Turkey’s withdrawal from the Istanbul Convention – a setback for women and women’s rights

On the night of March 20, Turkey withdrew from the Istanbul Convention. What does this mean for the girls and women in the country? What is the Luxembourgish government’s stand on this matter? What will the European Union do in this situation? Can the United Nations use their influence to reverse this decision? MP Gusty Graas asked the Foreign Minister and the Minister for Gender Equality on these issues.

« Ce 19 mars 2021, la Turquie a quitté la Convention d’Istanbul, premier instrument au monde pour prévenir et combattre la violence contre les femmes. Désormais, le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan, n’est plus dans l’obligation d’adopter une législation réprimant les violences domestiques et d’autres abus y compris le viol conjugal et la mutilation génitale féminine.

La prévention de la violence, la protection des victimes et la répression des auteurs ne sont donc plus assurées. Les femmes se retrouvent proies abandonnées par leur gouvernement, dans une société où, pour une grande partie, la culture, la tradition et le concept de l’’honneur’ promeuvent une misogynie qui continue à peser lourd sur leurs libertés individuelles.

Alarmé par ce développement, le groupe ‘UN Women’ a fait part de ses soucis et préoccupations dans une prise de position à la suite du retrait de la Turquie de la charte. Outre l’existence alarmante de violences contre les femmes, le groupe a évoqué l’augmentation des violences depuis la crise sanitaire, et urge la Turquie de reconsidérer la décision du retrait. Des articles de presse évoquent une augmentation inquiétante de meurtres chaque année, le chiffre noir étant encore plus élevé si les assassinats officiellement déclarés comme suicides sont également pris en compte.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes et à Madame la Ministre de l’Égalité entre les Femmes et les Hommes:

  • Quels sont les conséquences immédiates pour les filles et femmes en Turquie ?
  • Quelle est la position du Luxembourg envers cette décision et quelles conséquences en tirera le Grand-Duché ?
  • Est-ce que l’Union européenne cherchera le dialogue avec le gouvernement turc à ce sujet ? Est-ce que l’Union européenne a prévu des sanctions contre la Turquie pour cause de la décision du retrait de la Convention d’Istanbul ?
  • La résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité des Nations Unies fixe au niveau national et international entre autres les objectifs de prévenir les violences sexuelles contre les femmes et les violences basées sur le genre et exige des membres un renforcement des mécanismes de protection dans ce contexte. Quelle sera la réaction des Nations Unies, dans le cadre de la décision turque d’ôter les femmes de leur droit de mener une vie en toute sécurité ? »

Answer

Turkey’s withdrawal from the Istanbul Convention comes at a time when the COVID-19 pandemic has led to further escalation of violence against women and girls around the world. The Luxembourg government reaffirms its support and reiterates its willingness to continue to fight together against all forms of violence against women and girls. Luxembourg deeply regrets the decision of the Turkish President to withdraw from the Istanbul Convention. Each state is free to sign and ratify international treaties – that said – Turkey remains bound to the international instruments that it has ratified or to which it has acceded, in particular the Convention on the elimination of all forms of discrimination against women, whose provisions it must respect.

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

More parliamentary questions

Atert Natur Ëmwelt Baach Floss

Danger from tree trunks in the Attert?

DP MPs André Bauler and Gusty Graas point out to the Ministry of the Environment that there are still tree trunks in the Attert river that pose a threat to the SEBES bridge. They are therefore asking the Minister what is being done to counter this risk and whether there are other places along the Attert where fallen trees could lead to jams during floods?

read more...