André Bauler

Triple A – Un atout essentiel de la place financière

3 questions à André Bauler

André, on entend souvent parler de la note triple A du Luxembourg dans les médias. En tant que président de la commission parlementaire des finances et du budget, peux-tu nous expliquer pourquoi cette note est si importante pour notre pays ?

AB : Ce qui semble être une phrase vide de sens, a en fait un très grand impact sur les finances publiques du Luxembourg et sur la place financière luxembourgeoise.

Cette évaluation, qui est fournie par des agences de notation indépendantes, évalue la solvabilité d’un pays. La note indique la probabilité qu’un pays soit en mesure de payer sa dette ou non.

Cela permet aux investisseurs de connaître le risque financier et politique de leur investissement – en l’occurrence dans des obligations souveraines luxembourgeoises.

Plus le risque de ne pas pouvoir payer la dette est élevé, plus la notation sera mauvaise, et plus le Luxembourg devra payer d’intérêts.

Le Luxembourg a la meilleure notation possible – le fameux triple A – que seuls quelques autres pays dans le monde ont également.

Ainsi, le triple A permet au gouvernement d’emprunter de l’argent à un faible prix ?

AB: Oui, afin de financer les coûts liés à la crise du Covid-19, nous avons même pu emprunter de l’argent à un taux d’intérêt négatif ! Cela signifie que le Luxembourg doit rembourser moins d’argent qu’il n’en a emprunté à l’origine. Ainsi, grâce au triple A, le gouvernement peut dépenser davantage pour des mesures qui profitent aux citoyens. 

Le triple A contribue également à l’attractivité de notre place financière. Il n’y a pas que le gouvernement luxembourgeois qui bénéficie du triple A lorsqu’il emprunte de l’argent sur les marchés internationaux des capitaux. La bonne notation a également un impact positif sur les différents acteurs du secteur financier. 

On peut donc dire que la politique budgétaire prudente de Pierre Gramegna au cours des dernières années porte ses fruits ?

AB: Absolument. Jusqu’au début de la pandémie actuelle, la dette nationale a même légèrement diminué en termes absolus, même si les investissements dans l’avenir de notre pays ont atteint un niveau record. Pour la première fois depuis longtemps, en 2018 et 2019, nous avons eu des excédents budgétaires au niveau de l’administration centrale. Cela nous a donné la marge de manoeuvre financière qui nous permet d’aider nos entreprises et les professionnels indépendants en ces temps difficiles.

La confirmation récente de notre triple A est une très bonne nouvelle et souligne la bonne santé de nos finances publiques. 

Le triple A est un atout important de notre centre financier et garantit la bonne réputation et la solvabilité de notre pays dans le monde. 

Partager :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus d'actualités

Claude Lamberty

Un paquet de solidarité pour le pays et les gens

Dans sa Tribune Libre à la radio cette semaine, notre secrétaire général Claude Lamberty évoque le paquet de solidarité historique de 830 millions d’euros, sur lequel la Tripartite s’est mis d’accord afin d’apporter aux citoyens et aux entreprises le soutien nécessaire pour traverser la crise actuelle.

lire plus...

Tous unis contre la Russie

Dans sa tribune libre à la radio, notre député Gusty Graas parle des attaques russes contre l’Ukraine et des mesures dont disposent les pays qui veulent défendre la liberté contre le régime de Wladimir Poutine.

lire plus...
Yuriko Backes

Yuriko Backes – la nouvelle ministre des Finances

En tant que ministre des Finances, il est naturel de veiller à ce que nos finances publiques restent solides. En effet, nous voulons préparer notre pays à l’avenir en mettant l’accent sur le développement durable et en investissant dans le développement numérique.

lire plus...

Bureau du Citoyen

Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé à l’automne dernier la formation d’un Bureau du citoyen pour le climat. Tout a commencé fin janvier : lors de la première d’une quinzaine de réunions, les membres ont d’abord été informés de l’état actuel de la politique climatique.

lire plus...