Are poisonous flowers in the hay deadly to our animals?

The Jacob's crucifer, which is currently in bloom, and the autumnal lilies that bloom in autumn, land more and more often in hay, which is fed to farmers' beasts but also to horses. These flowers contain toxins that attack the livers of the animals and can end in death. DP MP Gusty Graas asked the ministers concerned if the hay was regularly checked, if there had been any deaths yet and how to tackle the problem.

« Les agriculteurs et les propriétaires de chevaux sont inquiets à propos du “séneçon de Jacob” ou “herbe de Saint Jacques” (« Jakobskreuzkraut »), une plante herbacée qui s’avère très envahissante et qui peut même être mortelle pour les animaux.

Cette fleur jaune sur de longues tiges est actuellement en train de se répandre le long des chemins de terre, pistes cyclables, sur les collines escarpées et à côté des ponts et des routes nouvellement construits.

Même si les animaux ne mangent pas cette fleur lorsqu’elle pousse sur les champs, cette plante toxique se retrouve de plus en plus souvent dans le foin qui nourrit le bétail. Les substances toxiques touchent surtout le foie et le risque qu’un animal meurt est bien réel.

En automne le même risque pour le bétail émane du colchique d’automne (« Herbstzeitlose »).

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics et à Madame la Ministre de l’Intérieur :

  • Est-ce que l’Administration des services techniques de l’agriculture (ASTA) contrôle régulièrement le foin ou l’ensilage destiné au bétail sur la présence de substances toxiques, notamment des alcaloïdes, émanant du séneçon de Jacob et du colchique d’automne ?
  • Dans l’affirmative, combien de fois des résidus de ces substances toxiques ont été retrouvés dans les échantillons analysés ?
  • Dans la négative, est-ce que Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural ne juge-t-il pas opportun d’effectuer régulièrement de tels tests ?
  • Est-ce que des animaux sont décédés suite à une intoxication reliée à ses plantes ? Dans l’affirmative, de quels types d’animaux (bovins, vaches à lait, chevaux, chèvres, moutons etc.) s’agissait-il ?
  • Est-ce que ces substances toxiques peuvent être transmises à l’homme moyennant la consommation de lait ou de viande issus d’animaux intoxiqués ? Dans l’affirmative, existe-t-il un danger pour la santé de l’homme ?
  • Par quelles mesures le Gouvernement pourrait éviter que ces plantes se retrouvent dans le foin destiné à nourrir le bétail ? Est-ce que les tondes effectuées par les services étatiques (Ponts et Chaussées) ou communales sont planifiées avant la formation de graines qui renforce sa multiplication végétative ? Dans la négative, ne devrait-on pas organiser ces tondes plus tôt afin que la propagation de ces plantes sur des prairies avoisinantes ne soit évitée ?»

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

More parliamentary questions

What is the current situation in Myanmar?

Following the military coup in February this year, the army continues to advance with increasing force against the protesters in Myanmar. A political crisis has turned into a human rights catastrophe. Even communications are now being monitored and intercepted on. In the French Senate and in the General Assembly, resolutions have called for recognition of the November election results and to end the violence that is currently taking place. What has happened so far, after the EU Member States have clearly stated their opposition to the coup in Myanmar? What help did the sanctions bring? And how is this going to continue? Our MP Gusty Graas inquired at the Ministry of Foreign Affairs.

read more...

Current political situation on Cyprus

Geopolitical tensions in Cyprus have recently taken a new dimension. Turkey plans to bring the inhabitants of Famagusta back under Turkish Cypriot administration by encouraging them to claim their land at the Property Commission, where their property will be contested.
As this occupation violates international agreements, including some EU decisions, our MP Gusty Graas has addressed some questions to the Minister of Foreign Affairs.

read more...