefouert huet. D’Lëtzebuerger Regierung bestätegt hir Ënnerstëtzung a widderhëlt hir Bereetschaft weider géint all Form vu Gewalt géint Fraen a Meedercher ze kämpfen. Lëtzebuerg bedauert zudéifst d’Decisioun vum tierkesche President aus der Istanbul Konventioun zréckzetrieden. All Staat ass fräi international Verträg z’ënnerschreiwen an ze ratifizéieren – dëst gesot – d’Tierkei bleift gebonnen un déi international Instrumenter déi se ratifizéiert huet oder deene si bäigetruede sinn, besonnesch d’Konventioun iwwer d’Eliminatioun vun alle Forme vun Diskriminéierung vu Fraen, deenen hir Bestëmmungen musse respektéiert ginn.

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Restauréierung vum Ierpeldenger Schlass?

Dem DP-Deputéierten André Bauler ass zu Ouere komm, dass d’Ierpeldenger Schlass, dat sech a Staatsbesëtz befënnt, als Monument national klasséiert gouf an deemnächst och restauréiert soll ginn. An deem Kader huet hie weider Informatioune vun den zoustännege Ministere gefrot.

weiderliesen...