Polen NATO

Des armes nucléaires de l’OTAN en Pologne ?

Selon le président polonais, le pays veut participer au programme de partage nucléaire. Selon le président, la Pologne prête à stationner des armes nucléaires de l'OTAN sur son territoire. Existe-t-il déjà des projets concrets et qu'en pensent les autres membres de l'OTAN ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Dans une interview publiée ce mercredi 5 octobre par l’hebdomadaire polonais ‘Gazeta Polska’, le président polonais Andrzej Duda a exprimé que la Pologne serait ouverte à l’idée d’héberger des armes nucléaires sur son territoire dans le cadre des accords de partage nucléaire de l’Organisation du traité Atlantique Nord (« OTAN »). En effet, des discussions avec des dirigeants politiques américains auraient déjà eu lieu.

La Pologne étant un voisin de la Russie, et constituant le flanc est de l’OTAN, le président estime problématique que l’État polonais ne dispose pas d’armes nucléaires, et n’en obtiendra pas dans un avenir proche.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes :

  • Est-ce Monsieur le Ministre est au courant des aspirations polonaises concernant des armes nucléaires ?
  • Monsieur le Ministre est-il au courant de la position américaine face à cette demande du président Duda ?
  • Dans l’affirmative, quelles ont été les conclusions tirées des discussions ?
  • Étant donné que la Pologne est régulièrement en conflit avec la Commission européenne pour cause des manquements du pays au niveau de l’état de droit, comment Monsieur le Ministre évalue-t-il les propos du président Duda ?
  • Est-ce que d’autres membres de l’OTAN ont manifesté des intentions similaires à celle de la Pologne ? Dans l’affirmative, qui étaient les membres intéressés ? »

Réponse

1. Est-ce Monsieur le Ministre est au courant des aspirations polonaises concernant des armes nucléaires ?

Oui.

2. Monsieur le Ministre est-il au courant de la position américaine face à cette demande du président Duda ?

Oui.

3. Dans l’affirmative, quelles ont été les conclusions tirées des discussions ?

Il n’est pas prévu d’étendre vers l’Est le déploiement d’armes nucléaires, ni d’élargir les arrangements de partage nucléaire pour inclure des Alliés qui ont rejoint l’OTAN après 1997.

4. Étant donné que la Pologne est régulièrement en conflit avec la Commission européenne pour cause des manquements du pays au niveau de l’Etat de droit, comment Monsieur le Ministre évalue-t-il les propos du Président Duda ?

La situation relative à l’Etat de droit en Pologne est régulièrement abordée au sein de l’Union européenne et suivie de près par les institutions compétentes de l’UE et par les Etats membres. Les questions liées à la politique de défense n’en font pas partie. 

5. Est-ce que d’autres membres de l’OTAN ont manifesté des intentions similaires à celle de la Pologne ? Dans l’affirmative, qui étaient les membres intéressés ?

Non, d’autres Alliés n’ont pas manifesté des intentions similaires à celles de la Pologne.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Évolution du chômage dans le secteur immobilier ?

En raison de la crise dans le secteur de l’immobilier, de plus en plus d’entreprises doivent licencier du personnel. Le député du DP André Bauler a demandé au Ministre du Travail s’il existait des chiffres sur l’évolution du chômage, combien de travailleurs ont retrouvé un emploi et combien de personnes ont bénéficié des mesures de formation continue de l’Adem.

lire plus...
Luxembourg Police car vehicle

Plus de présence policière dans le quartier de la gare ?

En matière de criminalité liée à la drogue, les quartiers gare et Hollerich sont souvent nommés. Les habitants réclament plus de sécurité, les commissariats de police ne sont ouverts que de manière limitée ou devraient disparaître complètement à l’avenir. Dans ce contexte, qu‘est-ce qui est fait pour assurer une présence policière ? Notre députée Corinne Cahen a posé la questions aux ministères responsables.

lire plus...

Une passerelle pour mieux relier la gare de Cents-Hamm et Hamm?

Une passerelle pour piétons et cyclistes entre la gare de Cents-Hamm et Hamm pourrait rendre les transports publics plus intéressants pour de nombreuses personnes qui travaillent ou vont à l’école à Hamm, et le trajet serait nettement plus sûr. La députée DP Corinne Cahen a donc demandé au ministre de la Mobilité et des Travaux publics Yuriko Backes si la construction d’une telle passerelle n’était pas envisageable.

lire plus...