Prisong Mauer Iwwerwaachung

Why are prisoners of the Uerschterhaff not allowed to work?

In contrast to the sentenced prisoners in Schrassig, prisoners of the Uerschterhaff are not allowed to work. This is despite the fact that pre-trial detention can last anywhere from a few days to a few years. Why is there a difference in treatment, and will anything change in this regard? Our MP Pim Knaff asked the responsible ministry for more information.

« Le ‘Centre pénitentiaire Uerschterhaff’ (« CPU ») a été inauguré le 30 novembre 2022. Depuis son ouverture, les nouveaux détenus préventifs y sont placés. En outre, un transfert des détenus préventifs du ‘Centre pénitentiaire de Luxembourg’ (« CPL ») vers le CPU est effectué par étapes.

Lors d’une interview dans le contexte de l’inauguration du CPU, le directeur de la prison avait confirmé que les détenus de l’Uerschterhaff n’ont pas la possibilité de travailler. Contrairement aux détenus condamnés du CPL, les prévenus du CPU se retrouveraient face à « une grosse inconnue » concernant leur potentielle condamnation et donc la durée de leur séjour en prison.  Nonobstant, le directeur a également avoué qu’une détention provisoire peut durer entre quelques jours et plusieurs années. Parallèlement, plusieurs associations luxembourgeoises critiquent un isolement accru des prisonniers qui participerait, selon leur argumentaire, au cercle vicieux dont seraient victimes les détenus, et qui les pousserait systématiquement à la récidive.

En France, la réforme du travail pénitentiaire a instauré le Contrat d’emploi pénitentiaire (« CPE »). Selon la justice française, le travail en détention dans des conditions adaptées favorise une réinsertion professionnelle et, par conséquent, aide à prévenir la récidive.

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Justice :

  • Sachant que la nouvelle prison s’inscrit dans la réforme pénitentiaire mettant l’accent sur le détenu et sa réinsertion sociale, quels critères justifient une inégalité de traitement entre les détenus préventifs du CPU et les détenus condamnés du CPL?
  • Est-ce que Madame la Ministre envisage une adaptation du travail pénitencier au CPU ?

Dans la négative, quels sont les arguments qui s’y opposent ? »

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

More parliamentary questions

How has the situation of “Dubliners” in Luxembourg developed over the past few years?

Since the end of October, male “Dubliners” who are traveling as individuals can no longer be accepted in the refugee accommodation. This is because the options are scarce and the existing places are overcrowded. Priority should be given to children, women and vulnerable people. But how have the numbers developed over the past few years and how did we get into this situation? Our MPs Corinne Cahen and Gusty Graas inquired with the relevant ministry.

read more...

Do rapid diagnostic tests help against antibiotic shortages?

France is considering only allowing antibiotics to be prescribed if a rapid diagnostic test is carried out beforehand. This would make it possible to determine with certainty whether the infection is bacterial or viral.
This could on the one hand counteract the lack of antibiotics and on the other hand reduce antibiotic resistance.
DP MPs Gilles Baum and Gusty Graas asked the Minister of Health how many antibiotics have been prescribed in Luxembourg in the last five years and whether doctors should be made more aware of prescribing diagnostic tests.

read more...