Polen NATO

Des armes nucléaires de l’OTAN en Pologne ?

Selon le président polonais, le pays veut participer au programme de partage nucléaire. Selon le président, la Pologne prête à stationner des armes nucléaires de l'OTAN sur son territoire. Existe-t-il déjà des projets concrets et qu'en pensent les autres membres de l'OTAN ? Notre député Gusty Graas s’est renseigné auprès du ministère des Affaires étrangères et européennes.

Dans une interview publiée ce mercredi 5 octobre par l’hebdomadaire polonais ‘Gazeta Polska’, le président polonais Andrzej Duda a exprimé que la Pologne serait ouverte à l’idée d’héberger des armes nucléaires sur son territoire dans le cadre des accords de partage nucléaire de l’Organisation du traité Atlantique Nord (« OTAN »). En effet, des discussions avec des dirigeants politiques américains auraient déjà eu lieu.

La Pologne étant un voisin de la Russie, et constituant le flanc est de l’OTAN, le président estime problématique que l’État polonais ne dispose pas d’armes nucléaires, et n’en obtiendra pas dans un avenir proche.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes :

  • Est-ce Monsieur le Ministre est au courant des aspirations polonaises concernant des armes nucléaires ?
  • Monsieur le Ministre est-il au courant de la position américaine face à cette demande du président Duda ?
  • Dans l’affirmative, quelles ont été les conclusions tirées des discussions ?
  • Étant donné que la Pologne est régulièrement en conflit avec la Commission européenne pour cause des manquements du pays au niveau de l’état de droit, comment Monsieur le Ministre évalue-t-il les propos du président Duda ?
  • Est-ce que d’autres membres de l’OTAN ont manifesté des intentions similaires à celle de la Pologne ? Dans l’affirmative, qui étaient les membres intéressés ? »

Réponse

1. Est-ce Monsieur le Ministre est au courant des aspirations polonaises concernant des armes nucléaires ?

Oui.

2. Monsieur le Ministre est-il au courant de la position américaine face à cette demande du président Duda ?

Oui.

3. Dans l’affirmative, quelles ont été les conclusions tirées des discussions ?

Il n’est pas prévu d’étendre vers l’Est le déploiement d’armes nucléaires, ni d’élargir les arrangements de partage nucléaire pour inclure des Alliés qui ont rejoint l’OTAN après 1997.

4. Étant donné que la Pologne est régulièrement en conflit avec la Commission européenne pour cause des manquements du pays au niveau de l’Etat de droit, comment Monsieur le Ministre évalue-t-il les propos du Président Duda ?

La situation relative à l’Etat de droit en Pologne est régulièrement abordée au sein de l’Union européenne et suivie de près par les institutions compétentes de l’UE et par les Etats membres. Les questions liées à la politique de défense n’en font pas partie. 

5. Est-ce que d’autres membres de l’OTAN ont manifesté des intentions similaires à celle de la Pologne ? Dans l’affirmative, qui étaient les membres intéressés ?

Non, d’autres Alliés n’ont pas manifesté des intentions similaires à celles de la Pologne.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Comment le contact avec la famille en dehors de la prison est-il maintenu ?

Les visites familiales et le temps pour le partenaire ne sont possibles en prison que dans une mesure limitée. Ceci, alors que ces relations sont un soutien important pour le détenu et contribuent à sa stabilité. Quelle est la situation au Luxembourg en ce moment ? Est-ce que la nouvelle prison a été utilisée pour créer plus d’opportunités ? Notre député Pim Knaff a demandé les détails au Ministère de la Justice.

lire plus...

Pourquoi le rappel d’appareils respiratoires a-t-il été annoncé si tard ?

En juillet 2021, une entreprise a rappelé ses appareils respiratoires médicaux dans le monde entier. Ce rappel n’a toutefois été annoncé que fin octobre au Luxembourg. Le député du DP Gusty Graas a demandé à la ministre de la Santé qui est responsable de la communication avec les personnes concernées dans une telle situation, pourquoi l’information n’a pas été communiquée à temps et si les procédures devraient éventuellement être adaptées.

lire plus...

Des mesures supplémentaires sont-elles prises pour faire face aux nombreux cas de bronchiolite ?

Le nombre élevé de bronchiolites entraîne une surcharge des services de pédiatrie. En France, le “plan blanc” a été annoncé au niveau national, un plan sanitaire d’urgence et de crise visant à améliorer le fonctionnement des hôpitaux en cas d’épidémie.
Les députés du DP Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la Ministre de la Santé si des mesures supplémentaires seront prises dans notre pays pour continuer à garantir les soins de santé à nos enfants et comment éviter à l’avenir une surcharge des services pédiatriques.

lire plus...

AMMD démissionne du Conseil de gérance de l’Agence eSanté

Les membres de l’AMMD ont démissionné du Conseil de gérance de l’Agence eSanté. Les députés du DP Carole Hartmann et Gusty Graas ont voulu savoir de la part des ministres responsables comment ils réagiraient à cette démission, quels effets cela aurait sur le fonctionnement du Conseil de gérance et si un dialogue avec l’AMMD sera recherché.

lire plus...