Les fleurs toxiques dans le foin sont-elles mortelles pour nos animaux ?

Le séneçon de Jacob, actuellement en fleur, et le colchique d’automne qui fleurit en automne se retrouvent de plus en plus souvent dans le foin qui est donné au bétail, mais aussi aux chevaux. Ces fleurs contiennent des toxines qui peuvent attaquer le foie des animaux et même être mortelles. Le député du DP Gusty Graas a demandé aux ministres responsables si le foin était contrôlé régulièrement, s'il y avait eu des morts et comment le problème pouvait être résolu.

« Les agriculteurs et les propriétaires de chevaux sont inquiets à propos du “séneçon de Jacob” ou “herbe de Saint Jacques” (« Jakobskreuzkraut »), une plante herbacée qui s’avère très envahissante et qui peut même être mortelle pour les animaux.

Cette fleur jaune sur de longues tiges est actuellement en train de se répandre le long des chemins de terre, pistes cyclables, sur les collines escarpées et à côté des ponts et des routes nouvellement construits.

Même si les animaux ne mangent pas cette fleur lorsqu’elle pousse sur les champs, cette plante toxique se retrouve de plus en plus souvent dans le foin qui nourrit le bétail. Les substances toxiques touchent surtout le foie et le risque qu’un animal meurt est bien réel.

En automne le même risque pour le bétail émane du colchique d’automne (« Herbstzeitlose »).

Dans ce contexte, j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural, à Monsieur le Ministre de la Mobilité et des Travaux publics et à Madame la Ministre de l’Intérieur :

  • Est-ce que l’Administration des services techniques de l’agriculture (ASTA) contrôle régulièrement le foin ou l’ensilage destiné au bétail sur la présence de substances toxiques, notamment des alcaloïdes, émanant du séneçon de Jacob et du colchique d’automne ?
  • Dans l’affirmative, combien de fois des résidus de ces substances toxiques ont été retrouvés dans les échantillons analysés ?
  • Dans la négative, est-ce que Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural ne juge-t-il pas opportun d’effectuer régulièrement de tels tests ?
  • Est-ce que des animaux sont décédés suite à une intoxication reliée à ses plantes ? Dans l’affirmative, de quels types d’animaux (bovins, vaches à lait, chevaux, chèvres, moutons etc.) s’agissait-il ?
  • Est-ce que ces substances toxiques peuvent être transmises à l’homme moyennant la consommation de lait ou de viande issus d’animaux intoxiqués ? Dans l’affirmative, existe-t-il un danger pour la santé de l’homme ?
  • Par quelles mesures le Gouvernement pourrait éviter que ces plantes se retrouvent dans le foin destiné à nourrir le bétail ? Est-ce que les tondes effectuées par les services étatiques (Ponts et Chaussées) ou communales sont planifiées avant la formation de graines qui renforce sa multiplication végétative ? Dans la négative, ne devrait-on pas organiser ces tondes plus tôt afin que la propagation de ces plantes sur des prairies avoisinantes ne soit évitée ?»

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Renforcer les droits des indépendantes enceintes

Les salariées enceintes peuvent demander une dispense de travail avant leur congé de maternité, par exemple si elles sont incapables de travailler pour des raisons de santé. Les indépendantes n’ont pas cette possibilité, ce qui peut avoir un impact négatif sur le recalcul de leur indemnité pécuniaire de maternité.
Les députées du DP Carole Hartmann et Mandy Minella ont demandé aux ministres compétents si une dispense de travail rémunérée ou un mécanisme équivalent serait introduit pour les indépendantes enceintes.

lire plus...

Une pharmacie va-t-elle s’installer à Bettendorf ?

En 2023, la Ministre de la Santé de l’époque avait refusé d’installer une pharmacie à Bettendorf. Comme la population de la région de Bettendorf ne cesse de croître, le député du DP André Bauler a demandé à la nouvelle Ministre de la Santé si elle reconsidérerait la décision de son prédécesseur. La Ministre de la Santé a-t-elle peut-être déjà été contactée par la commune de Bettendorf et d’autres communes pourraient-elles recevoir une nouvelle pharmacie?

lire plus...

Introduction d’un dépistage du cancer de la peau ?

Depuis 2008, il existe en Allemagne un dépistage du cancer de la peau pour tous les assurés âgés de 35 ans et plus. De nombreux cas de cancer de la peau sont ainsi détectés plus tôt.
Les députés du DP André Bauler et Gilles Baum ont voulu savoir de la Ministre de la Santé comment les chiffres du cancer de la peau ont évolué ici dans le pays depuis 2013, si un tel dépistage serait également utile au Luxembourg et pourquoi seuls les chiffres du mélanome (cancer noir de la peau) sont collectés.

lire plus...