In Hungary, a radio station was forced to shut its activities on 14 February 2021. In July 2020, the Hungarian government has already interfered in the media world with the dismissal of the editor-in-chief of "Index", the first news website in Hungary. In Poland, more than 40 media institutions went on strike in February to protest against a proposed "advertising tax", which was seen as an attack on press freedom. In this context our MPs Gusty Graas and Guy Arendt asked the ministers in charge about concrete measures the EU could take and whether the EU's "Audiovisual Media Plan" includes specific points for combating the oppression of freedom of expression in the media.

« Tel que rapporté et critiqué par nombre de médias européens, la chaîne radio hongroise ‘Klubrádió’ a été forcée à cesser ses activités dès minuit, ce dimanche 14 février 2021. La décision du gouvernement hongrois de suspendre la fréquence de la radio indépendante suit une accusation de ne pas avoir envoyé, en temps utile, des documents administratifs sur la composition des programmes. En même temps, les observateurs du secteur dénoncent le déclin du pluralisme médiatique dans la Hongrie de Viktor Orbán.

En juillet 2020, le gouvernement hongrois avait déjà interféré dans le monde médiatique par le licenciement du rédacteur en chef Szabolcs Dull du site internet ‘Index’, premier site d’actualité en Hongrie et voix critique envers le pouvoir hongrois. Quasi la totalité des journalistes du site a démissionné à la suite des événements.

En Pologne, plus que quarante institutions de médias ont fait la grève le 10 février 2021 pour protester contre un projet de ‘taxe publicitaire’, taxe entendue être une attaque à la liberté de presse. En Slovénie, les médias ‘pro-gouvernementaux’ sont soutenus par des investissements massifs.

En 2016, le groupe de réflexion Mérték et l’ancien député européen Benedek Jávor ont porté plainte auprès de la Commission Européenne contre le financement excessif des médias publics en Hongrie. Aucune réponse n’a été fournie à ce jour.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre d’État, Monsieur le Ministre des Communications et des Médias et Monsieur le Ministre des Affaires étrangères et européennes :

  • Les prochaines élections législatives en Hongrie se tiendront l’année prochaine. Étant donné que le gouvernement apparaît vouloir réduire au silence les voix critiques sur le plan médiatique, comment l’Union Européenne peut-elle intervenir afin de garantir une information diversifiée et critique de la population ?
  • Que peut faire l’Union européenne afin d’éviter que plus en plus de journalistes s’autocensurent par peur de répercussions menaçant leur vie professionnelle voire privée ?
  • La Slovénie aura la Présidence du Conseil européen de juillet à décembre 2021. Vu les pratiques opprimantes envers les journalistes, est-ce que cette présidence est compatible avec les valeurs européennes de liberté de presse ?
  • Le ‘Media Audiovisual Action Plan’ européen, se donne-t-il des points précis pour le combat contre l’oppression de la liberté d’expression dans les médias ?
  • Dans l’affirmative, quels sont ces points ?
  • Quelles conséquences sont prévues pour les pays membres qui ne suivent pas les valeurs européennes au niveau de la liberté de presse ?
  • À quel point, ces mesures demeurent-elles un critère d’adhésion pour les pays candidats à l’adhésion à l’Union européenne ?»

Answer

The rule of law, with all its principles, is one of the most fundamental values in the European Union. The European Union has given itself new mechanisms to ensure that these fundamental rights are observed. In the event of a breach by a Member State, their rights within the Union may be suspended for a time. For each Member States, European funds and financial interests are also linked to the upholding of the rule of law. At the end of 2020, an action plan for the media and one of the European democracies was drawn up. The media industry should receive support – journalistic freedom and media pluralism should be encouraged. The Council of Europe also established a platform for the protection of journalism and the protection of journalists.

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

More parliamentary questions

Will the Moselle Valley become a UNESCO World Heritage Site?

The association “Weltkulturerbe Moselle Valley” is about to submit a candidacy for the inclusion of the Moselle valley as a UNESCO World Heritage Site. The winegrowers from Germany are not enthusiastic, however, because the plan is that they will only be allowed to cultivate their terraced vineyards according to the traditional “Einzelpfahlerziehung”. DP member Gusty Grass asked the minister responsible for the candidacy at what stage the candidacy was and whether the minister for viticulture had already contacted the Luxembourg winegrowers to ask them what they thought of the new restriction.

read more...
Covid Test

Use of serological tests in Luxembourg

Serological tests can be used to determine whether a person has been infected with the Sars-CoV-2 virus in the past and whether he or she has formed antibodies against this infection. However, a negative serological test a few months after a positive PCR test raises the question of whether the PCR test was false positive. On this issue, DP MP Gusty Graas wanted to know from the Minister of Health, among other things, how many serological tests have already been carried out and whether there is any information on false positive PCR tests.

read more...