Le droit à l’oubli pour certaines pathologies?

Le dispositif du droit à l'oubli dans le cadre de l'assurance solde restant dû est en vigueur depuis janvier 2020. Un Comité de suivi et de réévaluation fut instauré afin de veiller à la bonne application des dispositions de la convention et au respect des engagements des parties. C'est dans ce contexte que notre député Gusty Graas a posé une série de questions à Madame la Ministre de la Santé.

« Le 1er janvier 2020 est entrée en vigueur une convention entre le ministère de la Santé et l’Association des Compagnies d’Assurance et de Réassurance (ACA), mettant en œuvre un dispositif « droit à l’oubli » dans le cadre de l’assurance solde restant dû.

L’objectif de cette convention est entre autres de faciliter l’accès à cette assurance aux personnes présentant un risque aggravé en raison d’une pathologie cancéreuse, d’une infection virale à l’hépatite C ou d’une infection par le VIH.

Un Comité de suivi et de réévaluation fut instauré afin de veiller à la bonne application des dispositions de la convention et au respect des engagements des parties.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • Madame la Ministre, dispose-t-elle des chiffres de personnes ayant pu accéder à une assurance solde restant dû grâce à la convention mentionnée ci-dessus ?
  • Le Comité de suivi a-t-il reçu toutes les données statistiques de l’année 2020 des compagnies d’assurance signataires, comme l’exige la convention ? Dans l’affirmative, quelles conclusions peuvent être tirées de ces données ?
  • Est-il éventuellement prévu d’élargir le droit à l’oubli à d’autres pathologies ?
  • Par combien de réclamations le Comité de suivi a-t-il été saisi l’année dernière ? Quelles ont été les suites réservées à ces réclamations ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Commune de Rambrouch : quelques questions après la restructuration du RGTR

Pourquoi, après le nouvel horaire du 17 juillet 2022, plusieurs localités de la commune de Rambrouch n’ont-elles plus de liaison directe avec Rambrouch pour assurer la correspondance vers Wiltz, Ettelbruck et Luxembourg ville ? Et pourquoi la ligne 141 ne passe-t’elle plus par Holtz et Perlé. Notre député André Bauler a contacté le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics à ce sujet.

lire plus...

Chambres à café

Pour des raisons telles qu’un manque d’hygiène et de sécurité, un certain nombre de chambres à café ont dû fermer récemment. Combien de logements de ce type ont été perdus dans le canton du Nord et quelles mesures sont prises pour améliorer la situation ? Ces questions et bien d’autres ont été posées par notre député André Bauler au Ministre du Logement.

lire plus...

Plus de bus de vaccination pour le nord?

Un bus de vaccination qui circulait à Ettelbruck a dû remplacer spontanément un bus de vaccination au centre. Et ce, alors que des citoyens faisaient la queue à Ettelbruck pour se faire vacciner.
Le député du DP André Bauler a demandé à la ministre de la Santé comment le service de bus de vaccination est organisé dans le pays, pourquoi le bus de vaccination d’Ettelbrück a dû intervenir au centre et s’il est vrai que les bus de vaccination ne se rendront plus à l’avenir jusqu’à l’arrondissement du Nord.

lire plus...

Problèmes de transport sur le Rhin

Jusqu’à quand les navires ne pourront-ils plus naviguer sur la Moselle ? Les problèmes de transport sur le Rhin risquent-ils d’entraîner un goulot d’étranglement voire un arrêt de l’acheminement des produits pétroliers ou d’autres marchandises ? Notre député André Bauler a posé ces questions et bien d’autres au Ministre de l’Économie et à la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable.

lire plus...