fraise

How is the strawberries production doing in Luxembourg?

The DP MP André Bauler asked the Minister of Agriculture how many farms in this country grow strawberries, what kind of varieties they have and how the distribution of strawberries is organised.

« Un certain nombre d’agriculteurs et d’horticulteurs cultivent des fraises afin de diversifier davantage leur palette de produits. 

Dans ce contexte, j‘ose poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

1. Combien d’exploitations sont engagées actuellement dans la production de fraises ? Sont-elles obligées de recourir le plus souvent à des travailleurs intérimaires ou saisonniers au moment de la récolte ? 

2. Pour ce qui est de la production de fraises, quelle est l’évolution de leur chiffre d’affaires agrégé depuis 2015 ? 

3. Comment la distribution de ces fraises est-elle généralement organisée ? Quel est donc le rôle des grandes chaînes de distribution en la matière ? 

4. Quelles sont les différentes sortes de fraises qui sont généralement cultivées au Luxembourg ? »

Answer

1. Combien d’exploitations sont engagées actuellement dans la production de fraises ? Sont-elles obligées de recourir le plus souvent à des travailleurs intérimaires ou saisonniers au moment de la récolte ?

La production de fraises est une culture de faible envergure au Luxembourg. Ceci s’explique en partie par la vulnérabilité de la production de fraises face aux risques climatiques tels que gels tardifs et surtout les périodes de pluies lors de la maturation et de la récolte des fruits.

Dans le cadre des déclarations des surfaces agricoles, les fraises sont renseignées dans des codes de culture qui incluent aussi les cultures de légumes. Il en résulte que mon département ne peut pas indiquer avec précision le nombre d’exploitations agricoles produisant des fraises. Néanmoins, seulement 5 producteurs ont cultivé au moins 10 ares de fraises en 2021. A partir de l’année 2023, les fraises seront recensées séparément dans les déclarations de surfaces obligatoires.

Comme la récolte des fraises se fait exclusivement à la main, les exploitations dont la surface de production est plus importante, ont en général recours à des travailleurs saisonniers pour affronter les pics de travail lors de la récolte. Le coût élevé de la main-d’œuvre au Luxembourg est certainement aussi un frein au développement de cette production au Luxembourg.

2. Pour ce qui est de la production de fraises, quelle est l’évolution de leur chiffre d’affaires agrégé depuis 2015 ?

Le tableau ci-dessous reprend les estimations relatives aux surfaces de production de fraises des 7 dernières années.

AnnéeSurface (ha)
20152.2
20165.7
20176.5
20186.0
20197.9
20208.0
20217.5

Mon département ne dispose pas des données fiables relatives aux quantités commercialisées et au prix de vente des fraises produites au Luxembourg qui seraient nécessaires pour l’estimation du chiffre d’affaires.

3. Comment la distribution de ces fraises est-elle généralement organisée ? Quel est donc le rôle des grandes chaînes de distribution en la matière ?

Tous les canaux de vente sont visés par les producteurs, que ce soit la vente directe au consommateur final, la vente à travers le commerce local ou la vente au grossiste qui fournit soit aux supermarchés, soit au secteur de la restauration. Il y a aussi une production biologique de fraises qui est distribuée de la même manière.

Alors que presque tous les producteurs proposent leurs fruits en vente directe à la ferme, seulement les plus grands producteurs fournissent leurs produits aux grossistes ou à des grandes chaînes de distribution.

4. Quelles sont les différentes sortes de fraises qui sont généralement cultivées au Luxembourg ?

Les fraises cultivées au Luxembourg sont en général des variétés dites non remontantes adaptées à la consommation directe, c’est-à-dire que les variétés ne fructifient que pendant une période de 3 à 4 semaines. Comme la production de ces variétés est courte et importante, les producteurs choisissent le plus souvent différentes variétés de façon à pouvoir offrir des fruits sur une période de temps étendue.

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

More parliamentary questions

Why did the respirator recall come to light so late?

In July 2021, a company recalled its medical respirators worldwide. However, this recall was only announced in Luxembourg at the end of October. DP MP Gusty Graas asked the Minister of Health who is responsible for communicating with those affected in such a situation, why the information was not announced in time and whether procedures might need to be adjusted.

read more...

Are additional measures being taken to cope with the many cases of bronchiolitis?

The high numbers of bronchiolitis are leading to an overload of pediatric units. In France, the “White Plan” has been announced at national level, a sanitary emergency and crisis plan to improve the functioning of hospitals in the event of an epidemic.
DP MPs Carole Hartmann and Gilles Baum wanted to know from the Minister of Health whether additional measures are being taken in our country to continue to guarantee health care for our children and how overloading of pediatric wards can be prevented in the future.

read more...

AMMD resigns from the board of the agency eSanté

The members of the AMMD have resigned from the board of the agency eSanté. DP MPs Carole Hartmann and Gusty Graas wanted to know from the responsible ministers how they react to this resignation, what effects this would have on the functioning of the board and whether dialogue with the AMMD was sought.

read more...