Dénomination des Lycées

Secondary schools: do their names need an adaptation?

Since the reform of secondary education in 2017, the former regime called "Enseignement technique" now bears the name of "Enseignement général". Our deputy André Bauler has noticed however, that there are still a few secondary schools in Luxembourg that carry the name "Lycée technique de...". He therefore asked the Minister of Education, Children and Youth whether the names of the relevant schools will be changed anytime soon.

« Il y a quelques années, le législateur a remplacé le terme « technique » par celui de « général » dans la dénomination de l’enseignement technique. Plusieurs lycées du pays continuent pourtant à être dénommés « Lycée technique de … » alors qu’il mériterait de les appeler, par voie de conséquence, « Lycée général de … » ou de leur attribuer, tout simplement, une nouvelle dénomination.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et de l’Enfance :

  • Est-il prévu d’adapter les dénominations des lycées concernés en remplaçant le terme « technique » par celui de « général » ?
  • Monsieur le Ministre pourrait-il indiquer les établissements scolaires dont le nom changera dans un avenir proche ? Quels seraient dès lors les lycées qui se verraient attribuer le nom d’une personnalité luxembourgeoise ? Les directions concernées auraient-elles déjà soumis au ministère des propositions en la matière ? »

Answer

En réponse à la question de l’honorable Député, je rappelle tout d’abord que la plupart des lycées techniques tenaient – ou tiennent encore – leur dénomination de règlements grand-ducaux pris en exécution des articles 1er et 45 de la Loi du 21 mai 1979 portant 1. organisation de la formation professionnelle et de l’enseignement secondaire technique 2. organisation de la formation professionnelle continue.

En vertu de la loi du 29 août 2017, l’enseignement secondaire « technique » est devenu l’enseignement secondaire « général ». De la nouvelle dénomination de cet ordre d’enseignement, il ne découle cependant pas d’obligation pour les lycées de changer de nom.

Dans ce contexte, je tiens à préciser que l’initiative d’un changement de nom doit émaner des lycées eux-mêmes ; il n’est pas dans mon intention de susciter ni d’imposer un tel changement.

Toutefois, il m’importe de souligner que tout changement de nom d’un lycée doit être un projet porté par l’ensemble de la communauté scolaire qui, aux termes de la loi du 25 juin 2004 portant organisation des lycées, se compose des élèves, des enseignants, des membres de la direction, des membres des différents services du lycée, ainsi que des parents des élèves.

À la suite de l’introduction de l’enseignement secondaire « général », un certain nombre de lycées techniques ont souhaité changer de dénomination ; dans tous les cas, j’ai donné mon assentiment aux projets qui m’ont été soumis, de sorte que de nouvelles dénominations ont été introduites, soit par voie de règlement grand-ducal, soit par voie législative : Lycée Guillaume Kroll, École d’hôtellerie et de tourisme du Luxembourg, Maacher Lycée, Lycée Nic-Biever, École de Commerce et de Gestion – School of Business and Management, Lycée Mathias Adam, Lycée Josy Barthel, Lycée des Arts et Métiers, Lënster Lycée International School, Lycée Michel-Lucius.

J’aviserai tout nouveau projet de changement de nom avec bienveillance tout en tenant compte du critère énoncé plus haut, à savoir le soutien de tous les partenaires constituant la communauté scolaire.

À l’automne 2021, le Gouvernement compte soumettre au législateur un projet de loi portant création d’une nouvelle école européenne agréée sur le territoire de la commune de Luxembourg. Toutefois, aucun choix n’a encore été arrêté en ce qui concerne la dénomination de cet établissement.

Would you like this parliamentary question to be translated into English?

Share:

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

More parliamentary questions

Strengthening the rights of pregnant self-employed workers

Pregnant employees can apply for dispensation from work before their maternity leave, for example if they are unable to work for health reasons. The self-employed do not have this option, which can have a negative impact on the recalculation of their maternity benefits.
DP MPs Carole Hartmann and Mandy Minella have asked the relevant ministers whether paid dispensation from work or an equivalent mechanism will be introduced for pregnant self-employed workers.

read more...

Is a pharmacy coming to Bettendorf?

In 2023, the then Minister of Health rejected the installation of a pharmacy in Bettendorf. As the population in the region around Bettendorf continues to grow, DP MP André Bauler has asked the new Minister of Health whether she would reconsider her predecessor’s decision. Has the Minister of Health possibly already been contacted by the municipality of Bettendorf and could other municipalities get a new pharmacy?

read more...

Introduction of skin cancer screening?

Since 2008, skin cancer screening has been available in Germany for all policyholders aged 35 and over. As a result, many cases of skin cancer are detected earlier.
DP MPs André Bauler and Gilles Baum wanted to know from the Minister for Health how skin cancer figures have developed here in the country since 2013, whether such screening would also be useful in Luxembourg and why only figures for melanoma (black skin cancer) are collected.

read more...
Kanner App Bildung

Reassignment of primary school teachers to their municipality

DP MPs Gilles Baum and Barbara Agostino raised questions to the Minister for Education concerning the reassignment of primary school teachers to their municipality. In particular, they wanted to know how many posts have been published on list 1bis over the last 5 years, what the approach is in terms of prioritizing candidates and, in general, whether the nominations for list 1 by local the authorities should still be the norm.

read more...