Même dans les hôpitaux, les patients peuvent développer une infection. Les membres du DP Carole Hartmann et Gusty Graas ont interrogé la Ministre de la Santé, entre autres, sur les chiffres actuels et combien de personnel spécialisé travaille dans ce domaine au Luxembourg.

« Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans un établissement de santé. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies recommande que chaque hôpital dispose d’un médecin spécialisé dans la prévention et le contrôle d’infections. 

À ce sujet, nous aimerions poser les questions suivantes à Madame la Ministre de la Santé :

  • Madame la Ministre, dispose-t-elle de chiffres sur les infections nosocomiales détectées dans les hôpitaux luxembourgeois au cours des cinq dernières années ?
  • Combien d’infirmiers hygiénistes travaillent dans les hôpitaux luxembourgeois ?
  • Combien de médecins travaillent dans ce domaine au Luxembourg ?
  • Madame la Ministre, ne pense-t-elle pas opportun de disposer d’un médecin spécialisé dans la prévention et le contrôle d’infections dans chaque hôpital du pays ?

La résistance aux antibiotiques présente un risque d’infection particulier dans les hôpitaux. Par conséquent, nous aimerions poser ces questions supplémentaires :

  • Comment la consommation d’antibiotiques en santé humaine a-t-elle évolué au cours des cinq dernières années ?
  • Quel est l’état de la mise en œuvre du Plan National Antibiotiques 2018-2022, dont l’objectif est de réduire l’émergence, le développement et la transmission des résistances aux antibiotiques au Luxembourg ? »

Souhaitez-vous une traduction en français de cette question parlementaire ?

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Plus de questions parlementaires

Frachtschëff Transportschëff

La construction du chenal d’Istanbul

Le projet de création d’un nouveau chenal de navigation reliant la Méditerranée et la Mer Noire suscite de vives critiques nationales et internationales. Selon une récente lettre ouverte signée par 104 anciens amiraux turcs, la réalisation de ce chenal violerait la Convention de Montreux. Dans ce contexte, notre député, Gusty Graas, a posé un certain nombre de questions aux ministres compétents. Il voulait savoir, entre autres, si cette construction violerait effectivement les dispositions de la Convention de Montreux et quelles en seraient les conséquences internationales.

lire plus...

Qu’en est-il de notre capacité d’élimination des déchets ?

La population ne cesse de croître, tout comme la quantité de déchets que les autorités locales doivent éliminer. Dans ce contexte, nos députés Carole Hartmann et Gilles Baum ont demandé à la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, si on projette déjà d’augmenter les capacités de l’incinérateur de Leudelange et de la décharge de Muertendall.

lire plus...