How much grain does Luxembourg import from the East?

The current situation in Ukraine has an influence on the grain market. The DP MP André Bauler asked the minister responsible for details about the import and export of cereals.

« Il me revient que la crise géopolitique qui nous concerne à l’heure qu‘il est aura des effets non-négligeables sur l’évolution des prix des céréales, en particulier sur celle du blé.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Économie et à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural:

  1. Messieurs les Ministres peuvent-ils informer sur l’évolution des importations de céréales en provenance des Pays de l’Europe de l’Est non-membres de l’Union européenne depuis 2015 (vers l’Union européenne et vers le Luxembourg) ?
  2. Messieurs les Ministres peuvent-ils informer sur l’évolution des importations et exportations de céréales par le Luxembourg ? Quels sont les principaux pays acheteurs de blé luxembourgeois ?
  3. Pour quel(s) type(s) de céréales le Luxembourg peut-il être qualifié d‘autonome en ce qui concerne l’approvisionnement des clients nationaux ? »

Answer

Question 1

Les deux tableaux ci-dessous montrent les importations par le Luxembourg de céréales achetées dans un pays de l’Europe de l’Est hors UE, en poids, ainsi qu’en valeur.

Importations du Luxembourg de céréales en provenance des pays de non-UE de l’Europe de l’Est en poids (kg) et en valeur (EUR)

Les deux tableaux ci-après montrent les importations du Luxembourg de céréales produites dans un pays de l’Europe de l’Est hors UE en poids puis en valeur.

Importations du Luxembourg de céréales dont l’origine déclarée est un pays non-UE de l’Europe de l’Est en poids (kg) et en valeur (EUR)

Les informations des deux tableaux ci-dessus sont à relativiser étant donné qu’il arrive que dans le recensement de ces données les entreprises ou leurs fiduciaires qui transmettent les données au STATEC assimilent le pays de provenance au pays d’origine et que le pays d’origine peut aussi bien être celui où a eu lieu la production que celui où a eu lieu une transformation substantielle du produit.

Enfin, les deux tableaux ci-dessous montrent les importations dans l’Union européenne de céréales achetées dans un pays de l’Europe de l’Est hors UE, en poids ainsi qu’en valeur.

Importations de l’UE28 de céréales en provenance des pays non-UE de l’Europe de l’Est en poids (t) et en valeur (EUR)

Il est à noter que ces chiffres concernant les importations fournis par le STATEC incluent la part de la marchandise qui est destinée à la réexportation que ce soit sous forme brute, ou comme produit transformé.

Question 2

Les 4 tableaux ci-après réalisés sur base des données disponibles auprès du STATEC présentent les importations et exportations de céréales par le Luxembourg, en poids ainsi qu’en valeur.

Les chiffres sur les importations incluent la part de la marchandise qui est destinée à la réexportation, soit sous forme brute, soit comme produit transformé. Concernant les chiffres relatifs à l’export, le STATEC précise qu’il n’est pas possible de distinguer entre les céréales de production luxembourgeoise et les céréales qui seraient d’abord importées au Luxembourg, puis réexportées, si tant est que ce second cas de figure existe.

Importations du Luxembourg de céréales par pays de provenance en poids

Exportations du Luxembourg de céréales par pays de destination en poids

Importations du Luxembourg de céréales par pays de provenance en valeur

Exportations du Luxembourg de céréales par pays de destination en valeur

Question 3

Le taux d’auto-approvisionnement calculé dans le cadre des bilans d’approvisionnement des céréales montre que le Luxembourg peut être qualifié d’autonome pour les types de céréales suivants :

  • Blé tendre (128,3% en 2020)
  • Orge (110,1% en 2020)
  • Triticale (134,8% pour la campagne 2016/17)
  • Seigle (160,5% pour la campagne 2016/17)
  • Avoine (106,8% pour la campagne 2016/17)

Sont prises en compte pour le calcul des bilans d’approvisionnement les céréales non transformées ainsi que les céréales au premier stade de transformation (tel que la farine) converties en équivalent grain à l’aide de coefficients.

Le taux d’auto-approvisionnement se définit comme la part de la production nationale dans l’emploi domestique total d’un produit. L’emploi domestique total correspond à la somme de la production et des importations, déduction faite des exportations et des variations de stock.

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

More parliamentary questions

Squatter problem in Ettelbruck?

A squatter hotspot appears to have formed in Ettelbruck, which could pose a health risk. DP MPs André Bauler and Gusty Graas have asked the Minister of Health and the Minister of the Interior whether the Sanitary Inspectorate has already been called in, what tools the Inspectorate has at its disposal to act in such cases and whether drug use at Ettelbruck station has increased since January 2024.

read more...

How many patients suffer from thyroid cancer?

More and more young people are apparently developing thyroid cancer. DP MPs André Bauler and Carole Hartmann asked the Minister of Health how the figures have developed over the last 10 years and what differences there are depending on age and gender.

read more...

How can children’s health be improved?

Children’s health problems are increasing and access to paediatricians is becoming more and more difficult. DP MPs Mandy Minella and Carole Hartmann asked the Minister of Health what measures are planned to improve the situation, whether a national strategy for child health is planned and whether a national coordinator for child health should be appointed.

read more...