Carole Hartmann

La pandémie de Corona, avec ses confinements plus ou moins sévères, a ralenti notre économie et rendu difficile le redémarrage de ses activités. En conséquence, le gouvernement a adopté une série d’aides financières et de mesures pour contrer l’incertitude économique et préserver les emplois.

Par exemple, rien que de mars 2020 à février 2021, le gouvernement a consacré 935 millions d’euros au chômage partiel. En outre, de nombreuses aides directes ont été versées aux entreprises dans le cadre du Neistart Lëtzebuerg. L’allocation de vie chère a été doublée et le congé de soutien familial a été introduit – pour ne citer que quelques exemples.

L’augmentation de 2,8 % du salaire minimum s’adresse également aux personnes les plus vulnérables de notre société. Cette augmentation est envisagée tous les deux ans par une analyse de l’évolution des salaires. L’ajustement n’est pas un droit formel, mais il a été effectué tous les deux ans. Même pendant la crise de l’acier et les crises financières. Cela ne doit pas être différent maintenant.

En particulier, le secteur Horesca et le commerce ne doivent pas être inutilement accablés par l’ajustement du salaire minimum. C’est pourquoi une prime unique de 500 euros par employé a été introduite à titre de compensation. Ceci était particulièrement important pour le DP afin de ne pas imposer une charge supplémentaire aux entreprises pendant la crise.

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus d'actualités

Pierre Gramegna

Un début d’année encourageant

Le 28 février 2021, le Ministre des finances, Pierre Gramegna, a présenté la situation des finances publiques aux députés de la Commission des finances et du budget et la Commission du contrôle de l’exécution budgétaire de la Chambre des députés.

lire plus...
Lydie Polfer

La sécurité publique dans la capitale

« Le premier rôle de l’État et des municipalités est de garantir la sécurité des citoyens. Il y a un énorme manque de sécurité à la gare et à Bonnevoie, mais ce n’est pas un phénomène nouveau », a déclaré la bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Lydie Polfer, à la Chambre des députés lors d’une heure d’actualité sur la sécurité publique.

lire plus...
André Bauler

Promouvoir davantage l’économie créative du Luxembourg

En 2015, l’économie créative du Luxembourg a permis de créer une valeur ajoutée d’environ 400 millions d’euros et d’employer plus de 7 000 personnes. Dans une question élargie au ministre des Classes moyennes, notre député André Bauler a voulu savoir comment le secteur s’est développé et quelles en seraient les perspectives d’avenir.

lire plus...