Comment améliorer l’attractivité du Centre Hospitalier du Nord ?

Sur ses deux sites de Wiltz et d'Ettelbruck, le ChdN assure les soins de santé pour le Nord et en partie pour l'Est du pays. Qu'est-ce qui sera fait à l'avenir pour rendre ces deux sites encore plus attractifs ? Les députés du DP André Bauler et Carole Hartmann ont demandé à la ministre de la Santé, entre autres, si une collaboration avec l'Université du Luxembourg était prévue, si une spécialisation dans un domaine médical était envisagée et quels investissements étaient prévus pour les équipements médicaux lourds.

Question

« Le ChdN avec ses deux sites d’Ettelbruck et de Wiltz assure depuis longue date les services de santé les plus divers pour le bien de la population ardennaise et d’une partie non-négligeable des habitants des cantons de Redange, de Diekirch, d’Echternach et de Mersch. 

    Dans ce contexte nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • Combien de personnes travaillent actuellement sur ces deux sites en distinguant selon les différentes catégories de personnels?
  • Dans quelle mesure ces deux sites pourraient-ils souffrir d’une pénurie de personnels à l’heure qu’il est, voire dans un avenir proche?
  • Le Ministère de la Santé et le ChdN sont-ils en train de se concerter en vue d’assurer la viabilité de ces sites hospitaliers à longue échéance – en particulier celui de Wiltz ?
  • Est-il prévu d’accroître l’attractivité du ChdN afin d’attirer davantage de médecins spécialisés ? Dans l’affirmative, quelle stratégie précise serait poursuivie dans ce contexte ? 
  • Le ChdN serait-il enclin de se spécialiser dans l’une ou l’autre branche médicale et de rechercher à cet effet une coopération avec l’Université de Luxembourg voire une université étrangère ?
  • Dans quelle mesure le ChdN est-il impliqué dans la formation des étudiants en médecine et de la formation continue des médecins ? 
  • Quels investissements en équipements médicaux (spécialisés) seront programmés sur les sites du ChdN au fil des années prochaines afin de répondre au mieux aux besoins de la population régionale et nationale ?  »

Réponse

Combien de personnes travaillent actuellement sur ces deux sites en distinguant selon les différentes catégories de personnels?

Au 1er mai 2022, 935 ETP travaillaient au sein du CHdN. Au vu des nombreuses synergies possibles entre les sites d’Ettelbruck et de Wiltz, certaines catégories de personnes peuvent être affectées aussi bien sur le site d’Ettelbruck que sur le site de Wiltz, si bien qu’il n’est pas possible d’indiquer précisément les nombre d’ETP affectés sur les deux sites.

Le détail des ETP selon leurs catégories se présente comme suit :

  • Département de soins :                                               652 ETP
  • Département administratif :                                        244 ETP
  • Département médical (hormis médecins libéraux) :       25 ETP
  • Département général :                                                10 ETP
  • Délégation du personnel :                                            4 ETP

Dans quelle mesure ces deux sites pourraient-ils souffrir d’une pénurie de personnels à l’heure qu’il est, voire dans un avenir proche?

Le Ministère de la Santé et le ChdN sont-ils en train de se concerter en vue d’assurer la viabilité de ces sites hospitaliers à longue échéance – en particulier celui de Wiltz ?

Est-il prévu d’accroître l’attractivité du ChdN afin d’attirer davantage de médecins spécialisés ? Dans l’affirmative, quelle stratégie précise serait poursuivie dans ce contexte ?

En tant que centre hospitalier, le CHdN exploite les services hospitaliers généraux prévus par la loi hospitalière. Il exploite également le service national de néphrologie et des antennes de ce service sont exploitées par les autres centres hospitaliers.

Il est l’objectif du gouvernement de maintenir les deux sites d’Ettelbruck et de Wiltz et de contribuer à maintenir l’attractivité de ces sites.

Le ChdN serait-il enclin de se spécialiser dans l’une ou l’autre branche médicale et de rechercher à cet effet une coopération avec l’Université de Luxembourg voire une université étrangère ?

L’organisme gestionnaire du CHdN est libre de mettre en œuvre les collaborations en terme de recherche et d’enseignement qu’il jugera opportun.

Dans quelle mesure le ChdN est-il impliqué dans la formation des étudiants en médecine et de la formation continue des médecins ?

Le CHdN est impliqué dans la formation des étudiants en médecine ainsi que dans la formation continue des médecins tout comme les autres établissements hospitaliers.

Quels investissements en équipements médicaux (spécialisés) seront programmés sur les sites du ChdN au fil des années prochaines afin de répondre au mieux aux besoins de la population régionale et nationale ? »

Les autorisations d’équipements médico-techniques sont sujets aux dispositions de la loi hospitalière en fonction de l’activité des services autorisés.

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Pourquoi le rappel d’appareils respiratoires a-t-il été annoncé si tard ?

En juillet 2021, une entreprise a rappelé ses appareils respiratoires médicaux dans le monde entier. Ce rappel n’a toutefois été annoncé que fin octobre au Luxembourg. Le député du DP Gusty Graas a demandé à la ministre de la Santé qui est responsable de la communication avec les personnes concernées dans une telle situation, pourquoi l’information n’a pas été communiquée à temps et si les procédures devraient éventuellement être adaptées.

lire plus...

Des mesures supplémentaires sont-elles prises pour faire face aux nombreux cas de bronchiolite ?

Le nombre élevé de bronchiolites entraîne une surcharge des services de pédiatrie. En France, le “plan blanc” a été annoncé au niveau national, un plan sanitaire d’urgence et de crise visant à améliorer le fonctionnement des hôpitaux en cas d’épidémie.
Les députés du DP Carole Hartmann et Gilles Baum ont voulu savoir de la Ministre de la Santé si des mesures supplémentaires seront prises dans notre pays pour continuer à garantir les soins de santé à nos enfants et comment éviter à l’avenir une surcharge des services pédiatriques.

lire plus...

AMMD démissionne du Conseil de gérance de l’Agence eSanté

Les membres de l’AMMD ont démissionné du Conseil de gérance de l’Agence eSanté. Les députés du DP Carole Hartmann et Gusty Graas ont voulu savoir de la part des ministres responsables comment ils réagiraient à cette démission, quels effets cela aurait sur le fonctionnement du Conseil de gérance et si un dialogue avec l’AMMD sera recherché.

lire plus...