D’Rehabilitatioun no engem Hiereschlag

Eng neurologesch Reha ass immens wichteg wann ee Laangzäitschied no engem Hiereschlag wëll limitéieren. An engem Artikel aus dem Lëtzebuerger Wort vum 29. Oktober 2021 ass allerdéngs riets vu méiglech Inkoherenzen tëscht de Rehabilitatiounsbehandlungen zu Lëtzebuerg. An deem Kader huet Eisen Deputéierte Gusty Graas e puer Froen un déi zoustänneg Ministere gestallt.

« L’accident vasculaire cérébral est une des principales causes de mortalité et d’invalidité au Luxembourg. Les séquelles laissées par un AVC sont nombreuses : paralysie partielle du corps, des troubles de la marche, de la vue et du langage. Afin de limiter des séquelles à long terme, il est notamment primordial de recevoir une rééducation neurologique.

Néanmoins, un article publié au « Luxemburger Wort » le 29 octobre 2021, a attiré l’attention sur d’éventuelles incohérences concernant les traitements de réhabilitations au Luxembourg. D’après l’article susmentionné, un tel traitement est considéré comme achevé après juste trois mois dans un établissement situé dans le sud du pays, alors que dans le centre, il est possible que le même traitement dure jusqu’à un an et demi.

L’article souligne également que les six centres de réhabilitation ne sont pas encore certifiés et que les thérapies sont souvent seulement disponibles en français.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé et à Monsieur le Ministre de la Sécurité sociale :

  • Comment les ministres évaluent-ils l’offre actuelle de traitements de réhabilitation ?
  • Les ministres pourraient-ils fournir des informations concernant la structuration et l’organisation des programmes de réhabilitation dans le pays ?
  • Les ministres estiment-ils que des différences tellement prononcées existent entre des traitements disponibles dans le sud et dans le centre  du pays? Comment entendent-ils remédier à ces incohérences ?
  • Les ministres ne sont-ils pas d’avis que les thérapies de réhabilitation devraient être disponibles en plusieurs langues, surtout si l’on considère les difficultés que les patients, ayant subi un AVC, peuvent avoir à communiquer dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle ? »

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Blo Luucht

Genuch Personal fir d’Ambulanzen zu Ettelbréck?

D’DP-Deputéiert André Bauler a Max Hahn goufen dorops opmierksam gemaach, datt et zu Ettelbréck de Moment Schwieregkeete gëtt fir d’Ambulanze mat genuch Personal ze besëtzen. An dem Kontext, hunn béid Politiker ënnert anerem bei der Inneministesch nogefrot wéi et mat der Disponibilitéit vu Benevoller ausgesäit.

weiderliesen...

Wéi oft kënnt et bei Schéinheetsagrëff zu Lëtzebuerg zu onerwënschte Niewewierkungen?

Den Interêt un der Schéinheetsmedezin gëtt ëmmer méi grouss. Leider kënnt et awer och ëmmer nees vir, datt Agrëff vu Persounen ouni adequat Ausbildung virgeholl ginn. D’Konsequenz sinn reell Geforen fir d’Patienten. Den DP-Deputéierten Gusty Graas wollt vun den zoustännege Ministeren wëssen, ob et Zuelen zu de Schéinheetsagrëff zu Lëtzebuerg ginn a wéi oft Patienten wéinst onerwënschte Niewewierkungen hu misse behandelt ginn.

weiderliesen...

Wéi eng reell Gefor geet vun neien Zeckenaarten aus?

D’Zeckesaison fänkt nees un an nei Zeckenaarten fannen hire Wee op Lëtzebuerg. Den DP-Deputéierten Gusty Graas huet bei der Gesondheetsministesch nogefrot, wéi eng Krankheeten bis haut no Zeckebëss zu Lëtzebuerg nogewise goufen an ob net nees op méi visibel Manéier zum Sujet sensibiliséiert sollt ginn.

weiderliesen...