Keen Accord tëschent der CNS an der FAPSYLUX – an elo?

Säit Joren gëtt probéiert en Accord ze fannen fir d’psychotherapeutesch Behandlung ze rembourséieren. Ëmmer erëm ginn d’Verhandlungen gestoppt well béid Parteien sech net eenegen. De Patient bleift op der Streck. Bis wéini soll eng Léisung fonnt ginn? Eis Deputéiert Carole Hartmann huet beim zoustännege Minister nogefrot.

« Lors de la séance publique du 8 mars 2022, Monsieur le Ministre s’était montré confiant que les négociations entre la CNS et la Fédération des associations représentant des Psychothérapeutes au Grand-Duché de Luxembourg, dit « FAPSYLUX » allaient mener à un accord favorable, et que le remboursement de la psychothérapie par la CNS allait être introduit dans les mois à suivre.

Le cas échéant que les négociations allaient aboutir sans accord entre les entités concernées, Monsieur le Ministre avait prévu, dans une entrevue avec le Luxemburger Wort, la mise en place de procédures légales, ceci dans le but d’accélérer le processus.

Il s’avère aujourd’hui, que les négociations entre la CNS et la FAPSYLUX ont une nouvelle fois échoué.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité Sociale :

  • Quelle est la position de Monsieur le Ministre face à l’échec des négociations confirmée aujourd’hui par la CNS ?
  • Conformément à sa déclaration lors de l’entrevue susmentionnée, est-ce que Monsieur le Ministre entend mettre en place des procédures légales afin d’aboutir à un accord entre le CNS et FAPSYLUX ?
  • Pour quand, Monsieur le Ministre, estime-t-il que le remboursement des traitements psychothérapeutiques pourra être mis en place ? »

Äntwert

Suite au constat d’échec des négociations entre la Caisse nationale de santé (CNS) et la Fédération des associations représentant des psychothérapeutes (FAPSYLUX) sur la valeur de la lettre-clé, constatée par le conseil d’administration de la CNS en date du 14 septembre 2022, la procédure de médiation a été déclenchée et ceci en application de l’article 69 du Code de la sécurité sociale. Cet article dispose que :

« Art. 69. En l’absence d’accord avant le 31 décembre sur l’adaptation de la lettre-clé conformément à l’article 67 ou sur les tarifs conventionnels non établis moyennant lettre-clé, l’Inspection générale de la sécurité sociale convoque les parties en vue de la désignation d’un médiateur.

A défaut d’entente collective :

1) sur l’élaboration d’une nouvelle convention après un délai de négociation de six mois suivant la convocation faite par la Caisse nationale de santé ;

2) sur l’adaptation de la convention dans les six mois suivant la dénonciation totale ou partielle de l’ancienne convention ;

3) sur les dispositions obligatoires de la convention visées à l’article 64 et à l’article 66, alinéa 3, après un délai de négociation de six mois suivant la convocation faite par la Caisse nationale de santé, l’Inspection générale de la sécurité sociale convoque les parties en vue de la désignation d’un médiateur.

Si les parties ne s’entendent pas sur la personne du médiateur, celui-ci est désigné par le ministre ayant dans ses attributions la Sécurité sociale.

[…] »

En application des dispositions légales, l’Inspection générale de la sécurité sociale (IGSS) a convoqué les parties (CNS et FAPSYLUX) pour désigner un médiateur. Or, faute d’accord entre parties, l’IGSS a dû en informer le ministre de la Sécurité sociale qui a en conséquence procédé à la désignation d’un médiateur en date du 23 septembre 2022. La procédure de médiation a donc débuté en application des dispositions précitées.

Parallèlement, la Commission de nomenclature a été saisie de demandes standardisées pour introduire dans la nomenclature des actes de psychothérapie. Une première réunion au format « psychothérapie » a eu lieu en date du 5 octobre 2022 afin de débuter les travaux relatifs à la fixation des actes et coefficients dans le domaine de la psychothérapie.

Il y a lieu d’attendre les résultats de la médiation qui peuvent soit se conclure par un accord entre parties, soit par un échec auquel cas la prochaine étape doit être déclenchée. En parallèle, les travaux de la Commission de nomenclature sont poursuivis en vue d’une recommandation circonstanciée qui donnera lieu à un projet de règlement grand-ducal en application des dispositions de l’article 65 du Code de la sécurité sociale.

Dir wëllt dës parlamentaresch Fro op Lëtzebuergesch iwwersat kréien?

Deelen:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Weider parlamentaresch Froen

Wéi gëtt de Kontakt mat der Famill am Prisong oprecht erhalen?

Besuch vun der Famill an Zäit fir de Partner ass am Prisong bis ewell nëmme limitéiert méiglech. Dobäi si grad dës Relatiounen e wichtegen Halt fir de Prisonéier an droen zu senger Stabilitéit mat bäi. Wéi ass d’Situatioun den Ament zu Lëtzebuerg, an ass vum neie Prisong profitéiert gi fir méi Méiglechkeeten ze schafen? Eisen Deputéierte Pim Knaff huet beim Justizministère nogefrot.

weiderliesen...

Firwat gouf de Rappel vun Otemgeräter eréicht sou spéit bekannt ?

Am Juli 2021 huet eng Entreprise hir medezinesch Otemgeräter weltwäit zeréckgeruff. Dëse Rappel gouf zu Lëtzebuerg awer eréischt Enn Oktober bekannt. Den DP-Deputéierten Gusty Graas huet bei der Gesondheetsministesch nogefrot, wien an esou enger Situatioun responsabel fir d’Kommunikatioun mat de betraffene Leit ass, firwat d’Informatioun net mat Zäite bekannt ginn ass, an ob d’Prozeduren ënner Ëmstänn ugepasst misste ginn.

weiderliesen...

Ginn zousätzlech Mesüre geholl fir déi vill Bronchiolittfäll ze meeschteren?

Déi héich Zuelen vu Bronchiolitt féieren zu enger Iwwerlaaschtung an de Pediatrien. A Frankräich ass op nationalem Niveau de „wäisse Plang“ ausgeruff ginn, ee sanitären Noutfall- a Kriseplang, dee bei enger Epidemie de Fonctionnement vun de Spideeler verbessere soll.
D’DP-Deputéiert Carole Hartmann a Gilles Baum wollte vun der Gesondheetsministesch wëssen, ob och hei am Land zousätzlech Mesüre geholl wäerte ginn, fir d’Gesondheetsversuergung vun eise Kanner weider ze garantéieren a wéi een eng Iwwerlaaschtung vun de Pediatrien an Zukunft verhënnere wëll.

weiderliesen...

AMMD verléisst de Conseil de gérance vun der Agence eSanté

D’Memberen vun der AMMD hunn de Conseil de gérance vun der Agence eSanté verlooss. D’DP-Deputéiert Carole Hartmann a Gusty Graas wollte vun den zoustännege Ministere wëssen, wéi hir Reaktioun op dës Demissioun ass, wéi eng Auswierkungen dëst op de Fonctionnement vum Conseil de gérance wäert hunn an op den Dialog mat der AMMD gesicht wäert ginn.

weiderliesen...